L'action de Canadian Tire de nouveau attrayante, d'après Desjardins

Publié le 12/02/2010 à 11:50

L'action de Canadian Tire de nouveau attrayante, d'après Desjardins

Publié le 12/02/2010 à 11:50

Le titre du détaillant Canadien Tire qui a annoncé hier de profits en baisse au quatrième trimestre, a été puni en Bourse au point qu’il devient de nouveau attrayant.

L’analyste Keith Howlett de Valeurs mobilières Desjardins en recommande aujourd’hui l’achat pour cette raison.

L’action a clôturé à 51,85 $, en baisse de 3,31 $ ou 6 %. Elle avait ouvert à 55,16 $. À 11h30 vendredi, elle se vendait à 52,33 $.

M. Howlett conserve son prix cible de 57 $ l’action d’ici un an.

L’analyste voit des signes encourageants dans les marges bénéficiaires et dans le contrôle des dépenses administratives. Il s’attend à ce que la chaîne au triangle rouge prenne du mieux avec la reprise attendue des dépenses de consommation en 2010.

L’enthousiasme de VMD n’est pas partagé par Candice Williams de Genuity, qui maintient sa recommandation conserver, préférant attendre de voir une stabilisation dans les ventes au pied carré avant de bouger. Sa cible est de 62 $ l’action toutefois.

Canadian Tire a vu son bénéfice net et ses revenus diminuer au quatrième trimestre, parce que la période comptait une semaine de moins que l'année précédente. Le peu de neige au Québec et en Ontario a aussi eu un impact négatif sur les ventes de produits saisonniers.

Le bénéfice net de Canadian Tire a chuté à 96,2 millions de dollars au trimestre terminé le 2 janvier, comparativement à 101,5 millions il y a un an.

PLUS : Canadian Tire garde foi en ses magasins intelligents malgré des profits décevants

PLUS : Stephen Wetmore aux Rendez-vous financiers Les Affaires

 

À la une

Bourse: Wall Street ouvre en ordre dispersé après un record

Mis à jour à 09:58 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS.

L’Iran en deuil après la mort du président Raïssi dans un accident d’hélicoptère

08:15 | AFP

Le décès de M. Raïssi à 63 ans ouvre une période d’incertitude politique en Iran.

Le ras-le-bol fiscal des Québécois

EXPERT INVITÉ. À force de tenter de tout faire, l’État québécois en est venu à faire un peu de tout.