Groupe Colabor: y en aura pas de facile!


Édition du 09 Mai 2015

Groupe Colabor: y en aura pas de facile!


Édition du 09 Mai 2015

[Photo: Bloomberg]

De bonnes et de mauvaises nouvelles pour le distributeur alimentaire de Boucherville. Groupe Colabor (Tor., GCL, 1,08 $) a récemment signé de nouveaux contrats, dont un, majeur, qui bonifie de 250 à 300 millions de dollars sa relation avec Cara, la société mère des restaurants Chalets Suisse, Harvey's, Kelsey's et autres.

Malheureusement, les nouveaux contrats sont à plus faible marge que par le passé et ne permettent pas à l'entreprise de progresser rapidement vers la rentabilité. Au premier trimestre, Colabor a dévoilé une perte d'exploitation de 0,17 $ par action. Les analystes ne sont pas sûrs de la suite. En 2015, la société devrait rester dans le rouge. Pour 2016, tout le monde prévoit des bénéfices, mais en soulignant que la tâche ne sera pas aisée. Keith Howlett, de Desjardins Marché des capitaux, qualifie l'histoire de spéculative, en soulignant notamment que l'endettement est élevé. La direction dit vouloir continuer à réduire ses coûts, et Colabor pourrait bénéficier du plan de match de Cara qui veut prendre de l'expansion au cours des cinq prochaines années. Pour l'instant, les cibles des analystes se situent pour la plupart à 1,50 $, avec une exception à 2,25 $.

À la une

7 astuces pour réduire vos frais d'avocats

16/06/2024 | Manuel St-Aubin

EXPERT INVITÉ. Les acteurs judiciaires ont à cœur la mission de rendre justice, même si tout n’est pas parfait.

La course aux stages 2.0

Édition du 22 Mai 2024 | Claudine Hébert

Les cabinets d'avocats ont adapté les 5 à 7 aux nouvelles règles de la société.

L’industrie du droit a besoin de faire les choses autrement

Édition du 08 Mai 2024 | Philippe Jean Poirier

GRANDS DU DROIT. Les cabinets de services juridiques ont été très actifs sur le marché des fusions et acquisitions.