Titres en action: Ericsson, Tarkett, Apple, Intel...

Publié le 17/04/2019 à 06:57, mis à jour le 17/04/2019 à 07:02

Titres en action: Ericsson, Tarkett, Apple, Intel...

Publié le 17/04/2019 à 06:57, mis à jour le 17/04/2019 à 07:02

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises:

(Repassez nous lire de temps à autres
pour ne pas manquer de mise à jour)

L'équipementier télécoms suédois Ericsson a fait état mercredi d'un bond de son résultat net au premier trimestre grâce à la croissance de son marché nord-américain et revendique en Suisse la place de premier réseau 5G disponible en Europe. Entre janvier et mars, le groupe a enregistré un bénéfice net de 2,4 milliards de couronnes (346 millions $), après une perte de 725 millions de couronnes un an plus tôt. Son chiffre d'affaires a lui augmenté de 12,7%, à 48,9 milliards. Sur son marché américain, les ventes ont progressé de 43% par rapport au 1er trimestre 2018, grâce aux investissements 4G et 5G de ses clients. La marge brute ajustée (hors restructurations), indicateur privilégié de l'équipementier pour mesurer sa rentabilité, a atteint 38,5% au premier trimestre 2019 contre 35,9% en 2018, à la même période, grâce à une réduction des coûts.

Le groupe français Tarkett, fabricant de revêtements de sols, a annoncé mercredi la fermeture de deux sites de production canadiens pour les transférer aux Etats-Unis, entraînant la suppression de 310 emplois. Les salariés des usines de Waterloo, en Ontario, et de Truro, en Nouvelle-Ecosse, qui fabriquent respectivement des accessoires de revêtement de sol et des rouleaux de moquette commerciale, «bénéficieront d'un accompagnement externe dédié, destiné à les aider dans leur recherche de nouvelles opportunités professionnelles», a assuré Tarkett dans un communiqué. Les usines de Waterloo et de Truro comptent respectivement 70 et 240 employés. «Ces mouvements permettront de réduire la structure de coûts de Tarkett en Amérique du Nord et de réaliser les synergies de coûts attendues dans le cadre de l'acquisition de Lexmark», a justifié l'entreprise.

Après deux ans de bataille juridique sur toute la planète, Apple(AAPL, 199,25$US) et le fournisseur de puces Qualcomm(QCOM, 70,45$US) ont enterré mardi la hache de guerre au lendemain de l'ouverture d'un procès sur ce sujet complexe mettant en jeu des milliards de dollars. Au cœur de cette saga: le montant des royalties demandées par Qualcomm, qui fabrique les puces permettant de connecter les smartphones aux réseaux télécoms, et dont il détient la plupart des brevets, une double position qui selon Apple lui faisait demander aux fabricants des sommes exorbitantes. Depuis la plainte initiale d'Apple début 2017 contre Qualcomm, les deux firmes bataillaient devant des juridictions et régulateurs du monde entier, le point d'orgue de ce combat étant le procès ouvert lundi à San Diego (ouest) et qui a donc théoriquement pris fin avec la signature de l'accord amiable. L'accord met fin à toutes les poursuites engagées de part et d'autre. Il prévoit qu'Apple verse une somme --dont le montant n'a pas été dévoilé-- à Qualcomm, ont expliqué les firmes.

Le géant américain des composants électroniques Intel(INTC, 56,71$US) va renoncer au marché des puces 5G dans les smartphones, a-t-il annoncé mardi, quelques heures après que son concurrent Qualcomm eut trouvé un accord de réconciliation avec Apple. L'annonce d'Intel concerne précisément les composants «modem», ces puces qui servent à relier les appareils mobiles aux réseaux de télécommunications et qui étaient au centre du litige judiciaire entre Qualcomm et Apple. Intel va parallèlement étudier les «opportunités» concernant les puces modem 4G et 5G dans les PC, les objets connectés et d'autres appareils gérant des données et «continuera à investir dans ses activités dans l'infrastructure des réseaux 5G», a écrit le groupe dans un communiqué. «La 5G est toujours une priorité stratégique pour Intel» mais «dans les smartphones, il est devenu évident qu'il n'y a pas de voie claire vers la rentabilité», selon le patron Bob Swan, cité dans le communiqué. Intel «assurera les commandes de ses clients pour ses modem 4G mais ne prévoit pas de lancer de modems 5G pour smartphone, y compris ceux qui étaient prévus pour 2020», a aussi écrit Intel.


image

Expérience citoyen

Mercredi 26 août


image

Gestion de l'innovation 2020

Mercredi 09 septembre


image

Expérience client

Mercredi 16 septembre


image

Gestion agile

Mercredi 07 octobre

Sur le même sujet

À surveiller: Warner Music, CGI et Freshii

29/06/2020 | Stéphane Rolland

Que faire avec les titres de Warner Music, CGI et Freshii? Voici quelques recommandations d’analystes.

À surveiller: Banque Laurentienne, Dollarama, Costco

01/06/2020 | Stéphane Rolland

Que faire avec les titres Banque Laurentienne, Dollarama et Costco? Voici quelques recommandations d’analystes.

À la une

Le Québec brille à l'international dans les poudres métalliques

Édition du 17 Juin 2020 | Kévin Deniau

MATÉRIAUX AVANCÉS. En matière de fabrication additive, l'un des points forts du Québec les plus souvent évoqués est...

La COVID-19 a stimulé la demande de fabrication additive

Édition du 17 Juin 2020 | Kévin Deniau

MATÉRIAUX AVANCÉS. C'est l'une des belles histoires positives qui apportent un peu de contraste à cette sombre crise.

Le grand défi de l'adoption de la fabrication additive

Édition du 17 Juin 2020 | Kévin Deniau

MATÉRIAUX AVANCÉS. Avec 35 % des ventes mondiales, les États-Unis représentent le premier marché pour la fabrication...