FNB ESG : Quelques faits pour vous y retrouver

Publié le 19/03/2021 à 11:24

FNB ESG : Quelques faits pour vous y retrouver

Publié le 19/03/2021 à 11:24

Par Raymond Kerzérho

(Photo: 123RF)

BLOGUE INVITÉ. Le marché canadien inclut 38 FNB à vocation environnementale, sociale et de gouvernance (ESG) ou « socialement responsables ». Le choix est si vaste qu’il est difficile de s’y retrouver. Je vous propose quelques informations pour y voir plus clair.

Il n’y a pas de cachette, je suis un partisan des fonds à gestion passive. Je me limiterai donc aux FNB indiciels offerts par les grands fournisseurs. Ça tombe bien, parce que iShares et BMO ont, à eux deux, mis sur pied une gamme de produits complète, cohérente et abordable. Ces deux fournisseurs ont créé des FNB fondés sur les indices ESG de la réputée firme de recherche MSCI, autrefois connue sous le nom de Morgan Stanley Capital Indexes.

Les FNB d’actions

Les FNB indiciels d’actions ESG peuvent se comparer à la salsa, car ils sont offerts en trois versions : douce, moyenne et piquante.

Une première série, offerte par iShares et dont le nom inclut le mot « aware » sont une version « douce » des FNB d’actions ESG. Ils visent à offrir une exposition aux sociétés plus « propres », sans toutefois trop s’éloigner de la performance générale du marché. Le portefeuille est construit en filtrant certaines sociétés dites « controversées », (par exemple les fabricants de tabac ou encore les producteurs d’armes à feu destinées aux civils) et en surpondérant les sociétés les plus « propres ».

La deuxième série (à saveur « moyenne »), elle aussi offerte par iShares, inclut le mot « advanced » dans son nom. Cette série adhère à la même philosophie, sauf que les filtres d’exclusion sont plus sévères et la sélection de titres s’appuie davantage sur les critères de « propreté » que sur l’erreur de calquage. Fait à noter, la saveur « moyenne » exclut complètement les titres du secteur énergétique (producteurs de pétrole et gaz), ce qui n’est pas le cas des séries à « saveur » piquante.

Pour ce qui est des FNB ESG à saveur « piquante », ils sont offerts à la fois par iShares et par BMO (FNB dont le nom inclut le mot « leaders »). Ces FNB construisent d’abord et avant tout leur portefeuille en fonction de la « propreté » des sociétés sélectionnées et se préoccupent moins de calquer le rendement du marché, mais étrangement, n’excluent pas complètement les titres du secteur de l’énergie. Il faut garder à l’esprit que la gestion de portefeuille ESG ne vise pas uniquement la lutte aux changements climatiques.

Toutes ces séries de FNB couvrent les actions canadiennes, américaines et celles des autres pays développés (« EAFE »), tandis que seule la série iShares « aware » permet d’investir dans les titres des marchés émergents. Finalement, BMO propose un FNB « leaders » d’actions mondiales. À noter que ce dernier inclut une toute petite portion d’actions canadiennes, ce correspond au poids de ce marché à l’échelle mondiale. De plus, les FNB de iShares, qui sont des fonds de marché total, bénéficient d’une plus grande diversification que leur équivalent chez BMO, qui se concentre sur les sociétés de grande et moyenne capitalisation.

Les FNB d’obligations

Deux FNB d’obligation retiennent mon attention, soit le XSTB qui investi avec les émetteurs « propres » et reproduit l’indice des obligations canadiennes à court terme et le XSAB qui reproduit l’indice du marché total des obligations. Ces deux FNB ont un profil d’échéance et de qualité de crédit similaire aux indices généraux de marché.

Les FNB de répartition d’actif

Pour compléter le portrait, iShares offre une série de FNB de répartition d’actif. Ces FNB sont une solution si vous ne voulez pas vous casser la tête avec le choix de FNB d’actions et d’obligations et la pondération à accorder à chacun. La pondération en actions est investie dans les fonds sous-jacents « advanced ». Les actions canadiennes représentent 30% de la pondération totale en actions, tandis que le reste est réparti entre les actions américaines et internationales (EAFE), selon la capitalisation du marché. Du côté des obligations, la voie la plus simple aurait été d’investir dans les FNB ESG existants, toutefois iShares a fait un choix assez déroutant, en investissant uniquement avec des FNB d’obligations gouvernementales, ce incluant une toute petite portion de FNB d’obligations à long terme du gouvernement américain. Les FNB d’allocation d’actif demeurent toutefois une solution économique et efficace pour bâtir un capital à long terme tout en affirmant vos valeurs. Il vous suffit d’établir la proportion entre actions et obligations appropriée pour vous et une seule transaction suffira à obtenir une diversification à l’échelle mondiale d’un seul coup.

Le mot de la fin

À mon avis, les produits de placement ESG servent à répondre à la préférence de certains investisseurs, qui souhaitent que leur portefeuille corresponde à leurs valeurs. Plus vous choisissez un portefeuille mettant l’accent sur les facteurs ESG (les plus « piquants », dans l’analogie ci-dessus), plus le rendement de votre portefeuille déviera – en positif ou en négatif- du rendement général du marché. Si vous êtes largement en avance dans la réalisation de vos objectifs financiers, vous pouvez probablement davantage vous permettre un accent plus prononcé vers les titres plus « propres ». Par contre, si vous êtes en retard, une version plus « douce » devrait être envisagée. De plus, il existe d’autres stratégies pour exprimer votre conscience sociale, par exemple faire des dons à des organisations caritatives de votre choix. Au moins, de cette manière, vous connaîtrez le coût économique de votre engagement social.

Voici la liste des FNB mentionnés:

 

À la une

Bourse: Wall Street termine la semaine en forme, meilleure semaine depuis juin

Mis à jour le 15/10/2021 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto clôture en hausse avec le cours du pétrole brut.

À surveiller: Nuvei, Target et Air Canada

15/10/2021 | Catherine Charron

Voici quelques recommandations d’analystes susceptibles de faire bouger les cours prochainement.

Le bitcoin s'envole, le régulateur américain envisage d'ouvrir un peu plus le marché

15/10/2021 | AFP

Le gendarme boursier américain envisage d'autoriser des fonds indiciels (ETF) liés à la cryptomonnaie.