Bourse: Wall Street vitaminée par les résultats trimestriels

Publié le 26/07/2017 à 09:29, mis à jour le 26/07/2017 à 16:53

Bourse: Wall Street vitaminée par les résultats trimestriels

Publié le 26/07/2017 à 09:29, mis à jour le 26/07/2017 à 16:53

Photo: Bloomberg

Wall Street a terminé à des records mercredi, profitant à la fois de bons résultats d'entreprises et du statu quo sur la politique monétaire de la Réserve fédérale (Fed).

Les trois indices américains ont fini à des sommets en clôture. La Fed a comme prévu maintenu ses taux d'intérêts inchangés mercredi mais a souligné la faiblesse de l'inflation.

Voici l'état de la situation (clôture)

S&P/TSX -0,20% à 15171 points
S&P 500 +0,03%
à 2477 points
Dow Jones +0,45% à 21711 points
Nasdaq +0,16% à 6422 points
Dollar canadien +0,45% à 0,8025$US
Once d'or +0,63% à 1260$US
Baril de pétrole WTI +1,73% à 48,72$US

«Le niveau d'inflation est actuellement trop bas pour justifier une hausse des taux», a avancé Gregori Volokhine de Meeschaert Financial Services.

Si le communiqué de la Fed n'a pas provoqué de grands mouvements sur le marché, cela a pu donner un coup de pouce à Wall Street, une politique monétaire accommodante ayant été un de ses carburants ces dernières années.

Plus généralement, «on a de sacrément bons résultats d'entreprises, qui ont vraiment dépassé les attentes. Ce que l'on entend des entreprises suggère que le trimestre prochain sera encore un bon trimestre et je pense que les investisseurs s'adaptent à ces prévisions», a résumé Maris Ogg de Tower Bridge Advisors.

Les investisseurs ont pris connaissance d'une légère hausse des ventes de maisons neuves en juin.

Les cours du pétrole ont continué sur leur bonne lancée de la veille après l'annonce d'une 4e baisse hebdomadaire des stocks de brut aux Etats-Unis selon le département de l'Energie (DoE).

Titres en actions

Le cours de l’action Pages Jaunes (Y) s'effondre de 15% à 6,35$. Le président a jeté l'éponge. «Malheureusement, puisqu'un remplaçant permanent n'a pas été nommé et que ce processus peut s'étaler sur plusieurs mois, cela ajoute à la tourmente dans laquelle se trouve l'entreprise», écrit Vahan Ajamian, de Beacon Securities, dans un rapport. Selon l'analyste, le départ de M. Billot, les changements survenus à la direction financière de l'entreprise ainsi que chez Juice Mobile _ une propriété de Pages Jaunes _ font en sorte qu'il sera difficile pour l'entreprise de gagner la confiance des investisseurs.

Pour la période de trois mois terminée le 24 juin, Tembec (TMB) a presque doublé son bénéfice net, qui s'est établi à 17 millions $, ou 17 cents par action. Bien qu'il soit difficile de dire si la dispute canado-américaine sur le bois d'œuvre se réglera au cours des prochaines semaines, le président et chef de la direction de Tembec croit qu'Ottawa et Washington ont fait du progrès. «Nous comprenons que l'écart entre les positions des deux pays s'est rétréci», a affirmé James Lopez, mercredi, au cours d'une conférence téléphonique visant à discuter des résultats du troisième trimestre.

Les analystes reviennent sur les résultats supérieurs aux attentes dévoilés par le Canadien National(CNR, 101,45$) après la fermeture des Bourses mardi. Steve Hansen, de Raymond James, réitère sa recommandation surperformance et sa cible de 115$ pour le titre. Il continue de recommander aux investisseurs d’accumuler des actions de la société montréalaise parce qu’elle possède un réseau inégalable, présente des perspectives de croissance supérieures et est un chef de file en matière d’exécution. Un point à surveiller, la direction a mentionné que les perspectives du quatrième trimestre apparaissaient plus floues, en raison notamment des catégories de produits en vrac comme le charbon américain, les grains et la potasse. Les devises représentent aussi un vent contraire à court terme. De son côté, Benoit Poirier, de Desjardins Marché des capitaux, réitère sa recommandation neutre pour le titre et sa cible de 106$. Lisez notre article complet sur les résultats.

Le principal épicier du pays, Loblaw, a dévoilé un bénéfice ajusté de 1,11$ par action, soit un cent de mieux que prévu par les analystes. À la même période l’an dernier, la société avait réalisé un bénéfice de 1,01$ l’action. Les ventes des magasins comparables, une mesure clé de la performance des détaillants qui évalue les magasins ouverts depuis au moins un an, ont progressé de 1%. Le PDG de Loblaw, Galen G. Weston, a indiqué que Loblaw prévoit «accentuer ses efforts à l'égard de la réduction des coûts compte tenu de la forte concurrence au sein du marché et des pressions externes supplémentaires exercées sur notre secteur d'activité.» Loblaw: plus d'automatisation pour encaisser le salaire minimum

Adam Shine, de la Financière Banque Nationale, présente ses prévisions de résultats du premier trimestre de 2018 de la société montréalaise Stingray Digital(RAY.A, 7,90$), attendus le 1er août. Il anticipe des revenus en hausse de 15% à 28,2M$ et un bénéfice par action ajusté de 0,12$, contre 0,10$ un an plus tôt. Le dividende devrait être relevé de 11%. L’analyste réitère sa recommandation surperformance pour le titre et sa cible de 10$

Le géant de l'avion Boeing a fait figure de chef de file du Dow Jones en bondissant de 9,88% à 233,45 dollars après être revenu dans le vert au deuxième trimestre et avoir fait preuve d'optimisme pour 2017. Cette dernière hausse a porté la progression de l'avionneur à presque 50% depuis le début de l'année.

Parmi les autres valeurs, le groupe de télécoms AT&T, qui prévoit toujours de boucler le rachat de Time Warner cette année, a dépassé les attentes des analystes concernant son bénéfice trimestriel et a pris 5,00% à 38,03 dollars.

Cette belle performance soutenait tout le secteur, l'indice regroupant ces valeurs au sein du S&P 500 a avancé de 2,96% et son concurrent Verizon a monté de 0,95% à 44,40 dollars. 

Coca-Cola a annoncé un plongeon de 60% de ses bénéfices au deuxième trimestre, mais s'est voulu optimiste pour l'ensemble de l'année, en raison de l'intérêt des consommateurs européens pour ses smoothies et ses sodas. Son titre a concédé 1,11% à 45,74 dollars.

Ford a annoncé de solides résultats trimestriels, en raison d'un faible taux d'imposition, mais ses prévisions annuelles ont refroidi Wall Street, inquiète du ralentissement du marché automobile américain. Le constructeur a perdu 1,86% à 11,06 dollars.

La biotech Amgen (-2,76% à 175,89 dollars), fabricant de l'anti-cholestérol Repatha, a annoncé mardi des résultats meilleurs que prévu au deuxième trimestre mais s'est montrée prudente pour l'année en ajustant à la baisse un de ses objectifs financiers.

 

À la une

Le rendement de la CDPQ en 2020 est sous son indice de référence

Mis à jour il y a 16 minutes | La Presse Canadienne

Il s’agit de la moins bonne performance du bas de laine des Québécois depuis 2018.

CDPQ: une gestion de l'innovation à trois niveaux

SPÉCIAL INNOVATION. Gérer l’innovation au sein d’une organisation aussi vaste que la CDPQ n'est pas une mince tâche.

Le prix médian pour un condo à Montréal atteint 436$/pi2 en 2020

BLOGUE INVITÉ. Le prix médian au pi2 des copropriétés sur l'île de Montréal a grimpé de 14% en 2020.