Couche-Tard sur les rangs pour Cumberland Farms?

Publié le 16/04/2019 à 15:11, mis à jour le 16/04/2019 à 18:36

Couche-Tard sur les rangs pour Cumberland Farms?

Publié le 16/04/2019 à 15:11, mis à jour le 16/04/2019 à 18:36

Par Dominique Beauchamp
La devanture d'un dépanneur Couche-Tard

(Photo: Roméo Mocafico)

La chaîne régionale américaine Cumberland Farms serait en vente et Alimentation Couche-Tard est citée comme un acquéreur potentiel.


Oil Price Information Service révèle que l’exploitant familial de 562 dépanneurs et 380 autres franchises dans huit états américains Cumberland Farms aurait retenu les services d’un conseiller pour explorer la possibilité de se mettre en vente, relaie le courtier Macquarie Research.


Alimentation Couche-Tard (ATD.B, 80,83$) est mentionnée dans une liste de prétendants potentiels aux côtés de Irving Oil, de Marathon Petroleum et de BP.


Cumberland se classerait au 14e rang des dépanneurs et stations d'essence, selon Convenience Store News & Nielsen TDLinx, avec des revenus de 6,1 milliards de dollars américains, incluant l'essence. 


Aux yeux de l’analyste de Macquarie, Chris Li, Cumberland Farms, de Massachusetts, cadre tout à fait avec le mode de Couche-Tard, car ses dépanneurs offrent des aliments, abritent des kiosques numériques pour l’achat de café et de sandwiches et compte une application mobile de fidélité.


Cumberland Farms convertit aussi ses dépanneurs à un nouveau concept plus moderne de 5000 pieds carrés dont les kiosques libre-service offrent une plus grande variété d’aliments. Quelque 300 auraient déjà été rénovés, selon Nielsen.


La nouvelle génération de magasins abrite aussi des comptoirs intérieurs et un espace extérieur où les clients peuvent s’attabler et flâner, décrit M. Li.


Le nombre de dépanneurs Cumberland Farms équivaut à 7% du réseau de 7800 dépanneurs de Couche-Tard aux États-Unis, compare-t-il.


Si Cumberland Farms est tout à fait dans les cordes de la société de Laval, l’analyste s’attend à ce que Couche-Tard ne dévie pas de sa discipline financière puisque les cibles d’acquisitions sont encore nombreusesm croit M. Li.


Jim Durran de Barclays est du même avis et cite l'intérêt potentiel de fonds privés qui font parfois monter les enchères.


«Couche-Tard serait probablement sur les rangs étant donné son appétit pour les acquisitions, surtout qu'elle compte actuellement peu de dépanneurs en Nouvelle-Angleterre et dans l'état de New York», dit-il


Les deux analystes rappellent aussi que Couche-Tard a payé 1,6 milliard de dollars américains pour les 516 HolidayStores, soit un multiple de 9 fois le bénéfice d’exploitation, avant les synergies.


«Cet achat ajoutera 5 à 7% au bénéfice de Couche-Tard», estime l’analyste.


La moitié des dépanneurs d'HolidayStores étaient toutefois des magasins corporatifs plus rentables générant des revenus de 4 à 5M$US par établissement. Ces magasins sont aussi propriétaires de l'immeuble et du terrain. HolidayStores exploite aussi deux usines qui confectionnent ses aliments.


Dans l’intervalle, Couche-Tard peut encore s’apprécier au fil de sa croissance interne et par acquisitions et du déploiement de ses solides flux de trésorerie.


«Le titre pourrait surpasser notre cours cible de 86$ si le parcours vers une croissance annuelle composée de 8 à 9% du bénéfice d’exploitation se précise», conclut-il.


L’action d’Alimentation Couche-Tard se replie légèrement le 16 avril, mais le titre a atteint un sommet annuel de 81,95$, le 12 avril.


 


image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre

Sur le même sujet

Bourse: mieux vaut parfois ne rien faire

Mis à jour le 25/05/2019 | Dominique Beauchamp

BLOGUE. Les conseils affluent en pleine guerre commerciale. Même les pros ne savent pas sur quel pied danser.

À surveiller: les titres qui ont attiré votre attention

25/05/2019 | lesaffaires.com

(Re)voici quelques recommandations qui pourraient influencer les cours prochainement.

À la une

Guerre commerciale : Xi a un atout dans sa manche contre Trump

24/05/2019 | François Normand

ANALYSE - Ces minerais stratégiques pour l'industrie américaine procure un rapport de force à la Chine.

L'inégalité, l'un des principaux enjeux des élections européennes, dit Olivier Royant du Paris Match

25/05/2019 | Karl Moore

BLOGUE INVITÉ. La place de la politique régionale grandit dans la publication, qui s'intéresse à «l'aventure humaine».

Bourse: mieux vaut parfois ne rien faire

Mis à jour le 25/05/2019 | Dominique Beauchamp

BLOGUE. Les conseils affluent en pleine guerre commerciale. Même les pros ne savent pas sur quel pied danser.