Titres en action: CGI, Valener, Stornoway...

Publié le 12/06/2019 à 06:48, mis à jour le 12/06/2019 à 06:52

Titres en action: CGI, Valener, Stornoway...

Publié le 12/06/2019 à 06:48, mis à jour le 12/06/2019 à 06:52

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises:

(Repassez nous lire de temps à autres
pour ne pas manquer de mise à jour)

Le Groupe CGI(GIB, 99,93$) a annoncé son intention de racheter 5,16 millions de ses actions détenues par la Caisse de dépôt et placement du Québec. Le rachat se ferait au prix de 96,93 $ par action de classe A, un escompte d'environ trois pour cent par rapport au cours de clôture, mardi, à 99,93 $. La société montréalaise spécialisée dans les technologies de l'information allongerait ainsi un peu plus de 500 millions $ pour cette transaction. Une fois que la transaction aura été réalisée, la Caisse demeurera propriétaire d'environ 37,4 millions d'actions classe A, soit environ 13,9 pour cent du nombre total d'actions de CGI en circulation, a indiqué l'entreprise. Une décision favorable a été obtenue de l'Autorité des marchés financiers. La Caisse a fait valoir que l'intention était de demeurer l'un des principaux actionnaires de l'entreprise québécoise des technologies de l'information. «CGI a produit des résultats supérieurs pour ses actionnaires et cette opération constitue une nouvelle occasion de monétiser une partie de notre placement dans la société au bénéfice de nos déposants», a affirmé par communiqué Charles Émond, premier vice-président et chef des investissements au Québec et de la planification stratégique globale de la Caisse.

Les actionnaires de Valener(VNR, 26,02$), le véhicule d'investissement pour le public dans la société en commandite Énergir, ont accordé mardi leur feu vert à l'acquisition de l'entreprise par Noverco. Réunis mardi lors d'une assemblée extraordinaire, les actionnaires ordinaires ont approuvé la transaction annoncée en mars dans une proportion de 91,9 pour cent, tandis que les actionnaires privilégiés l'ont fait dans une proportion de 99,6 pour cent, a indiqué Valener en fin d'après-midi. La société de portefeuille Noverco détient déjà une participation indirecte de 71 pour cent dans Énergir, qui est la principale entreprise de distribution de gaz naturel au Québec. Valener en détient le reste. Maintenant que les actionnaires ont accordé leur feu vert, les procureurs de Valener et Noverco présenteront, vendredi devant la Cour supérieure du Québec, la demande d'ordonnance définitive pour approuver la transaction. En vertu de l'entente, Noverco s'emparera indirectement toutes les actions ordinaires émises et en circulation de Valener au coût de 26 $ en espèces par action et toutes les actions privilégiées à taux rajustable et à dividende cumulatif série A émises et en circulation de Valener.

Alors que Stornoway(SWY, 0,02$), l'exploitant du projet diamantifère Renard, à la baie James, est à la recherche d'un acheteur ou de nouveaux partenaires, l'État québécois table déjà sur un «Plan B» advenant un échec des démarches. C'est ce qu'a indiqué mardi le ministre de l'Économie, Pierre Fitzgibbon, au cours d'un entretien téléphonique, après que la minière en difficulté eut obtenu un autre coup de pouce de la part d'Investissement Québec, son principal actionnaire, ainsi que d'autres partenaires. «Si les démarches ne sont pas favorables, nous travaillons déjà sur un Plan B avec les créanciers (de Stornoway)», a indiqué le ministre, qui n'a toutefois pas voulu ouvrir son jeu. Le projet diamantifère Renard, qui devait incarner la relance du Plan Nord, a reçu des investissements d'un demi-milliard de dollars de Québec et de la Caisse de dépôt et placement du Québec (CDPQ). Interrogé, M. Fitzgibbon a indiqué que le Plan B consistait à trouver une solution avec les créanciers de Stornoway de façon à offrir davantage de marge de manoeuvre à la société, qui doit notamment payer des intérêts sur sa dette ainsi que des redevances, ce qui permettra de protéger des centaines d'emplois. Cette option de rechange ne devrait pas nécessiter d'importants investissements, a-t-il ajouté. Entre-temps, à court terme, Stornoway recevra environ 22 millions $ sous forme d'avances sur les fonds disponibles et les paiements de redevances, ce qui devrait lui permettre d'assurer la poursuite de ses activités dans le Nord-du-Québec jusqu'à ce que le processus de sollicitation de vente et d'investissement soit complété.


image

Expérience citoyen

Mercredi 26 août


image

Gestion de l'innovation 2020

Mercredi 09 septembre


image

Expérience client

Mercredi 16 septembre


image

Gestion agile

Mercredi 07 octobre

Sur le même sujet

À surveiller : Aecon, MTY, Ballard Power

08/07/2020 | Stéphane Rolland

Que faire avec les titres Aecon, MTY et Ballard? Voici quelques recommandations d’analystes.

À surveiller : Uber, CGI et Peloton

07/07/2020 | Stéphane Rolland

Que faire avec les titres d’Uber, CGI et Peloton? Voici quelques recommandations d’analystes.

À la une

Soyez propriétaire et non locataire de votre succès

BLOGUE INVITÉ. Que penser de la saga TikTok aux États-Unis? Est-ce un règlement de compte «écono-égo-politique»?

Énormes explosions au port de Beyrouth, 73 morts et 3 700 blessés

Mis à jour à 17:13 | AFP

Deux énormes explosions ont provoqué mardi des scènes de dévastation au port de Beyrouth, capitale libanaise.

Lourde perte pour Disney, qui gonfle son nombre d'abonnés

17:21 | AFP

Disney+, lancé en novembre dernier, a atteint les 57,5 millions d'abonnés fin juin.