L'entrée en Bourse d'Aritzia lui donnera une valeur de 1,6 à 2 G$


Édition du 27 Août 2016

L'entrée en Bourse d'Aritzia lui donnera une valeur de 1,6 à 2 G$


Édition du 27 Août 2016

Par Dominique Beauchamp

Connue pour ses marques exclusives et son marketing non orthodoxe, la «maison de mode» Aritzia choisit bien son moment pour entrer en Bourse. Le S&P/TSX a bondi de 11 % en 2016, tandis que le S&P 500 enfile les sommets. Le détaillant trentenaire de Vancouver a aussi une belle feuille de route à présenter : une croissance annuelle composée de 20 % de ses revenus depuis 2005 et de 49 % de son bénéfice net ajusté depuis 2014. Ses ventes comparables ont crû à un rythme annuel supérieur à 10 % en moyenne depuis huit trimestres. Ses ventes par pied carré de 1 465 $ ont également de quoi faire rougir d'envie ses rivaux, tout comme les 18 mois qu'il lui faut compter pour rembourser le capital investi dans un nouveau magasin. Son parcours n'est pas sans tache : ses ventes comparables ont reculé de 4,9 % en 2014, tandis que son bénéfice a baissé de 19 % en 2015. Le marchand veut doubler ses revenus et tripler ses bénéfices d'ici 2021. Il veut aussi doubler à 25 % la proportion de ses ventes réalisées en ligne. Cet automne, Aritzia lancera en outre un service d'expédition internationale qui jettera les bases d'une future croissance à l'étranger à l'aide de sites Web internationaux localisés. Il faut s'attendre à de futures émissions d'actions, puisque toutes les sommes récoltées du placement actuel enrichiront le fonds Berkshire Partners et le fondateur, Brian Hill.

Aritzia : les chiffres clés

> La valeur boursière prévue représente trois fois les revenus

> Doubler les ventes à 1,2 G$ et tripler le bénéfice net à 130 M$ d'ici 2021

> 75 boutiques, dont 18 aux États-Unis

> 20 à 30 nouveaux magasins d'ici 2021 au coût de 2,5 M$ chacun

> 20 à 25 magasins rénovés d'ici 2021 au coût de 2 M$ chacun

> Ventes par pied carré : 1 465 $

> Faire passer de 12 à 25 % la part des ventes en ligne d'ici 2021

Source : Prospectus préliminaire d'Aritzia

À la une

Armez-vous (encore plus) de patience pour recruter

Il y a 56 minutes | Catherine Charron

RHÉVEIL-MATIN. À l'automne dernier, il fallait compter en moyenne 14 semaines pour embaucher un employé.

1er trimestre de CGI: hausse en un an des bénéfices et des revenus

Il y a 33 minutes | La Presse Canadienne

CGI signale que la valeur de son carnet de commandes s’élevait à 25,01 milliards $ au 31 décembre dernier.

Le Canadien Pacifique engrange un profit de 1,27 G$ au 4e trimestre

Les revenus du CP ont atteint 2,46 G$, en hausse de 21% par rapport au même trimestre un an plus tôt.