À surveiller: Facebook, Bombardier et SNC-Lavalin

Publié le 01/11/2019 à 09:44

À surveiller: Facebook, Bombardier et SNC-Lavalin

Publié le 01/11/2019 à 09:44

Par Jean Gagnon
Le PDG de Facebook, Mark Zuckerberg.

Le PDG de Facebook, Mark Zuckerberg (Photo: Getty images)

Que faire avec les titres de Facebook, Bombardier et SNC-Lavalin? Voici quelques recommandations d’analystes susceptibles de faire bouger les cours prochainement. Note: l’auteur peut avoir une opinion totalement différente de celle exprimée.

  

Facebook (FB, 191,65 $US): L’analyste de la BMO abaisse sa cible

Les indications de la direction suggérant une possible diminution du rythme de croissance des revenus au prochain trimestre, ainsi que pour l’an prochain, incitent Daniel Salmon, analyste chez BMO Marchés des capitaux, à abaisser son cours cible de 197$US à 185$US. Il maintient sa recommandation à «performance égale au marché».

Les revenus totaux du réseau social en ligne pour le troisième trimestre ont atteint 17,8 milliards $US, quelques 400 millions $US de plus que le consensus des analystes, alors que les revenus de publicité augmentaient de 28%. La marge d’opération s’est établie à 40,7% nettement au-dessus de la prévision des analystes de 36,5%. Pour sa part, l’analyste de la BMO avait prévu 34.9%.

Toutefois, la direction indique que la croissance des revenus pourrait tomber en bas de 20% l’an prochain. Pendant ce temps, la croissance des dépenses se situera autour de 35%.

À la suite de ces indications, l’analyste aligne ses prévisions sur celles des dirigeants de Facebook, soit une croissance des revenus au quatrième trimestre s’approchant de 20%, alors qu’elle atteignait 29 % au troisième trimestre. En 2020, il prévoit que la croissance décélèrera, mais à un rythme moins rapide que lors du quatrième trimestre.

Facebook a été mis à l’amende pour 5 milliards $US par la Federal Trade Commission, ce qui portera ses dépenses pour l’année 2019 dans la fourchette de 46 à 48 milliards $US plutôt que de 41 à 43 milliards $US comme il était prévu, note l’analyste. On s’attend maintenant pour 2020 à des dépenses se situant dans la fourchette de 54 à 59 milliards $US.

 

Bombardier (BBD.B, 1,66 $): Les perspectives sont bonnes si l’on se fie à la direction


image

Objectif Nord

Mardi 07 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 22 avril


image

CONNEXION

Jeudi 07 mai


image

Gestion agile

Mercredi 27 mai

À la une

Bourse: Wall Street termine en baisse, plombée par les données sur l'emploi

Mis à jour le 03/04/2020 | LesAffaires.com et AFP

La Bourse de New York termine en baisse après l'annonce de la perte de 701 000 emplois aux É-U en mars.

Le pétrole bondit à nouveau

03/04/2020 | AFP

Le pétrole a enregistré vendredi une deuxième séance de forte hausse consécutive.

Le chômage grimpe en mars aux États-Unis, mais le pire est à venir

03/04/2020 | AFP

Les niveaux records enregistrés en mars ne sont sans doute qu'un prélude à ce qui attend le pays à partir d'avril.