Titres en action: Fiat Chrysler, Michelin, Philips...

Publié le 23/07/2018 à 06:40, mis à jour le 23/07/2018 à 12:22

Titres en action: Fiat Chrysler, Michelin, Philips...

Publié le 23/07/2018 à 06:40, mis à jour le 23/07/2018 à 12:22

© lesaffaires.com

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises:

(Repassez nous lire de temps à autres
pour ne pas manquer de mise à jour)

Après une semaine marquée par une amende record en Europe, le géant de Mountain View Alphabet (GOOG, 1184,91$US) publie ses résultats aujourd'hui. Le consensus des analystes table sur un marché publicitaire en hausse, pour des revenus totaux estimés à 25,58 milliards $US et un bénéfice par action ajusté à 9,66$US. Les résultats d'Alphabet amorcent une semaine qui sera chargée du côté des sociétés américaines, avec Amazon, Facebook, AT&T, Boeing, General Motors, Twitter, McDonald's et Starbucks également au programme dans les prochains jours.

Le titre Fiat Chrysler coté à New York de cette dernière société était chahuté lundi peu après l'ouverture (-2,07%) après le départ de son patron emblématique Sergio Marchionne pour grave maladie, et la démission de son responsable pour l'Europe, le Moyen-Orient et l'Afrique (Emea), Alfredo Altavilla.

Le patron de Jeep, Mike Manley, qui a fait du constructeur américain le joyau de FCA, prend la tête du groupe automobile.

 Ferrari, également dirigée par M. Marchionne jusqu'à présent, chutait de 4,66% dans les premiers échanges. 

Louis Camilleri, ancien patron de Philip Morris , devient administrateur délégué de Ferrari, dont John Elkann, président de FCA et petit-fils d'Umberto Agnelli, prend la présidence.

Le groupe spécialisé dans les jouets Hasbro a publié un bénéfice par action supérieur aux anticipations pour le deuxième trimestre 2018.

 Le groupe de services pétroliers Halliburton plonge malgré un bénéfice net trimestriel conforme aux attentes des analystes. Le Venezuela, pays confronté à des difficultés économiques et à des tensions politiques, continue à peser sur les comptes de l'entreprise.

La banque privée suisse Julius Baer a publié lundi des chiffres en hausse pour le premier semestre, sans toutefois convaincre les investisseurs, nerveux face au regain de prudence des clients après les récentes secousses sur les marchés. Pour les six premiers mois de l'exercice, l'établissement spécialisée dans la gestion de fortune a dévoilé un bénéfice meilleur qu'attendu, en hausse de 26% à 444 millions de francs suisses (381 millions d'euros), en dépit d'une hausse des frais de personnel, a-t-il indiqué dans un communiqué. 

La marque Mercedes-Benz du constructeur Daimler s'est retrouvée au milieu de la tempête médiatique générée par le départ de la sélection nationale allemande du joueur de foot Mesul Özil. Le joueur d'origine turque accuse la fédération de racisme, ainsi que l'un de ses sponsors, le groupe Daimler, qui l'a écarté d'un spot publicitaire juste avant le Mondial après qu'il eut posé en photo avec le président Erdogan.

Michelin a publié un bénéfice net en hausse de 6% sur le premier semestre, à 917 millions d'euros, malgré un effet de change fortement défavorable lié notamment à la faiblesse du dollar. C'est un «bon résultat», a commenté le directeur financier Marc Henry, lors d'une conférence téléphonique, chiffrant à 218 millions d'euros l'impact négatif des parités monétaires sur le résultat. Le groupe a confirmé ses perspectives pour 2018.˙

Le géant néerlandais de l'électronique Philips (PHIA, 36,06€) a enregistré une hausse de 15% au deuxième trimestre du bénéfice net des activités poursuivies. Le bénéfice net des activités poursuivies ressort à 186 millions d'euros contre 161 millions un an plus tôt, indique Philips dans un rapport publié lundi, soulignant l'apport important du portefeuille des innovations. En incluant les résultats opérationnels de Signify et des activités Lumined et Automotive, dont Philips s'est désengagé, le groupe enregistre un bénéfice net de 2 millions d'euros, contre 289 millions l'an dernier à la même période. Le chiffre d'affaires s'établit à 4,3 milliards d'euros, en hausse de 4% à périmètre comparable, indique Philips, soulignant un bond des commandes de 9%. Les ventes ont été en particulier tirées par le secteur Diagnostic et Traitement et Santé, note le groupe.


image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Marché du cannabis

Mercredi 23 octobre


image

Service à la clientèle

Mercredi 23 octobre

Sur le même sujet

Avant la Fed, la Bourse se fige

Mis à jour le 15/06/2019 | Dominique Beauchamp

BLOGUE. Le calme en Bourse occulte la fébrilité entourant la prochaine décision de la Fed.

À surveiller: les titres qui ont attiré votre attention

15/06/2019 | lesaffaires.com

(Re)voici quelques recommandations qui pourraient influencer les cours prochainement.

À la une

Quand la Chine avalera Hong Kong (2)

15/06/2019 | François Normand

ANALYSE - La liberté s'érode tranquillement, et cela représente un risque pour les entreprises et les investisseurs.

Avant la Fed, la Bourse se fige

Mis à jour le 15/06/2019 | Dominique Beauchamp

BLOGUE. Le calme en Bourse occulte la fébrilité entourant la prochaine décision de la Fed.

Bourse: les gagnants et perdants de la semaine

14/06/2019 | Martin Jolicoeur

BILAN. Quelles sont les entreprises qui ont le plus marqué l'actualité boursière de la semaine?