Titres en action: Dollarama, CAE, Canopy Growth...

Publié le 15/08/2019 à 06:56, mis à jour le 15/08/2019 à 07:02

Titres en action: Dollarama, CAE, Canopy Growth...

Publié le 15/08/2019 à 06:56, mis à jour le 15/08/2019 à 07:02

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises:

(Repassez nous lire de temps à autres
pour ne pas manquer de mise à jour)

Dollarama(DOL, 49,35$) annonce jeudi que l'acquisition d'une participation de 50,1 pour cent dans le détaillant à bas prix latino-américain Dollarcity est maintenant complétée. La signature d'un accord visant cette acquisition dans le détaillant latino-américain qui exploite des magasins en Colombie, au Guatemala et au Salvador avait été annoncée le 2 juillet dernier. Le détaillant montréalais avait alors expliqué que le prix d'achat avait été estimé entre 85 millions $ US et 95 millions $ US, en s'appuyant sur les prévisions financières fournies par la direction de Dollarcity. Dollarama avait signé un accord avec Dollarcity en 2013 en vertu duquel elle partagerait son expertise d' affaires et fournirait des services d'approvisionnement. L'entente prévoyait notamment que Dollarama puisse acquérir une participation de 50,1 pour cent dans Dollarcity à compter du début de la septième année du partenariat. L'accord avait été modifié en 2016 afin de reporter l'ouverture de la fenêtre d'options d'achat de février 2019 à février 2020. Cependant, Dollarama a indiqué que les sociétés avaient décidé d'accélérer le processus. Le conseil d'administration de Dollarcity comprendra cinq administrateurs, dont trois représentants de Dollarama et deux représentants du groupe fondateur de Dollarcity. Dollarcity exploitait un total de 180 magasins en date du 31 mars, dont 44 au Salvador, 54 au Guatemala et 82 en Colombie. Elle prévoit exploiter 600 magasins d'ici 2029.

Le spécialiste des simulateurs et de la formation CAE(CAE, 34,17$) a vu le cours de son action retraiter à la Bourse de Toronto, mercredi, après avoir dévoilé une baisse de ses profits au premier trimestre, ratant du même coup la cible des analystes. À un certain moment, sur le parquet de Bay Street, le titre de la société établie à Montréal avait abandonné près de 15 pour cent, pour terminer en baisse de 4,58 pour cent, ou 1,64 $. CAE a engrangé un bénéfice net attribuable aux actionnaires de 61,5 millions $, ou 23 cents par action, par rapport à 69,4 millions $, ou 26 cents par action, pendant le premier trimestre de l'exercice précédent. Les revenus ont totalisé 825,6 millions $, en hausse par rapport à 722,0 millions $ il y a un an. CAE a fourni moins de simulateurs et moins de formation dans son secteur civil par rapport à l'an dernier, mais l'acquisition, pour 645 millions $, des activités de formation de Bombardier destinées aux avions d'affaires a permis de contrebalancer cette situation. Dans le secteur civil, l'entreprise a vu ses marges progresser d'environ trois points de pourcentage, à 21 pour cent. Malgré le recul du résultat net, le président et chef de la direction de CAE, Marc Parent, a estimé que l'exercice avait débuté "en force" pour CAE, qui tenait également son assemblée annuelle des actionnaires. L'interdiction de vol qui touche les Boeing 737 Max a profité à l'entreprise. Les livraisons de simulateurs de vol complet ont diminué par rapport au premier trimestre de l'exercice précédent, mais la société a tout de même obtenu neuf commandes, dont quatre pour le 737 Max. En excluant les éléments non récurrents, CAE a engrangé un bénéfice ajusté 24 cents par action au cours du premier trimestre, contre 26 cents par action il y a un an.

Le géant canadien du cannabis Canopy Growth(WEED, 42,57$) a produit 40 tonnes d'herbe au premier trimestre, soit quatre fois plus qu'un an plus tôt, mais cela s'est traduit par une lourde perte, indiquent ses résultats publiés mercredi. Pour le premier trimestre de son exercice décalé 2020, entre avril et juin, Canopy Growth a essuyé une perte de 1,281 milliard de dollars, contre une perte de 91 millions de dollars il y a un an, a indiqué le groupe dans un communiqué. Ce poids lourd de l'industrie naissante de la marijuana a dégagé un chiffre d'affaires trimestriel de 103,4 millions de dollars, une hausse de 299% sur un an s'expliquant largement par la légalisation du cannabis récréatif au Canada en octobre dernier. Canopy a également indiqué que durant ces trois derniers mois, ses ventes de cannabis thérapeutique hors-Canada ont explosé de 209% par rapport au premier trimestre 2019. En particulier, elle produit désormais de la marijuana en Europe: en Allemagne et au Danemark. Et aux États-Unis, où plusieurs États ont légalisé totalement la consommation d'herbe, le groupe canadien «a développé ardemment» une offre variée de produits à base de cannabidiol (CBD), une molécule non psychoactive du cannabis, qu'elle compte lancer d'ici la fin de son exercice 2020. Il s'agit notamment de «produits pour la peau, de cosmétiques, de crèmes anesthésiantes, de produits à vapoter, de boissons, de comestibles et d'huiles».

Sur le même sujet

Titres en action: Banque CIBC, Banque Laurentienne, Dollarama...

06:51 | AFP et La Presse Canadienne

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.

Titres en action: Canadien National, HBC, SNC-Lavalin...

04/12/2019 | AFP et La Presse Canadienne

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.

À la une

Mission accomplie pour Brian Hannasch

Édition du 07 Décembre 2019 | Pierre Théroux

PDG DE L’ANNÉE – GRANDE ENTREPRISE. Brian Hannasch peut dire mission accomplie.

Couche-Tard, un prétendant «sérieux» et «crédible», dit l'australienne Caltex

La société n'a pas eu de réponse de la part de Couche-Tard depuis l'annonce du rejet de l'offre, mardi.

Bourse: Wall Street quasi-stable à la clôture, scrutant le front commercial

09:35 | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. « Le chemin a été assez cahoteux cette semaine ».