Titres en action: Lightspeed, Stingray, Héroux-Devtek, Superior Plus, United Technologies, American Airlines...

Publié le 10/06/2019 à 06:59, mis à jour le 10/06/2019 à 15:39

Titres en action: Lightspeed, Stingray, Héroux-Devtek, Superior Plus, United Technologies, American Airlines...

Publié le 10/06/2019 à 06:59, mis à jour le 10/06/2019 à 15:39

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises:

(Repassez nous lire de temps à autres
pour ne pas manquer de mise à jour)

Le spécialiste du commerce électronique pour les petits commerce Lightspeed POS (LSPD, 32,88$) continue sur sa lancée de la semaine dernière. Richard Tse, de la Financière Banque Nationale, a en effet accompagné les hauts dirigeants lors de deux jours de présentations aux investisseurs. L’analyste estime que la société de Montréal amorce un long parcours de croissance et que ses investissements ciblés rapporteront. Il s’attend notamment à ce que le nouveau module de paiements fournisse 40% de ses revenus d’ici deux ans. En même temps, les revenus mensuels par abonné des autres modules augmentent dont celui qui gère les programmes de loyauté des commerces. M. Tse projette que les revenus mensuels par mois atteindront 133$ US en 2020. L’action de Lightspeed a doublé depuis son entrée en Bourse, le 8 mars, et dépasse déjà le cours-cible de M. Tse.

Le PDG de Stingray (RAY.A, 6,39$) met-il déjà sa promesse à exécution? L’action du distributeur de musique rebondit de 8% à peine 48 heures après qu’Éric Boyko ait promis d’acheter des actions de la société à l’aide de son bonus de performance, lors de la téléconférence trimestrielle. Le 7 juin, le titre avait aussi regagné 5,3% après avoir atteint un plancher annuel de 5,51$, la veillle. Quelque 227100 actions ont changé de mains les 7 et 10 juin. Après la publication des résultats annuels, au moins trois analystes avaient réduit leur cours-cible d’une fourchette de 9 à 11$ à une autre de 8 à 9$ parce que son radiodiffuseur Newfoundland Capital  a vu ses revenus reculer de 2% au quatrième trimestre. Ces analystes craignent aussi que le désabonnement au câble réduise le nombre d'abonnés. Pour sa part, Drew McReynolds, de RBC Marchés des capitaux, maintient son cours cible de 10$ et sa recommandation d'achat. L'analyste juge le titre est sous-évalué en fonction du profil de croissance de ses flux de trésorerie. Il prévoit que sa valeur d'actif nette croîtra à un rythme annuel de 12% d'ici 2022.

Même si la transaction est mineure, les investisseurs apprécient l’achat par Héroux-Devtek (HRX, 17,88$) d’Alta Precision pour 23 millions de dollars. L’action gagne 2,2%. Le fabricant de composantes complexes de trains d’atterrissage de Montréal compte Embraer, Safran, Liebherr et l’Armée de l’air américaine parmi ses clients. «Les contrats démarrent pour de nouveaux appareils d’Embraer et d’Airbus, ce qui apportera de nouveaux programmes et une source de croissance à HérouxDevtek», indique Cameron Doersken, de la Financière Banque Nationale. L’analyste maintient son cours-cible de 20$ et sa recommandation d’achat. À son avis, Héroux-Devtek a bénéficie de perspectives de croissance visibles devant elle grâce à quatre acquisitions qui ont élargi sa clientèle et le nombre de nouveaux appareils au début de leur cycle de production.

Le distributeur de carburants Superior Plus (SPD, 12,63$) surprend Elias Foscolos d’Industrielle-Alliance Valeurs mobilières en annonçant la vente potentielle des activités de distribution de produits chimiques spécialisés après avoir reçu plusieurs avances. Superior Plus a déjà retenu les services de Barclays pour le conseiller, ce qui suggère un acquéreur international. Une fois l’effet de surprise passé, l’analyste juge qu’une transaction serait stratégiquement intéressante si les fonds de 1,2 à 1,4 milliard de dollars récoltés accéléraient son expansion dans la distribution de propane aux États-Unis, réduisait la dette ou servaient à racheter des actions. M. Foslocos réitère sa chaude recommandation d’achat et son cours-cible de 14,75$. L’action gagne 3,5 % à la Bourse de Toronto.

Aviva Canada aura un nouveau chef de la direction à compter du 1er juillet, son patron actuel retournant à Londres pour y jouer un nouveau rôle au siège social de la multinationale des assurances. Après 15 ans chez Aviva Canada, Jason Storah succédera à Colm Holmes, qui occupait le poste de chef de la direction d'Aviva Canada depuis mars 2018, a précisé vendredi la société. Aviva PLC a annoncé jeudi son intention de supprimer 1800 des 30 000 membres de son effectif d'ici trois ans, dans le cadre de ses initiatives de réduction des coûts. Aviva a également fait état jeudi de la nomination de M. Holmes au poste de chef de la direction de l'assurance de dommages. Ses responsabilités toucheront l'ensemble du groupe, incluant au Royaume-Uni et au Canada. M. Storah était jusqu'à tout récemment chef du réseau des courtiers d'Aviva Canada et RBC Assurances, que l'entreprise exploite depuis la conclusion, en 2016, d'un accord stratégique de 15 ans avec la Banque Royale.

Les marchés semblent bien accueillir l'intention des poids lourds de l'industrie américaine de l'aéronautique et de la défense Raytheon(RTN, 185,91$US) et United Technologies(UTC, 132,15$US) de créer l'un des plus grands groupes mondiaux de ces secteurs. Le titre de ce dernier prenait d'ailleurs un peu plus de 4% dans les échanges avant l'ouverture des marchés, lundi matin. La fusion par échange d'actions devrait être finalisée au premier semestre de 2020, ont indiqué les deux groupes dans un communiqué commun. La nouvelle entité, qui rassemble des portefeuilles très complémentaires des deux entreprises aussi bien dans le secteur aéronautique que de la défense, s’appellera Raytheon Technologies Corporation, ont précisé les deux groupes. Le nouvel ensemble aura un chiffre d'affaires combiné de quelque 74 milliards de dollars en 2019. Les actionnaires de Raytheon recevront 2,3348 actions United Technologies pour chacun de leur titre. Une fois la transaction achevée, les actionnaires de UTC détiendront 57% de la nouvelles entité et ceux de Raytheon les 43% restant,précise le communiqué.

La compagnie aérienne American Airlines(AAL, 30,92$US) a annulé par précaution jusqu'au 3 septembre tous ses vols prévus initialement sur Boeing 737 MAX, dont la flotte mondiale est toujours clouée au sol après deux accidents ayant fait 346 morts. Pour autant, American Airlines, qui avait annulé ses vols jusqu'au 19 août jusqu'à présent, estime que l'avion de Boeing immobilisé dans le monde entier après deux crash rapprochés de quelques mois «sera recertifié bientôt» par les autorités de l'aviation civile américaine, selon un communiqué. American Airlines opère 14 MAX et au total ce sont 115 vols qui vont être annulés par jour jusqu'au 3 septembre, précise la compagnie. L'entreprise ajoute qu'elle a prolongé la période d'annulation pour permettre à ses clients et ses équipes de mieux s'organiser.

À la une

SNC-Lavalin et deux anciens cadres sont accusés de corruption

Il y a 57 minutes | La Presse Canadienne

Les accusations remontent à des événements survenus entre 1997 et 2004.

À surveiller: Lion Électrique, Thérapeutique Knight et Walt Disney

Que faire avec les titres de Lion Électrique, Thérapeutique Knight et Walt Disney?

Titres en action: Faurecia, G-III, Carnival

Mis à jour il y a 30 minutes | AFP et La Presse Canadienne

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.