Titres en action: CannTrust, Torstar, Shell, Siemens...

Publié le 01/08/2019 à 06:59, mis à jour le 01/08/2019 à 07:08

Titres en action: CannTrust, Torstar, Shell, Siemens...

Publié le 01/08/2019 à 06:59, mis à jour le 01/08/2019 à 07:08

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises:

(Repassez nous lire de temps à autres
pour ne pas manquer de mise à jour)

Le producteur de cannabis CannTrust Holdings(TRST, 3,09$) a engagé un conseiller financier pour aider l'aider à explorer une éventuelle vente et d'autres solutions stratégiques, pendant que les autorités de réglementation continuent d'enquêter sur des allégations de culture illégale dans sa serre en Ontario. CannTrust a précisé que les options étudiées pourraient comprendre, entre autres, la vente du producteur autorisé de cannabis ou d'une partie de ses activités, une fusion, un investissement stratégique ou une modification de ses activités ou de sa stratégie. La société a annoncé que Greenhill & Co. Canada agirait en tant que conseiller financier et a précisé qu'elle n'avait pas fixé de calendrier pour la réalisation de cet examen stratégique. «La nature, le calendrier et l'issue de ce processus d'examen stratégique sera influencé, entre autres choses, par la résolution de la conformité réglementaire de l'entreprsie en lien avec Santé Canada», a affirmé CannTrust dans un communiqué. L'action de CannTrust a clôturé mercredi en hausse de 8,8 pour cent à 3,04 $ à la Bourse de Toronto. Malgré cette reprise, le titre du producteur affiche toujours une baisse de 50 pour cent par rapport à sa valeur précédent l'annonce de la découverte de Santé Canada, le 8 juillet.

Torstar(TS, 0,85$) a affiché mercredi une perte attribuable aux actionnaires de 17,4 millions $ pour son deuxième trimestre, alors que ses revenus ont diminué de 11 pour cent par rapport à la même période l'an dernier et que ses dépenses de restructuration ont augmenté. La perte par action de l'éditeur du quotidien Toronto Star s'est chiffrée à 22 cents, ce qui se compare à un bénéfice net de 4,95 millions $, ou 6 cents par action, pour le deuxième trimestre de 2018. Les dépenses de restructuration pour le trimestre clos le 30 juin ont totalisé 13,85 millions $, alors qu'elles avaient été de 5,78 millions $ un an plus tôt. Au cours du trimestre, la société a annoncé qu'elle mettrait fin cet été à ses activités d'impression et de traitement du courrier à Hamilton. En excluant les coûts de restructuration et les charges de dépréciation, la perte d'exploitation de Torstar s'est établie à 2 cents par action, ce qui était inférieur à la perte attendue par les analystes. Lors d'une conférence téléphonique, les dirigeants de Torstar ont indiqué mercredi aux analystes que les revenus de la publicité imprimée continuaient de baisser et que les revenus de la distribution de circulaires avaient également été plus faibles au cours du trimestre, mais que ses plans de transition étaient sur la bonne voie. Le chef de la direction, John Boynton, a expliqué que la société avait clôturé le trimestre avec plus de 20 000 abonnés exclusivement numériques, en plus de 42 500 abonnés disposant d'un accès numérique dans le cadre de leur offre pour le journal imprimé.

Le bénéfice net du géant des hydrocarbures Royal Dutch Shell a été divisé par deux au deuxième trimestre, en raison d'un repli des cours du pétrole et du gaz et de moindres marges sur ses opérations de raffinage. Le géant anglo-néerlandais a dégagé un bénéfice net d'un peu moins de 3 milliards de dollars entre avril et juin, contre un peu plus de 6 milliards un an plus tôt, a-t-il expliqué jeudi dans un communiqué. Son bénéfice trimestriel ajusté, hors éléments exceptionnels et variation des stocks (CCS), un indicateur scruté par le marché, a chuté pour sa part de 26% à 3,5 milliards de dollars. Il a diminué notamment du côté du gaz, le point fort de Shell depuis le rachat coûteux de BG Group qui lui a permis de changer d'échelle dans le gaz naturel. Le géant des hydrocarbures a expliqué que les prix de vente avaient diminué tant pour le gaz que pour le gaz naturel liquéfié (GNL). Ce bénéfice a aussi diminué dans la production du pétrole, en raison d'un repli des cours du brut, et dans les opérations dites d'«aval», notamment la pétrochimie et le raffinage qui ont dégagé de moindres marges. Le groupe est parvenu à partiellement compenser la baisse des cours par une hausse de 4% de sa production, qui a atteint en moyenne 3,6 millions de barils équivalent pétrole par jour.

L'industriel allemand Siemens a maintenu jeudi ses prévisions financières pour 2019, après avoir dégagé au troisième trimestre un bénéfice net en léger recul, ralenti dans l'ensemble de ses activités, sauf le rail, par les difficultés mondiales du secteur industriel. Le bénéfice net de Siemens a atteint 1,14 milliard d'euros (1,66G$, -6% en un an), tandis que le chiffre d'affaires de l'entreprise, fabriquant tant des turbines, des trains que des éoliennes ou des scanners médicaux, a légèrement augmenté à 21,28 milliards d'euros (+2% hors effets de change). «Comme nous le disons depuis un certain temps, le contexte géopolitique et géo-économique nuit au climat d'affaires qui sans cela pourrait être positif», a commenté dans un communiqué le patron du konzern, Joe Kaeser. Sur fond de tensions commerciales sino-américaines et de menace d'un Brexit dur, le secteur industriel allemand tourne au ralenti. Comme dans d'autres pays, il est affecté par une baisse des investissements et des commandes, l'automobile - et par ricochet ses fournisseurs, équipementiers et fabricants de machines-outils- y sont particulièrement touchés.


image

Marché du cannabis

Mercredi 23 octobre


image

Service à la clientèle

Mercredi 23 octobre


image

Communication interne

Mardi 26 novembre


image

Gestion de la formation

Mardi 03 décembre


image

Marché de l'habitation

Mercredi 04 décembre


image

Sommet Énergie

Mardi 21 janvier


image

Santé psychologique

Mercredi 22 janvier


image

Marketing personnalisé

Mercredi 05 février


image

Forum Contrats publics

Mardi 11 février

Sur le même sujet

Titres en action: Aphria, Aritzia, Cintas...

06:52 | AFP et La Presse Canadienne

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.

Titres en action: Amazon, Boeing, Facebook...

15/10/2019 | AFP et La Presse Canadienne

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.

À la une

10 choses à savoir mercredi

Il y a 14 minutes | Alain McKenna

Entrepreneurs, les milléniaux? L'antenne 5G d'Apple s'en vient, un automne difficile en vue pour Tesla.

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture mercredi

06:52 | LesAffaires.com et AFP

«Il y a clairement un biais haussier sur les indices, qui veulent tourner le page.»

Titres en action: Aphria, Aritzia, Cintas...

06:52 | AFP et La Presse Canadienne

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.