Titres en action: Aliments High Liner, Home Capital Group...

Publié le 07/08/2019 à 13:22, mis à jour le 07/08/2019 à 15:07

Titres en action: Aliments High Liner, Home Capital Group...

Publié le 07/08/2019 à 13:22, mis à jour le 07/08/2019 à 15:07

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises:

(Repassez nous lire de temps à autres
pour ne pas manquer de mise à jour)

L’action d’Aliments High Liner (HLF, 9,08$) retraitait de plus de 11 % mercredi, après que le producteur de fruits de mer congelés a indiqué que son bénéfice net avait plongé au deuxième trimestre, alors qu’il absorbait les coûts associés à une réduction de 14 % de sa main-d’œuvre salariée. La société de Lunenberg, en Nouvelle-Écosse, se négociait à 8,97 $ mercredi après-midi à la Bourse de Toronto, en baisse de 1,20 $, soit 11,6 %. High Liner a engrangé un profit de 946 000 $ US, soit 3 cents US par action, pour le trimestre clos le 29 juin, comparativement à un bénéfice de 2,8 millions $ US, ou 8 cents US par action, pour la même période un an plus tôt. L’entreprise a attribué cette diminution à une hausse des impôts, aux coûts des mises à pied liées au réalignement organisationnel annoncé en novembre et à des frais de consultation. Le bénéfice net ajusté a augmenté de 24 % à 4,7 millions $ US, soit 13 cents US par action, comparativement à celui de 3,8 millions $ US, ou 2 cents US par action, pour le deuxième trimestre de 2018. Les revenus ont reculé de neuf pour cent d’une année à l’autre, se chiffrant à 223 millions $ US, par rapport à 245,3 millions $ US. Ce recul des recettes a été attribué à une baisse des volumes de vente chez les détaillants et dans les services alimentaires, à la perte d’un important client et à l’abandon des activités à faibles marges de profit. Ces éléments ont été partiellement contrebalancés par la date plus tardive de la fête de Pâques, qui a fait transférer certains volumes de vente au deuxième trimestre. Les analystes s’attendaient à ce que High Liner engrange un bénéfice ajusté par action de 7 cents US, à partir de revenus totalisant 245,5 millions $ US, selon les prévisions recueillies par Refinitiv.

Stella-Jones (SJ, 38,48$) a vu ses revenus reculer au deuxième trimestre, par rapport à l’an dernier, mais le fabricant québécois de produits en bois traité s’est dit satisfait de ses résultats compte tenu des difficultés à court terme auxquelles il est confronté. Le bénéfice net de la société a grimpé à 52,3 millions $, soit 76 cents par action, pour le trimestre clos le 30 juin, alors qu’il était de 48,1 millions $, ou 69 cents par action, au même trimestre l’an dernier. Les ventes ont glissé à 661,8 millions $, en regard de celles de 662,3 millions $ de l’an dernier, qui avaient été gonflées par l’incidence positive de 18,2 millions $ liée aux taux de change. Stella-Jones a souligné mercredi que les difficultés du plus récent trimestre comprenaient des retards temporaires dans les livraisons de traverses de chemins de fer et l’incidence du temps pluvieux sur les ventes de bois d’œuvre résidentiel. D’un autre côté, les ventes de poteaux pour sociétés de services publics ont progressé en raison d’une hausse des prix de vente, d’une augmentation des volumes et de l’impact positif de la conversion des devises. Les analystes visaient un chiffre d’affaires de 682,8 millions $ et un bénéfice ajusté par action de 80 cents, selon les prévisions recueillies par la firme de données financières Refinitiv.

Le prêteur alternatif Home Capital Group (HCG, 23,19$) a surpassé les attentes des analystes avec ses résultats du deuxième trimestre. La société a indiqué mercredi avoir engrangé un profit de 31,9 millions $, soit 53 cents par action, pour le trimestre clos le 30 juin. En comparaison, il avait gagné 29,6 millions $, ou 37 cents par action, au même trimestre l’an dernier. En excluant les éléments non récurrents, le bénéfice ajusté a grimpé de 56,8 % à 58 cents par action, comparativement à 37 cents par action un an plus tôt. Le revenu net d’intérêt a progressé de 3,7 % d’une année à l’autre pour atteindre 97,5 millions $, par rapport à 84,1 millions $ un an plus tôt. Les nouveaux prêts hypothécaires ont grimpé de 50 millions $, soit quatre pour cent, à 1,28 milliard $, a précisé Home Capital. Les prêts déjà octroyés ont pour leur part avancé de 1,7 % à 22,9 milliards $. Les analystes s’attendaient à ce que le prêteur torontois engrange un bénéfice ajusté par action de 51 cents, à partir de revenus nets d’intérêt de 94 millions $.


image

Marché du cannabis

Mercredi 23 octobre


image

Service à la clientèle

Mercredi 23 octobre


image

Communication interne

Mardi 26 novembre


image

Gestion de la formation

Mardi 03 décembre


image

Marché de l'habitation

Mercredi 04 décembre


image

Sommet Énergie

Mardi 21 janvier


image

Santé psychologique

Mercredi 22 janvier


image

Marketing personnalisé

Mercredi 05 février


image

Forum Contrats publics

Mardi 11 février


image

DevOps - Québec

Mercredi 26 février


image

Usine 4.0 - Québec

Mercredi 18 mars

Sur le même sujet

À surveiller: les titres qui ont retenu votre attention

19/10/2019 | lesaffaires.com

(Re)voici quelques recommandations qui pourraient influencer les cours prochainement.

Titres en action: Apple, BHP, Colabor...

18/10/2019 | AFP et La Presse Canadienne

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.

OPINION Titres en action: Barrick Gold, Alcoa, IBM, General Motors...
17/10/2019 | AFP et La Presse Canadienne
Titres en action: Aphria, Aritzia, Cintas...
16/10/2019 | AFP et La Presse Canadienne
Titres en action: Amazon, Boeing, Facebook...
15/10/2019 | AFP et La Presse Canadienne

À la une

Y a-t-il un avenir pour la production d'aluminium au Québec?

19/10/2019 | François Normand

ANALYSE. L’industrie vit une crise qui nécessite une révolution économique, mais surtout technologique.

La région de l'aluminium, mais pas seulement

Édition du 14 Septembre 2019 | Pierre Théroux

FOCUS SAGUENAY–­LAC-SAINT-JEAN. Impossible de la manquer. En arrivant à la ville de Saguenay, ...

La Bourse est figée en attendant un signal

BLOGUE. Il faudra plus que la résolution des conflits pour redonner un réel nouvel élan à la Bourse, selon ce stratège.