Bourse: les gagnants et perdants de la semaine

Publié le 21/06/2019 à 16:23

Bourse: les gagnants et perdants de la semaine

Publié le 21/06/2019 à 16:23

Par Martin Jolicoeur

Photo: Getty Images

BILAN. Quels sont les titres d'entreprises qui ont le plus marqué l'actualité boursière de la dernière semaine*, tant par leur progression que par leur recul ? 

 

XXXX

LES GAGNANTS

Bellus  Santé (+41,41%)

Le titre de la société lavalloise Bellus Santé (TSX, BLU) a bondi de plus de 40% cette semaine, marquée par la participation de Roberto Bellini, président et chef de la direction de l’entreprise, à une troisième conférence d’investisseurs en un mois à New-York. La dernière en date, le 19 juin, était celle de Raymond James, sur le thème des sciences de la vie et des technologies médicales. Au terme de cette semaine, la valeur du  titre de Bellus a progressé de 0,82$ à la Bourse de Toronto, passant de 1,98$ à 2,80$ l’action, pour un gain hebdomadaire de 41,41%.

 

Loop Industries  (+15,43%) 

La société de Terrebonne (Nasdaq, LOOP) a vu la valeur de son titre avancer de plus de 15% cette semaine après que l’acquisition par Northern Private Capital de 4 093 5677 actions ordinaires, au montant de 35M$US, fut officiellement conclue le 14 juin. Cette transaction, annoncée deux semaines plus tôt, fait de la torontoise, avec désormais 10,5% des parts, le deuxième actionnaire en importance de la québécoise, inscrite au Nasdaq de New York. En conséquence, son titre a gagné 1,25$US cette semaine, passant d’une valeur de 8,10$US à 9,35$US, pour une progression totale de 15,43%.

Mes derniers textes / me suivre sur Twitter 

 

Reitmans Canada (+15,26%)

Les allégations de plagiat d’un influenceur belge portées contre la société montréalaise Reitmans (TSX, RET.A) n’a pas semblé affecter le cours de l’action de l’entreprise qui a poursuivi sa remontée entamée (de 14%) la semaine dernière. Le détaillant a annoncé le rachat de 15 millions d’actions sans droit de vote de catégorie A au prix de 3,00$ l’action, ou 27% plus élevé que son cours de fermeture du 17 juin. Le 4 juin dernier, Reitmans a présenté une perte de 12,6M$, entraînant une chute du titre au plancher de 1,85$. Au terme de cette semaine, l’action du détaillant a gagné 0,38$, passant d’un cours de 2,49$ à 2,87$, pour une progression de 15,26%.

 

XXXX  

LES PERDANTS 

Prometic Sciences de la vie (-16,67%)

Les semaines se succèdent sans que les choses ne parviennent à vraiment s’améliorer pour la société biopharmaceutique de Laval (TSX, PLI), actuellement sous observation de l’Autorité des marchés financiers (AMF). Le titre de Prometic, 44capitalisation boursière du Québec, a encore chuté cette semaine, marquée surtout par sa participation à la conférence d’investisseurs de Raymond James, à New-York, dans le domaine des sciences de la vie et des technologies médicales (medtech). Par voie de communiqué, le chef de la direction de Prometic indiquait être impatient d’informer les actionnaires de «nouveaux progrès en recherche et développement et dans (ses) activités commerciales, notamment du dépôt de la déclaration d’inscription de (ses) actions ordinaires au Nasdaq». Quoi qu’il en soit, l’action du Prometic se négociait à 0,03$ l’action à la clôture le 20 juin, en chute de 16,67% sur la semaine.

 

Lightspeed POS (-7,17%)

Après des semaines de gains consécutifs, à la suite de son entrée en Bourse le 8 mars dernier, le titre de Lightspeed (TSX, LSPD) a glissé d’un peu plus de 7% cette semaine. La semaine n’a été ponctuée d’aucune annonce particulière de la direction. Qu'à cela ne tienne, la montréalaise en qui la Financière Banque Nationale a réitéré sa confiance il y a quelques semaines, a vu son titre reculer de 2,60$, de 36,27$ à 33,67$ l’action, l’équivalent d’une baisse de 7,17% sur la semaine.

 

Groupe Stingray (-5,27%)

 Après un bref rebond la semaine dernière, le distributeur de services musicaux de Montréal (TSX, RAY.A) a vu la valeur de son titre redescendre cette semaine. Après la publication de ses derniers résultats, au moins trois analystes avaient réduit leur cours-cible variant alors de 9 à 11$ à une fourchette contenue entre 8 et 9$. La chute de revenus provenant de Newfoundland Capital au quatrième trimestre, combiné à la crainte qu’un mouvement de désabonnements du câble viennent réduire d’autant le nombre de ses abonnés, explique en partie le repli des analystes. Résultat : la valeur de son titre a reculé de 0,35$, glissant de 6,64$ à 6,29$, pour une perte de 5,27%.

 

Mes derniers textes / me suivre sur Twitter 

(*) La semaine boursière, telle qu’entendue dans cette chronique hebdomadaire, s’étend normalement de la clôture des marchés nord-américains du vendredi à celle du jeudi précédent la publication. On parle donc ici de la semaine contenue entre la fin de séance boursière du vendredi 14 juin et celle du jeudi 20 juin 2019.


image

DevOps

Mercredi 11 septembre


image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Gestion de l’innovation

Mercredi 18 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Marché du cannabis

Mercredi 23 octobre


image

Service à la clientèle

Mercredi 23 octobre


image

Communication interne

Mardi 26 novembre


image

Marché de l'habitation

Mercredi 04 décembre


image

Gestion de la formation

Jeudi 05 décembre


image

Sommet énergie

Mardi 21 janvier


image

Santé psychologique

Mercredi 22 janvier


image

Contrats publics

Mardi 28 janvier

Sur le même sujet

L'avantage d'investir à la maison est sous-estimé

Édition du 20 Juillet 2019 | Dominique Beauchamp

ANALYSE. L'industrie financière vante sans cesse les mérites de la diversification internationale pour ...

Bourse: semaine festive pour les Fêtes nationales

Mis à jour le 06/07/2019 | Dominique Beauchamp

BLOGUE. On saura bientôt à quel point le regain boursier dépend d'une baisse des taux par la Fed.

À la une

Mais où est passée la peur de la récession?

BLOGUE INVITÉ. Après un rebond des marchés, on entend beaucoup moins parler de récession. Pourtant...

À surveiller: les titres qui ont attiré votre attention

20/07/2019 | lesaffaires.com

(Re)voici quelques recommandations qui pourraient influencer les cours prochainement.

Investir: trois critères pour choisir ses actions

19/07/2019 | Philippe Leblanc

BLOGUE INVITÉ. Un investisseur devrait analyser ses titres boursiers comme s'ils étaient une entreprise privée.