Cominar rate la cible, l'action perd 3%

Publié le 07/03/2019 à 12:15

Cominar rate la cible, l'action perd 3%

Publié le 07/03/2019 à 12:15

Par Dominique Beauchamp

Les résultats annuels du Fonds de placement immobilier Cominar n’ont visiblement pas été à la hauteur des attentes, malgré des signes d’amélioration dans une conjoncture exigeante pour les centres d’achat entre autres. 


Le titre de Cominar (CUF.UN, 11,69$) a reculé de 3,2% à 11,56$ à l'ouverture avant se regagner le cours actuel, après la téléconférence des dirigeants.


Les fonds provenant de l’exploitation de 0,28$ par part au quatrième trimestre ont raté la cible de 0,30$ de Brad Sturges, d’Industrielle-Alliance Valeurs mobilières, à cause de dépenses d’exploitation plus élevées que prévu.


Le déclin de ces fonds s’établit à 18% par rapport au même trimestre un an plus tôt.


Cominar a aussi déprécié de 257 millions de dollars ou de 1,47$ par part la juste marchande de ses immeubles.


Une meilleure nouvelle: les revenus de loyers nets générés par les propriétés comparables ont augmenté de 1,1% au quatrième trimestre, en dépit de l’impact de la fermeture des magasins Sears pour les immeubles à vocation commerciale.


L’augmentation de 4,1% des revenus de loyers des immeubles à bureau et de 1,2% de ceux des immeubles industriels a compensé pour le recul de 2,2% de ceux des immeubles commerciaux.


Autre petite victoire: le loyers net moyen renouvelé en 2018 a augmenté de 0,6% par pied carré, encore une fois grâce à la hausse de 5,6% de ceux de ses immeubles à vocation industrielle.


«Cominar a retrouvé la croissance interne en 2018, malgré les défis du commerce de détail qui lui procurent 37% des fonds provenant de l’exploitation par propriété comparable », écrit M. Sturges, dans une note préliminaire.


Sa performance devait continuer à s‘améliorer en 2019, croit-il, grâce aux nouveaux baux signés pour 2,8 millions de pieds carrés.


En attendant d’en apprendre davantage au sujet des perspectives pendant la téléconférence, M. Sturges maintient sa recommandation d’achat et son cours cible de 11,82$.


Équipe de direction et conseil renouvelés


L’année 2018 a vu tout un recentrage au fonds immobilier qui s’est aussi divorcé de la famille Dallaire et qui a vendu 95 immeubles pour 1,1 milliard de dollars hors de ses marchés principaux.


Le fonds a aussi amputé sa distribution par 60% en deux temps en 2017 et en 2008, afin de recouvrer sa flexibilité financière pendant son redressement.


Pour mener sa relance, le nouveau PDG Sylvain Cossette a recruté le 3 novembre l’administratrice Heather Kirk, à titre de chef de la direction financière.


Mme Kirk était auparavant analyste du secteur immobilier chez BMO Marchés des capitaux.


Elle aura notamment la responsabilité de refinancer jusqu’à 650M$ d’hypothèques en 2019 et de veiller à la vente d’encore 300M$ de propriétés superflues.


Au troisième trimestre, Cominar a aussi embauché Marie-Andrée Boutin à titre de vice-présidente exécutive, stratégie et commercialisation, commerce de détail.


Enfin, le 2 janvier le fonds immobilier a aussi accueilli au conseil des fiduciaires le gestionnaire Zachary Ryan George du fonds activiste FrontFour qui a accumulé 5,58% des parts du fonds.


 


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Impartition TI

Mercredi 09 octobre

À la une

Le dangereux déclin des classes moyennes

19/04/2019 | François Normand

ANALYSE - Depuis 40 ans, la classe moyenne a reculé dans les 36 pays de l'OCDE. Voici les causes et les solutions.

Le parti communiste perdra-t-il le monopole du pouvoir en Chine?

19/04/2019 | François Normand

BALADO - Quatre scénarios sont possibles pour l'avenir de la Chine, selon un récent livre. Lequel est le plus probable?

Déjà-vu: Metro a tout pour plaire, sauf son évaluation

BLOGUE. Metro performe bien, mais son évaluation est plus élevée qu'avant place la barre encore plus haute.