Groupe Colabor: y en aura pas de facile!


Édition du 09 Mai 2015

Groupe Colabor: y en aura pas de facile!


Édition du 09 Mai 2015

[Photo: Bloomberg]

De bonnes et de mauvaises nouvelles pour le distributeur alimentaire de Boucherville. Groupe Colabor (Tor., GCL, 1,08 $) a récemment signé de nouveaux contrats, dont un, majeur, qui bonifie de 250 à 300 millions de dollars sa relation avec Cara, la société mère des restaurants Chalets Suisse, Harvey's, Kelsey's et autres.

Malheureusement, les nouveaux contrats sont à plus faible marge que par le passé et ne permettent pas à l'entreprise de progresser rapidement vers la rentabilité. Au premier trimestre, Colabor a dévoilé une perte d'exploitation de 0,17 $ par action. Les analystes ne sont pas sûrs de la suite. En 2015, la société devrait rester dans le rouge. Pour 2016, tout le monde prévoit des bénéfices, mais en soulignant que la tâche ne sera pas aisée. Keith Howlett, de Desjardins Marché des capitaux, qualifie l'histoire de spéculative, en soulignant notamment que l'endettement est élevé. La direction dit vouloir continuer à réduire ses coûts, et Colabor pourrait bénéficier du plan de match de Cara qui veut prendre de l'expansion au cours des cinq prochaines années. Pour l'instant, les cibles des analystes se situent pour la plupart à 1,50 $, avec une exception à 2,25 $.

À la une

Bourse: Wall Street finit la semaine en hausse, moins anxieuse d'une récession et de l'inflation

Mis à jour le 24/06/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto clôture en hausse de près de 350 points.

Bourse: un parallèle avec le début des années 2000

24/06/2022 | Philippe Leblanc

EXPERT INVITÉ. Je suis en train de lire «No Rules Rules» écrit par Reed Hastings, le cofondateur de Netflix.

Le français, notre langue d'affaires

BLOGUE INVITÉ. Soyons fiers de cette langue rassembleuse qui rythme nos vies depuis des générations.