Hydro One : et si on se calmait ?


Édition du 09 Mars 2019

Hydro One : et si on se calmait ?


Édition du 09 Mars 2019

Par Tahar Mansour

EXPERT INVITÉ – Les investisseurs ont eu les nerfs à fleur de peau il y a quelques semaines. Les raisons de la dernière volatilité sont d'ordre économique, financier, politique, spéculatif et j'en passe. En fait, tout et n'importe quoi peut affecter le marché, qui n'aime pas les mauvaises surprises. À quand le prochain mouvement et que faire ?

Même en période de turbulence, des secteurs demeurent très peu volatils. Ils ne sont pas les favoris des investisseurs pressés, mais offrent des rendements intéressants. Ce sont les secteurs défensifs, généralement liés aux utilités publiques, qui regroupent des entreprises de transport de personnes, de la téléphonie, de l'électricité, etc.

L'une de celles-ci est publique depuis peu et fait son chemin tranquillement tout en offrant un rendement respectable : Il s'agit de l'ontarienne Hydro One (H, 20,47 $). C'est une propriété du gouvernement ontarien qu'il a commencé à privatiser tranquillement à coups de 5 % à la fois pour ne pas perturber le marché. Une belle petite entreprise de 12 milliards de dollars qui fait le transport et la distribution de l'électricité dans la province voisine et qui compte 1,3 million de clients. Son électricité est hydraulique, nucléaire et fossile. En cas de besoin, l'entreprise s'approvisionne aussi bien chez nous (surtout l'été) que chez nos voisins du sud.

Un constat est immuable : notre province voisine n'a pas les ressources naturelles nécessaires pour développer plus loin son énergie hydraulique. Pendant ce temps, le nucléaire est relativement risqué, en plus de rencontrer une certaine résistance du point de vue de l'acceptabilité sociale. Cela veut donc dire que pour se développer, Hydro One devra soit importer de l'électricité, soit acquérir des entreprises qui en produisent, ou les deux à la fois. Une chose est certaine, avec le développement économique et démographique de la province, elle n'a pas fini de croître.

Avec cette entreprise, vous ne vous réveillerez pas milliardaire demain matin. Mais vous ne vous retrouverez pas non plus à la rue. Ses actions fluctuent très peu, mais offrent un rendement de dividende de 4,5 %. Ce sont des actions idéales pour un portefeuille patient ou pour un retraité qui cherche un revenu décent avec une certaine sécurité du capital et sans surprises en matière de volatilité (bêta de 0,31).

Le titre se négocie à un multiple décent (15,53 fois) et, au total, l'entreprise est relativement bien évaluée par le marché puisqu'elle se négocie à 1,19 fois la valeur aux livres. C'est donc dire que vous l'achetez presque à sa valeur comptable. Pour une entreprise qui génère 6,1 G $ de revenus, ce n'est pas cher.

Généralement, les entreprises d'utilité publique ont un actif important (barrages, lignes de transport, matériel roulant, etc.) qui fait en sorte que le rendement sur le capital est faible comparativement à celui d'une entreprise en technologie, par exemple. Hydro One n'échappe pas à la règle. Le rendement de son actif est de 3,37 % alors que celui sur l'équité est de 7,68 %. Il faut souligner ici que ces deux rendements sont néanmoins très respectables pour l'industrie.

Finalement, avec une dette de 12,39 G $, l'entreprise est assez à l'aise. En effet, cette dette représente grosso modo 50 % de la valeur de l'entreprise, mais elle est accotée sur un coussin financier de 613 M $. Le tout lui permet de servir adéquatement sa dette et de payer un dividende.

EXPERT INVITÉ
Tahar Mansour est économiste, Ph. D. et chargé de cours à l’Université du Québec à Trois-Rivières.

À la une

Leçon de compassion par Michelle Williams

Il est difficile de reconnaître le mal-être lorsqu’il foule le sol de nos espaces au travail.

Bourse: Wall Street termine en ordre dispersé, sixième baisse d'affilée pour le Dow Jones

Mis à jour à 17:12 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto termine dans le rouge.

À surveiller: H2O Innovation, AGF et AG Growth

Que faire avec les titres de H2O Innovtion, AGF et AG Growth? Voici quelques recommandations d’analystes.