Titres en action: IA Groupe Financier, Aurora Cannabis, Union Pacific...

Publié le 08/01/2019 à 06:53, mis à jour le 08/01/2019 à 15:32

Titres en action: IA Groupe Financier, Aurora Cannabis, Union Pacific...

Publié le 08/01/2019 à 06:53, mis à jour le 08/01/2019 à 15:32

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises:

(Repassez nous lire de temps à autres
pour ne pas manquer de mise à jour)

IA Groupe Financier (IAG, 47,25$), mieux connu pour son assureur-vie Industrielle-Alliance surpasse son industrie avec un gain de 4%, mardi. Cette appréciation tient peut-être au dévoilement de l’achat de 800000$ d’actions par huit hauts dirigeants et administrateurs ont acheté près de 800 000$ entre le 19 et le 31 décembre, au moment où l’action touchait un nouveau plancher annuel. Le nouveau PDG de l’assureur-vie de Québec avait aussi acheté près de 400 000$ d’actions entre les 4 et 14 décembre, ajoutant ainsi 44% à sa mise. Le gain de 1,1% de Manuvie (MFC, 20,10$) est aussi supérieur à son industrie mardi après avoir été cité dans le quotidien Globe&Mail dans une liste de titres battus susceptibles de rebondir. Le titre a perdu 32% en 2018 et son dividende procure un rendement de 5,5%. 

Aurora Cannabis (ACB, 6,71$) prévoit afficher des revenus d'entre 50 millions $ et 55 millions $ au deuxième trimestre. Les analystes s'attendaient jusqu'à maintenant à ce que les revenus du producteur de cannabis s'élèvent à environ 67 millions $ pour le trimestre clos le 31 décembre, selon les prévisions recueillies par Thomson Reuters Eikon. Aurora souligne que sa prévision pour le trimestre constituerait une hausse par rapport aux revenus de 11,7 millions $ du même trimestre un an plus tôt. Il s'agirait en outre d'un résultat supérieur à celui de 29,7 millions $ du trimestre terminé le 30 septembre. L'augmentation a été motivée par l'ouverture, en octobre, du marché de la consommation récréative de cannabis au Canada, ainsi que par les livraisons de cannabis médicinal aux quelque 71 000 patients servis par Aurora au Canada. La société affirme que sa capacité de production est maintenant d'environ 100 000 kilogrammes par an, alors qu'elle était de 70 000 kg en novembre. La capacité de production annuelle d'Aurora devrait atteindre 150 000 kg d'ici la fin du trimestre en cours. Aurora doit publier ses résultats trimestriels complets le 11 février.

Union Pacific (UNP, 150,05$US) s’envole de plus de 8% en Bourse, le plus en dix ans, après le recrutement du réputé Jim Vena, à titre de chef de l’exploitation. M. Vena a consacré 40 ans de sa carrière au Canadien National avant sa retraite en juin 2016. Banque Scotia, RBC Marchés des capitaux, Seaport et Cowen font partie des courtiers qui rehaussent leur appréciation du titre. «La nomination donne confiance que la société réussira à implanter la méthode de chemin de fer de précision (qui a fait le succès du CN)», évoque Jason Seidl, de Cowen, qui hausse son cours-cible de 153 à 178$US. Walter Spracklin, de RBC, estime que l'arrivée du chevronné M. Vena était l'élément manquant pour réaliser le plein potentiel d'Union Pacific. «M. Vena était aux côtés de Hunter Harrison lorsque l'artisan du modèle d'efficacité l'a implanté au CN», dit-il.

Le géant sud-coréen Samsung Electronics a annoncé mardi s'attendre à une baisse de près de 30% de son bénéfice opérationnel au deuxième trimestre, la première en deux ans, brossant un sombre tableau de l'avenir pour cause de concurrence féroce des fabricants chinois de smartphones et de recul du coût des puces mémoire. Cet avertissement ajoute aux inquiétudes pour le secteur technologique après l'avertissement choc sur résultats émis la semaine dernière par le géant américain Apple, qui a mis en cause le ralentissement des ventes en Chine et la guerre commerciale. Samsung, premier fabricant mondial de smartphones et de puces, affichait ces dernières années des résultats records malgré une série de revers, dont le rappel planétaire humiliant de son appareil phare et la condamnation de l'héritier de l'empire. Mais le bénéfice opérationnel du dernier trimestre 2018 devrait tourner autour de 10 800 milliards de wons (12,8 milliards de dollars), soit 28% de moins qu'un an auparavant, a déclaré le groupe dans un communiqué. Loin des 13 500 milliards de wons attendus par les analystes, sondés par FnGuide.

Le laboratoire pharmaceutique japonais Takeda a achevé mardi l'acquisition de son homologue irlandais Shire, une opération onéreuse qui lui vaut un abaissement de note par l'agence S&P Global Ratings. Mardi, Takeda a annoncé que la société Shire était devenue une filiale à part entière du groupe. Pour ce rachat, qui double sa taille, Takeda a émis de nouvelles actions dans le but de payer en partie Shire qui lui a coûté quelque 46 milliards de livres britanniques (77 milliards de dollars). «La hausse de dette qui en résulte va aggraver les ratios financiers de Takeda», a justifié S&P qui a dégradé d'un cran l'appréciation portée sur Takeda, à BBB+. En décembre, Moody's avait déjà abaissé de trois crans (à Baa2) la note du laboratoire pharmaceutique dirigé par le Français Christophe Weber.

Les banques Morgan Stanley, Bank of America et le fonds Fidelity ont annoncé lundi leur intention de lancer une nouvelle plateforme boursière à frais réduits, visant à concurrencer les Bourses établies comme le New York Stock Exchange (NYSE) et le Nasdaq. «Cette nouvelle place boursière sera détenue entièrement par ses membres fondateurs et visera à favoriser les investisseurs particuliers et institutionnels en introduisant davantage de compétition» sur le marché du courtage aux États-Unis, indique le groupement dans un communiqué commun. Six autres sociétés financières se sont jointes à l'initiative: les plateformes de courtage Charles Schwab, E*TRADE et TD Ameritrade, l'entreprise de courtage à haute fréquence Virtu Financial, et les fonds Fidelity et Citadel. L'objectif affiché de cette nouvelle structure, baptisée MEMX ou «Members Exchange», sera «d'élargir la concurrence, d'améliorer la transparence, de réduire les coûts et de simplifier l'exécution du courtage aux États-Unis», précise le communiqué commun.

Sur le même sujet

À surveiller: Transat A.T., Groupe BMTC, et Bombardier

09:11 | Jean Gagnon

Que faire avec les titres de Transat A.T., Groupe BMTC, et Bombardier? Voici quelques recommandations d'analystes.

Titres en action: Empire (IGA), Transat, Transcontinental...

06:49 | AFP et La Presse Canadienne

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.

OPINION Titres en action: Boeing, Google, Fiat Chrysler...
12/12/2019 | AFP et La Presse Canadienne
Titres en action: BMO, CIBC, RBC, Westjet, Onex, Aramco...
11/12/2019 | AFP et La Presse Canadienne
Titres en action: Enbridge, La Baie, Morgan Stanley, Netflix...
10/12/2019 | AFP et La Presse Canadienne

À la une

Bourse: Wall Street en petite hausse après l'accord sino-américain

Mis à jour à 16:50 | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. La victoire électorale de Boris Johnson au Royaume-Uni a aussi influencé les marchés.

Titres en action: Empire (IGA), Transat, Transcontinental...

06:49 | AFP et La Presse Canadienne

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.

Un FNB peut-il faire faillite?

12:28 | Ian Gascon

BLOGUE INVITÉ. N’importe quelle entreprise peut théoriquement faire faillite, pourquoi pas un fonds négocié en Bourse?