Investir: ce graphique montre le coût de votre conscience

Publié le 20/10/2017 à 09:01

Investir: ce graphique montre le coût de votre conscience

Publié le 20/10/2017 à 09:01

Par Stéphane Rolland

Combien d’argent celui qui choisit l’investissement socialement responsable (ISR) laisse-t-il sur la table? Il n’y en a pas de coût de renonciation pour ajouter un filtre éthique à ses choix d’investissement, répond Jamie Jenkins, gestionnaire de portefeuille de BMO Gestion mondiale d’actifs à Londres, rencontré lors d’un passage à Montréal.

Le spécialiste de l’ISR présente un graphique pour étayer son propos. L’image montre l’évolution de deux indices comparables sur dix ans, un avec un filtre ESG (environnement, social et gouvernance) et l’autre sans filtre. Plus précisément, les indices sont le MSCI Monde (grandes et moyennes capitalisations) et le MSCI Monde Leaders ESG (grandes et moyennes capitalisations). Conclusion, les deux courbes évoluent en synchronisme : il n’y aurait donc pas de coût à choisir l’ISR pour l’investisseur.

M. Jenkins va même plus loin que ce qu’on peut voir sur l’image. Faire un tri en vertu des concepts ESG (environnement, social et gouvernance), permettrait de faire ses choix d’investissement à l’intérieur d’un échantillon d’entreprises mieux gérées. «Ce n’est pas une garantie que tout ira bien pour chacune d’entre elles, mais, dans l’ensemble, les fondamentaux de ces compagnies sont meilleurs», commente-t-il.

 

Pour connaître les titres favoris de M. Jenkins, le pays où il trouve le plus d’occasions et son opinion sur différents enjeux de gouvernance, cliquez ICI. Le texte du bulletin privilège est réservé à nos abonnés. Abonnez-vous ici.

 

À la une

Majorité absolue pour Boris Johnson au Royaume-Uni

Mis à jour à 17:18 | AFP

Le Parti conservateur obtient 368 sièges sur les 650 députés.

Bourse: Wall Street à de nouveaux records, dopée par un tweet

Mis à jour à 17:10 | La Presse Canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Les États-Unis seraient «très proches» d'un «grand accord» avec la Chine.

Titres en action: Boeing, Google, Fiat Chrysler...

06:56 | AFP et La Presse Canadienne

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.