Bourse: «les marchés peuvent continuer à lentement avancer»

Publié le 18/07/2017 à 09:38, mis à jour le 18/07/2017 à 16:58

Bourse: «les marchés peuvent continuer à lentement avancer»

Publié le 18/07/2017 à 09:38, mis à jour le 18/07/2017 à 16:58

Wall Street a clôturé sur une note contrastée mardi après des résultats d'entreprises disparates et l'échec de la réforme de la santé promise par Donald Trump: le Nasdaq et le S&P 500 ont fini à des records tandis que le Dow Jones était plombé par Golmdan Sachs.

Voici l'état de la situation (clôture)

S&P/TSX -0,1% à 15149 points
S&P 500 +0,06%
à 2460 points
Dow Jones -0,25% à 21574 points
Nasdaq +0,47% à 6344 points
Dollar canadien +0,61% à 0,7921$US
Once d'or +0,64% à 1241$US
Baril de pétrole WTI +0,65% à 46,32$US

Selon les résultats définitifs, l'indice vedette Dow Jones Industrial Average a reculé de 0,25%, ou 54,99 points, à 21.574,73 points.

Le Nasdaq, à forte coloration technologique, a en revanche pris 0,47%, soit 29,87 points, à 6.344,31 points et l'indice élargi S&P 500, après avoir passé l'essentiel de la séance dans le rouge, a finalement progressé de 0,06%, ou 1,47 point, à 2.460,61 points.

«Tant que les résultats d'entreprises continuent de montrer une solide croissance des bénéfices et des chiffres d'affaires, ainsi que des prévisions positives, les marchés peuvent continuer à lentement avancer», a commenté Quincy Krosby de Prudential Financial.

L'incapacité des Républicains à trouver un compromis sur la façon de réformer Obamacare, la loi emblématique du démocrate Barack Obama sur la couverture maladie, a également pesé sur le marché.

«L'impasse dans laquelle est la réforme sur la santé est une déception et un revers sérieux pour l'ensemble des réformes promises par le président» américain, a relevé Alan Skrainka de Cornerstone Wealth Management.

Or «les investisseurs aimeraient voir se concrétiser la réforme de la fiscalité ou même les baisses d'impôts (promises par le président) pour alimenter les dépenses des entreprises et des consommateurs», a remarqué Quincy Krosby.

Titres en actions

La firme d'ingénierie montréalaise WSP Global(WSP, 50,80$) a acheté l'entreprise chilienne Poch, comptant 730 employés. Les détails de la transaction n'ont pas été dévoilés.

Steven Li, de Raymond James, amorce le suivi du titre de la nouvelle recrue de la Bourse de Toronto, Real Matters(REAL, 9,76$) avec une recommandation de surperformance et une cible de 14$. La plateforme technologique du fournisseur de services de gestion de réseau au sein des secteurs des prêts hypothécaires et de l’assurance est en voie de bouleverser de nombreux procédés qui sont utilisés actuellement, souligne l’analyste. Real sert déjà 60% des plus importants prêteurs aux États-Unis. La hausse des taux d’intérêt n’est pas idéale, mais l’analyste suggère de profiter de toute faiblesse pour accumuler une participation à long terme.

Benoit Poirier, de Desjardins Marché des capitaux, présente ses prévisions de résultats du deuxième trimestre du Canadien National(CNR, 105,71$). L'analyste souligne que les volumes de marchandises livrées ont été supérieurs à ce qui était attendu, mais que la remontée du haurd va avoir des effets sur ses résultats. M. Poirier vise un bénéfice de 1,32$ par action au deuxième trimestre, moindre que les 1,35$ l'action attendu par l'ensemble des analystes. Il continue de préférer le CP au CN en raison de l'évaluation. Sa cible est à 106$.

Vishal Shreedar, de la Financière Banque Nationale, hausse légèrement sa cible pour le titre de Groupe Jean Coutu(PJC.A, 20,63$) de 21$ à 22$, à la suite de l’entente intervenue entre Québec et les fabricants de médicaments génériques. Comme peu de détails ont été dévoilés, l’analyste juge difficile de déterminer l’effet net pour Jean Coutu. Cela dit, cette entente élimine le pire scénario pour Pro Doc, la division générique de PJC. L’analyste laisse sa recommandation à neutre.

Le président et chef de la direction de Cascades(CAS, 17,30$), Mario Plourde, ainsi que la gouverneure de l'Oregon, Kate Brown, procède à l'inauguration officielle d'une nouvelle usine de conversion de papier tissu de Cascades ce matin.

Netflix, qui a annoncé avoir franchi pour la première fois la barre des 100 millions d'abonnés, a ainsi signé la plus forte hausse du S&P 500 en grimpant de 13,54%.

Le spécialiste des produits pharmaceutiques et d'hygiène Johnson & Johnson et l'assureur UnitedHealth sont respectivement monté de 1,75% et 0,27% après avoir relevé leurs prévisions pour 2017.

Les résultats de Bank of America (-0,50%) et surtout Goldman Sachs (-2,60%), lanterne rouge du Dow Jones, ont en revanche jeté un froid.

Même si leur bénéfice ont dépassé les attentes, les deux établissements ont confirmé les difficultés de leurs activités de courtage dues aux interrogations des marchés financiers sur les promesses de réformes de l'administration Trump.

 


image

Usine 4.0 – Québec

Mercredi 18 mars


image

Expérience citoyen

Mercredi 01 avril


image

Objectif Nord

Mardi 07 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 22 avril


image

CONNEXION

Jeudi 07 mai


image

Gestion agile

Mercredi 27 mai

À la une

Bourse: Wall Street en zone de correction

Mis à jour à 16:53 | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de New York a chuté de plus de 10% depuis ses récents sommets historiques.

Titres en action: Banque TD, WSP, Google, AB InBev...

06:53 | AFP et La Presse Canadienne

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.

Les marchés se dirigent vers leur pire semaine depuis 2008

14:14 | AFP

Tokyo a donné le la avec une chute de plus de 2 % face aux menaces grandissantes que fait peser la crise sanitaire.