L'or brille, mais sème toujours la division

Publié le 14/11/2009 à 00:00

L'or brille, mais sème toujours la division

Publié le 14/11/2009 à 00:00

Par Dominique Beauchamp

L'achat par l'Inde de 200 tonnes métriques d'or mises en vente par le Fonds monétaire international, au coût de 6,7 milliards de dollars américains, et l'intérêt manifesté par la Chine, la Russie et le Brésil pour le métal jaune, ont fait grimper l'or de 4,8 % pendant la semaine close le 6 novembre.

Le maintien des mesures de relance par les pays du G20 et leur mutisme concernant la valeur du dollar américain ont aussi propulsé l'or à un record de 1111,20 $ US l'once à Londres, le 9 novembre.

Le prix élevé de l'or réduit la demande physique du métal, mais les investisseurs en achètent, car ils jugent que les États-Unis seront le dernier grand pays à augmenter ses taux d'intérêt, ce qui dépréciera sa monnaie par rapport aux autres.

Convaincu que l'or est engagé dans un long mouvement haussier, David Rosenberg, économiste chez Gluskin Sheff, juge tout de même que le métal est trop populaire puisque 78 % des investisseurs sondés par Consensus sont optimistes envers l'or. Il attendrait que son cours se replie avant d'en acheter.

À la une

Ce projet de loi affectera toutes les entreprises

24/05/2024 | François Normand

ANALYSE. Le projet de loi sur l’énergie que Pierre Fitzgibbon déposera d’ici le 7 juin sera structurant pour le Québec.

Électricité: un manufacturier sur trois en manque

23/05/2024 | François Normand

Près de 75% des entreprises des secteurs manufacturier et industriel retardent des projets ou des investissements.

Bourse: les résultats des 7 magnifiques au 1T

24/05/2024 | lesaffaires.com

D'Apple à Nvidia, qui a dépassé les attentes ou déçu les marchés.