Bourse: Trump Jr a dérangé Wall Street

Publié le 11/07/2017 à 09:34, mis à jour le 11/07/2017 à 16:48

Bourse: Trump Jr a dérangé Wall Street

Publié le 11/07/2017 à 09:34, mis à jour le 11/07/2017 à 16:48

La Bourse de Toronto a clôturé en hausse mardi, alors que les investisseurs se préparaient à prendre connaissance de la décision de la Banque du Canada sur son taux d'intérêt directeur, mercredi matin.

L'indice composé S&P/TSX du parquet torontois a grimpé de 43,86 points à 15 149,14 points, soutenu par les gains des secteurs des matériaux et de l'énergie. De son côté, le dollar canadien s'est négocié au cours moyen de 77,40 cents US, en baisse de 0,19 cent US par rapport à son cours moyen de la veille.

Tous les yeux seront tournés vers la Banque du Canada, mercredi, et plusieurs s'attendent à ce que la banque centrale hausse son taux directeur pour la première fois en près de sept ans, en raison des signes de reprise économique.

Au sud de la frontière, les marchés ont adopté une attitude attentiste à la veille d'un témoignage de deux jours de la présidente de la Réserve fédérale des États-Unis, Janet Yellen, devant le Congrès américain.

Sur Wall Street, la moyenne Dow Jones des valeurs industrielles a pris 0,55 point à 21 409,07 points, tandis que l'indice élargi S&P 500 a lâché 1,9 point à 2425,53 points. L'indice composé du Nasdaq a grimpé de 16,91 points à 6193,30 points.

À la Bourse des matières premières de New York, le cours du pétrole brut a grimpé de 64 cents US à 45,04 $ US le baril, tandis que celui du lingot d'or a gagné 1,50 $ US à 1214,70 $ US l'once. Le prix du cuivre s'est adjugé 2 cents US à 2,67 $ US la livre.

Embarrassant

«Il y a des gros titres sur M. Trump Jr., indiquant qu'il lui avait été dit dans un courriel que la Russie voulait aider la campagne de Trump», a mis en avant Karl Haeling de LBBW pour expliquer le soudain passage dans le rouge d'indices jusque là proches de l'équilibre. Ils ont ensuite effacé une partie de leurs pertes.

 

 

Le fils aîné de Donald Trump a publié sur Twitter quatre pages de messages électroniques préparant un rendez-vous en juin 2016 avec une avocate russe offrant des informations compromettantes sur Hillary Clinton et fournies par le gouvernement russe.

Donald Trump Jr. a immédiatement exprimé son intérêt. «Si c'est ce que vous dites, j'adore (l'idée), surtout plus tard cet été», a-t-il répondu à l'intermédiaire qui offrait d'organiser une rencontre avec l'avocate, Natalia Veselnitskaya.

Des soupçons de tentatives d'ingérence russe pèsent sur la campagne électorale de 2016 qui a conduit Donald Trump à la Maison Blanche.

Plus largement, le marché est en «consolidation et c'est une dynamique qui a été marquée par une rotation des secteurs plus que par une rotation hors du marché des actions dans son ensemble», a commenté Patrick O'Hare de Briefing dans une note.

M. O'Hare jugeait la bonne tenue des indices particulièrement remarquable après la hausse des rendements obligataires de la semaine précédente au moment ou plusieurs banques centrales semblent se diriger vers un resserrement monétaire.

Mardi, le marché obligataire stagnait. Le rendement des bons du Trésor à 10 ans, qui évolue à l'inverse du prix des obligations, s'affichait à 2,373%, comme lundi soir, et celui des bons à 30 ans à 2,926% contre 2,927% précédemment.

A ce sujet, les investisseurs chercheront dans l'audition de la patronne de la Fed devant la chambre des Représentants mercredi, puis devant un groupe équivalent au Sénat jeudi, des indices sur un possible troisième relèvement des taux cette année aux Etats-Unis et sur le calendrier de la réduction de l'immense portefeuille d'actifs accumulé par la banque centrale américaine au plus fort de la crise financière.

Avant cela, ils prêteront attention mardi à une intervention de Lael Brainard, gouverneure de la Fed connue pour ses positions très accommodantes.

Titres en action

Cogeco Communications (CCA, 82,09$): grosse acquisition, mais baisse de recommandation. Desjardins Marché des capitaux abaisse sa recommandation à «conserver».

Cogeco achète MetroCast: 5 infos essentielles pour l’investisseur. Le marché, le plan, l’endettement et la fiscalité, on fait le point sur différents aspects de la transaction.

Couche-Tard (ATD.B, 59,31$): importante acquisition, titre peu cher? Valeurs mobilières GMP renouvelle une recommandation d'achat et place le titre sur sa liste des meilleures idées d'investissement.

Prometic (PLI, 1,62$): baisse de recommandation. Marchés mondiaux CIBC ramène sa recommandation à "neutre" et abaisse significativement sa cible.

La pression sur la direction de La Baie(HBC, 10,74$) monte, tandis que plusieurs actionnaires du détaillant canadien appuient la demande d’un investisseur activiste de faire émerger la valeur du portefeuille immobilier de l’entreprise, estimée à 10G$US, selon Reuters. Rappelons que l’investisseur activiste Jonathan Litt et sa firme Land & Buildings ont pris une participation de 4,3% dans HBC. M. Litt a expédié une lettre au conseil d’administration afin de l’inciter à évaluer ses options. Des actionnaires détenant plus de 7% des actions de HBC appuient M. Litt. Or, 50% des actions de HBC sont détenues par des initiés ou proches de l’entreprise.

À la veille de la publication de ses résultats du quatrième trimestre, Alimentation Couche-Tard(ATD, 59,31$) dévoile une autre acquisition aux États-Unis. La société lavalloise met la main sur 522 magasins de la chaîne Holiday, établie à Minneapolis. Le prix de la transaction n'a pas été dévoilé, mais Keith Howlett, de Desjardins Marché des capitaux, l'évalue à 1,5G$US. La transaction devrait selon lui ajouter 0,14$US au bénéfice par action de Couche-Tard, ou 0,20$US dans trois ans une fois les synergies réalisées. L'analyste laisse sa cible à 76$ pour le titre en attendant la publication des résultats. Lisez notre texte complet sur la transaction.

Sabahat Khan, de RBC Marchés des capitaux, fait passer sa recommandation pour le titre de Vêtemets de sport Gildan(GIL, 30,90$US) de surperformance à neutre après la hausse de 22% du ttire à ce jour en 2017. Celui-ci se négocie désormais près de sa cible de 31$US et ne recèle plus un grand potentiel haussier à court terme, estime l’analyste.

Ben Chernivasky, de Raymond James, abaisse sa cible pour le spécialiste des encans d’équipements industriels Ritchie Bros Auctionneers(RBA, 26,97$US), la faisant passer de 33,50$US à 29,50$US. Il s’attend à ce que les vents contraires continuent de souffler sur les activités de l’entreprise, sans compter les risques d’intégration liée à l’importante acquisition d’IronPlanet. L’action de Ritchie a cédé 7% lundi.

 


image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Gestion de l’innovation

Mercredi 18 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Marché du cannabis

Mercredi 23 octobre


image

Service à la clientèle

Mercredi 23 octobre


image

Communication interne

Mardi 26 novembre


image

Gestion de la formation

Mardi 03 décembre


image

Marché de l'habitation

Mercredi 04 décembre


image

Sommet énergie

Mardi 21 janvier


image

Santé psychologique

Mercredi 22 janvier


image

Contrats publics

Mardi 11 février

À la une

Ces trois tendances bouleverseront l'économie américaine

14/09/2019 | François Normand

ANALYSE - Elles auront des impacts positifs et négatifs sur la société, les entreprises et les travailleurs américains.

Le retour des aubaines hisse le S&P/TSX à un record

BLOGUE. Il est encore trop tôt pour dire si les titres bon marché et plus cycliques prendront le relais en Bourse.

À surveiller: les titres qui ont retenu votre attention

14/09/2019 | lesaffaires.com

(Re)voici quelques recommandations qui pourraient influencer les cours prochainement.