Héroux-Devtek dépasse les attentes

Publié le 07/02/2019 à 11:43

Héroux-Devtek dépasse les attentes

Publié le 07/02/2019 à 11:43

Par Stéphane Rolland

Les résultats d’Héroux-Devtek (HRX) ont agréablement surpris les marchés tandis que le fabricant de produits aérospatiaux a excédé les attentes des analystes sur plusieurs fronts.


Au troisième trimestre (terminé le 31 décembre), la société a dévoilé un bénéfice par action ajusté de 0,26 $, comparativement à 0,16$ à la même période l’an dernier. Les analystes anticipaient un bénéfice par action de 0,19$, selon Reuters.


Parmi les principaux éléments, l’entreprise de Longueuil a dévoilé des revenus et des bénéfices supérieurs aux attentes grâce entre autres à l’ajout de deux acquisitions : CESA et Beaver. La direction a d’ailleurs mentionné que l’intégration se déroulait au-delà de leurs attentes et que le carnet de commandes prenait de la valeur.


Outre les acquisitions, les revenus de ses activités existantes ont progressé de 8%. De plus, l’entreprise a obtenu la dernière autorisation nécessaire de Boeing pour les traitements de surface prévus dans le cadre du contrat des avions 777 et 777x. «Nous serons ainsi en mesure de réaliser notre plein potentiel au chapitre de la rentabilité», commente Gilles Labbé, PDG d’Héroux-Devtek, dans un communiqué.


Cette série de bonnes nouvelles a été très bien accueillie à la Bourse. Le titre montait de 10,64% à 14,09$ vers 11h30. «Nous sommes heureux des résultats, commente Benoit Poirier, analyste de Desjardins Marché des capitaux. Nous croyons qu’ils contribueront à recentrer l’attention des investisseurs sur les fondamentaux à long terme et sur le potentiel de création de valeur des deux acquisitions CESA et Beaver.»


La direction s’est également félicitée des résultats. «Les résultats opérationnels ont connu une progression considérable grâce à une hausse de flux de production, ce qui a entraîné une meilleure imputation des coûts de fabrication», explique M. Labbé. «Nous débutons le dernier trimestre de l’exercice 2019 forts de nombreuses occasions d’affaires prometteuses et d’un carnet de commandes bien garni.»


Résultats


Les ventes de l’entreprise ont progressé de 49% pour s’établir à 144,5 M$, toujours au troisième trimestre. Sans l’apport des acquisitions, les ventes comparables ont augmenté de 8%. Derek Spronck, de RBC Marchés des capitaux, juge que cette croissance interne est «forte».


La marge avant intérêts, impôts et amortissement (marge BAIIA) s’établit à 15,8%, comparativement à 14% l’an dernier. Avec l’annonce concernant la certification de Boeing, les marges pourraient ajouter 100 points de base (équivalent à un point de pourcentage), estime M. Spronck.


Les ventes commerciales ont augmenté de 25,7% à 65,5 M$. Les ventes liées au secteur de la défense ont bondi de 76% à 79 M$.


Le carnet de commande, pour sa part, montait à 629 M$, comparativement à 466 M$ l’an dernier.


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Impartition TI

Mercredi 09 octobre

Sur le même sujet

Québec donne un coup de pouce à trois projets pour l'aérospatiale

Environ 175 emplois seront créés dans le cadre de ces trois projets.

Le voyage spatial de Guy Laliberté était un avantage imposable

« Je trouve que la motivation essentielle et largement principale de la fonction première du voyage était personnelle.»

À la une

Du numérique à la brique: le virage de BonLook

Découvrez pourquoi l'entreprise a décidé d'ouvrir plus d'une trentaine de points de vente physiques.

Du numérique à la brique: la transition de Frank and Oak

17/04/2019 | Catherine Charron

Voici pourquoi l'entreprise a pris la décision d'ouvrir des points de vente physiques.

Le taux directeur demeure inchangé à 1,75%

Mis à jour à 11:25 | La Presse Canadienne

Sa révision à la baisse de la croissance fait suite au brusque ralentissement de l’économie canadienne à la fin de 2018.