Titres en action: GardaWorld, Rogers, CannTrust, Logitech...

Publié le 23/07/2019 à 07:01, mis à jour le 23/07/2019 à 14:14

Titres en action: GardaWorld, Rogers, CannTrust, Logitech...

Publié le 23/07/2019 à 07:01, mis à jour le 23/07/2019 à 14:14

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises:

(Repassez nous lire de temps à autres
pour ne pas manquer de mise à jour)

La société d’investissement BC Partners a conclu une entente de 5,2 milliards $ pour acquérir une participation majoritaire dans la société de services de sécurité montréalaise GardaWorld (GW, 11,99 $), ont annoncé mardi les deux entreprises. BC Partners, établie à Londres, obtiendra une participation de 51 pour cent dans la société, tandis que le chef de la direction de GardaWorld, Stéphan Crétier, et d’autres membres de l’équipe de direction détiendront le reste. BC Partners acquiert sa participation des mains de Rhone Capital, qui avait de son côté acheté sa participation auprès d’Apax Partners LLP en 2017. GardaWorld se présente comme la plus grande entreprise de sécurité privée au monde. Elle emploie 92 000 personnes dans 46 pays.

Rogers Communications (RCI.B, 68,47$) a affiché mardi un bénéfice du deuxième trimestre de 591 millions $, en hausse de 10 % par rapport à la même période l’an dernier. Le géant torontois des télécommunications a vu ses revenus atteindre 3,78 milliards $ au plus récent trimestre, un chiffre d’affaires en hausse d’un pour cent par rapport à celui de 3,76 milliards $ l’an dernier. Les revenus des divisions sans fil et de câblodistribution ont progressé, mais ceux de la plus petite division des médias ont diminué de trois pour cent, essentiellement en raison de la vente des activités d’édition en avril. Le bénéfice net de Rogers s’est chiffré à 1,15 $ par action, en hausse par rapport à celui de 1,04 $ par action, soit 538 millions $ du deuxième trimestre de 2018. Après ajustements, le bénéfice a atteint 1,16 $ par action. Les analystes visaient en moyenne un bénéfice ajusté de 1,17 $ par action, à partir de revenus de 3,87 milliards $, selon les prévisions recueillies par la firme de données financières Refinitiv.

CannTrust Holdings(TRST, 3,56$) a officiellement répondu à Santé Canada après que l'agence a découvert que le producteur de cannabis avait enfreint ses règlements, notamment en cultivant des plants sans permis dans sa serre ontarienne. La société a indiqué avoir déposé une réponse, le 17 juillet, au rapport de non-conformité de l'agence fédérale, un jour avant la date limite du 18 juillet. Elle attend maintenant la réponse de Santé Canada. CannTrust a également indiqué avoir nommé le dirigeant américain Robert Marcovitch à la présidence du comité spécial précédemment chargé d'enquêter sur la situation. M. Marcovitch est membre du conseil d'administration de CannTrust et il a précédemment été président et chef de la direction de K2 Sports et chef de la direction de The Coleman Outdoor Company. La société a indiqué lundi que «l'enquête et les délibérations du comité spécial étaient en cours». Le comité «prend ces questions très au sérieux» et s'est engagé à collaborer avec Santé Canada afin de ramener CannTrust dans le chemin de la conformité, a expliqué M. Marcovitch. «Bien que nous voulions agir le plus rapidement possible, nous sommes conscients de la nécessité cruciale d'être rigoureux», a-t-il affirmé dans un communiqué de presse. «Nous sommes déterminés à identifier les causes profondes de tous les problèmes de non-conformité, à prendre les mesures qui s'imposent pour remédier à tout problème lié à la culture de la société en matière de conformité et à rétablir la confiance envers la société.» CannTrust a précisé que les autres membres du comité spécial étaient les administrateurs du conseil Shawna Page, Mark Dawber et John Kaden. Tous trois sont indépendants de la direction de l'entreprise.

Le groupe suisse Logitech(LOGI, 39,81$US), spécialisé dans les accessoires informatiques, décolle mardi à la Bourse suisse après la publication de chiffres meilleurs qu'attendu pour le premier trimestre, grâce notamment à ses ventes de haut-parleurs portatifs. Sur les trois premiers mois de son exercice 2019/2020 décalé (clos au 30 juin), son bénéfice net s'est accru de 17% % à 45,3 millions de dollars tandis que son chiffre d'affaires s'est inscrit en hausse de 6% à 644 millions de dollars, a-t-il indiqué dans un communiqué. Les analystes interrogés par l'agence suisse AWP tablaient en moyenne sur un bénéfice de 40 millions de dollars pour 635,1 millions de recettes. Ses ventes sur le trimestre ont été portées en particulier par les haut-parleurs portatifs (+51%), et les produits de vidéoconférence (+28%). Les ventes d'accessoires de jeux n'ont en revanche augmenté que de 2%, Logitech rappelant que la base de comparaison était élevée. L'an passé, sur la période comparable, le succès du jeux en ligne Fortnite avait fait décoller les ventes de casques.

Le groupe étatique chinois BAIC a resserré les liens avec Daimler, avec lequel il construit une vaste usine de Mercedes, en prenant 5% du capital du constructeur allemand, a indiqué mardi le groupe de Stuttgart. BAIC devient ainsi le troisième actionnaire de Daimler, derrière son compatriote Geely, qui s'est offert 9,69% du groupe l'an dernier, et le fonds souverain du Koweït, qui en détient environ 7%, éjectant Renault-Nissan du podium. «Nous saluons le fait que notre partenaire de longue date, BAIC, soit également devenu un investisseur tourné vers le long terme», a commenté le patron de Daimler Ola Källenius. Daimler détient de son côté 9,55% de BAIC Motor et les deux entreprises ont annoncé l'an dernier investir 1,5 milliard d'euros dans une usine d'assemblage en Chine dédiée aux voitures Mercedes-Benz électriques. Il s'agit pour le constructeur allemand de muscler son offre de véhicules «verts» sur le premier marché automobile mondial, où les constructeurs sont soumis à de complexes quotas de ventes de «véhicules à énergie nouvelle». Dans l'intervalle, Daimler et Geely ont annoncé en mars dernier une alliance pour produire en Chine dès 2022 la prochaine génération de petites voitures Smart, abandonnant le site français de Hambach.


image

DevOps

Mercredi 11 septembre


image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Gestion de l’innovation

Mercredi 18 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Marché du cannabis

Mercredi 23 octobre


image

Service à la clientèle

Mercredi 23 octobre


image

Communication interne

Mardi 26 novembre


image

Gestion de la formation

Mardi 03 décembre


image

Marché de l'habitation

Mercredi 04 décembre


image

Sommet énergie

Mardi 21 janvier


image

Santé psychologique

Mercredi 22 janvier


image

Contrats publics

Mardi 28 janvier

Sur le même sujet

Titres en action: CIBC, Hasbro, Google...

Mis à jour le 23/08/2019 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.

Titres en action: Pembina Pipeline, Google, Amazon...

Mis à jour le 22/08/2019 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.

OPINION Titres en action: Amazon, Disney, Facebook...
Mis à jour le 21/08/2019 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne
Titres en action: Baidu, Bayer, Transat...
Mis à jour le 20/08/2019 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne
Titres en action: Intact, Medidata, Nintendo...
Mis à jour le 19/08/2019 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

À la une

Climat : attention aux certitudes et aux peurs irrationnelles

24/08/2019 | François Normand

ANALYSE - Les certitudes des climatosceptiques et la panique de la «collapsologie» minent la lutte pour le climat.

10 choses à savoir cette fin de semaine

24/08/2019 | Alain McKenna

Voici 10 nouvelles parues cette semaine à (re)découvrir.

À surveiller: les titres qui ont retenu votre attention

24/08/2019 | lesaffaires.com

Que faire avec les titres de Stella-Jones, BRP et Bombardier? (Re)voici quelques recommandations d'analystes.