Titres en action: Neptune, WestJet, Visa...

Publié le 19/06/2018 à 08:11, mis à jour le 19/06/2018 à 11:22

Titres en action: Neptune, WestJet, Visa...

Publié le 19/06/2018 à 08:11, mis à jour le 19/06/2018 à 11:22

© lesaffaires.com

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises:

(Repassez nous lire de temps à autres
pour ne pas manquer de mise à jour)

Neptune Technologies & Bioressources (NEPT) s'envole de 29% à la Bourse de Toronto. L'entreprise a annoncé ce mardi qu’elle avait conclu une entente pluriannuelle avec la doyenne canadienne de la marijuana, Canopy Growth. Selon les termes de l’entente, «Neptune renforcera les capacités de Canopy en matière d’extraction, de raffinage et de formulation de produits à base d’extraits de cannabis».

Le transporteur à rabais Swoop, une filiale de WestJet (WJA), est prêt à décoller. Il est dirigé par l'Australien Steven Greenway, qui est un ancien patron des transporteurs Peach, Virgin Blue, Virgin Atlantic et Qantas. Swoop affirme que ses billets coûteront de 30 à 40% moins cher que ceux d'un transporteur national. Il croit être en mesure d'atteindre la rentabilité en réduisant ses coûts de main-d'œuvre, en entassant 189 personnes à bord d'un Boeing 737-800 et en attirant les voyageurs qui évitent normalement les déplacements aériens en raison du coût élevé.

Le fabricant chinois d'équipements de télécommunications ZTE a plongé de 25,81% pour finir à 9,85 dollars de Hong Kong (HKD) après que les sénateurs américains ont voté pour réimposer une interdiction de sept ans sur les ventes de puces de haute technologie à l'entreprise. Cette décision remet en cause la décision de la Maison-Blanche de remplacer l'interdiction par une amende de 1,4 milliard de dollars, fournissant une bouée de sauvetage à l'entreprise, qui était menacée d'effondrement car elle s'appuie sur le matériel américain crucial.

La société de services de paiement Visa a expliqué mardi que la panne qui l'avait frappée début juin avait bloqué 5,2 millions de transactions en Europe, lors d'un incident informatique rare qui avait perturbé nombre d'usagers au début d'un week-end. «En tout, 51,2 millions demandes de transactions ont été envoyées aux systèmes européens de Visa pendant la période de l'incident» qui s'est déroulé le vendredi 1er juin, de 13H35 GMT à 23H45 GMT, a dénombré la directrice générale de Visa Europe, Charlotte Hogg. «Parmi celles-ci, 5,2 millions (10%) n'ont pu être concrétisées», a reconnu Mme Hogg, ajoutant qu'environ la moitié des transactions concernées avaient été réalisées avec des cartes émises au Royaume-Uni.

Bell Helicopters et Safran ont indiqué mardi avoir noué un partenariat dans le développement de systèmes de propulsion hybrides électriques destinés aux futurs taxis aériens. Annoncée lors de la «Transportation World Conference» à Cologne (Allemagne), cette «nouvelle collaboration» porte sur le «développement de systèmes propulsifs hybrides électriques innovants destinés au concept de véhicule à décollage et atterrissage verticaux (VTOL) de Bell», à mi-chemin entre la voiture volante et le mini-hélicoptère, précisent-ils dans un communiqué. Les groupes, qui mettent en avant leur «vision commune de l'aéronef électrique et hybride», ambitionnent «le déploiement dans un futur proche du Bell Air Taxi et de nouveaux systèmes de mobilité à la demande».

 

Sur le même sujet

À surveiller: Transat, Stingray et Canada Goose

Que faire avec les titres de Transat, Stingray et Canada Goose? Voici quelques recommandations d'analystes.

EasyJet et Carnival évincés du FTSE-100 de Londres

Carnival et EasyJet payent leur effondrement en Bourse au plus fort de la pandémie pendant le confinement.

À la une

Déclin de 13% des énergies vertes en 2020, selon l’AIÉ

04/06/2020 | François Normand

Le secteur ralentit globalement, mais il y a deux gros marchés qui continueront de croître en 2020 malgré la pandémie.

Legault s'inquiète de l'avenir d'Air Transat

L’incertitude au sujet de l’avenir du transport aérien Air Transat inquiète le premier ministre du Québec.

Sail ferme six magasins, 500 emplois touchés

Sail Plein Air ferme entre autres ses quatre établissements Sportium au Québec.