Bourse: les gagnants et perdants de la semaine

Publié le 30/08/2019 à 15:54

Bourse: les gagnants et perdants de la semaine

Publié le 30/08/2019 à 15:54

Par Martin Jolicoeur
Une vue extérieure de Bay Street.

(Photo: 123RF)

BILAN. Quels sont les titres d'entreprises qui ont le plus marqué l'actualité boursière de la dernière semaine*, tant par leur progression que par leur recul? 


XXXX 

LES GAGNANTS


BRP (+22,62%)

Le titre de la québécoise BRP (TSX, DOO) a été celui qui, sans difficulté, a connu la plus forte croissance sur le parquet de Bay Street, à Toronto. Les actionnaires ont fortement réagi jeudi à la présentation de résultats financiers au deuxième trimestre surpassant les attentes, doublés d’un léger rehaussement de ses prévisions pour l’exercice en cours. En outre, l'entreprise qui fabrique et commercialise les véhicules de marques Ski-DooSpyder et Can-Am a soutenu que les signes de ralentissement économique à venir n’altéraient en rien, aux États-Unis notamment (53,7% de ses ventes l’an dernier) l’intérêt des consommateurs pour leurs produits, ni les perspectives de profits de l’entreprise. La direction a aussi minimisé l’impact de l’actuelle guerre commerciale sino-américaine sur ses prochains résultats. Au terme de cette semaine, son action aura donc bondi de 8,56$, passant de 37,84$ à 46,40$ par action, pour une progression hebdomadaire appréciable de 22,62%. 

 

Mes derniers textes / me suivre sur Twitter 


Bombardier (+6,96%)

Le titre de la québécoise Bombardier (TSX, BBD.B) a pris du mieux en cette dernière semaine du mois d’août, surtout marqué par la baisse de 25% de sa valeur en Bourse. Évalué à 2,27$ à la clôture du 31 juillet dernier, l’action de Bombardier a reculé fortement après la publication de résultats décevants au deuxième trimestre. L’entreprise n’a pas seulement manqué ses cibles, mais a été forcée de revoir à la baisse ses prévisions pour l’année prochaine. Les pertes de sa division Transport seraient principalement en cause. La semaine dernière, l’analyste Cameron Doerksen, de la Financière Banque Nationale, expliquait la faible valeur du titre par un pessimisme excessif des investisseurs à l’endroit de Bombardier et de sa capacité à vaincre les difficultés de sa division ferroviaire. Cette semaine, son action a progressé de 0,11$, ou de 6,69%, passant d’un prix de 1,58$ à 1,69$ par action.

 

Alimentation Couche-Tard (+4,95%)

Le titre d’Alimentation Couche-Tard (TSX, ATD.B) a rebondi cette semaine après avoir enregistré un creux estival à 79,24$ l’action, le 23 août dernier. Au cours des deux mois précédents, la multinationale du commerce de détail, toujours dirigée depuis son siège social de Laval, avait cédé plus de 10% de sa valeur. Cette semaine, l’analyste Keith Howlett, de Desjardins Marchés des capitaux, a émis une recommandation d’achat, tout en réduisant sa prévision de bénéfices ajustés (pour le premier trimestre de 2020). Il a par contre haussé son cours cible sur un an, de 87$ à 88$. Les prochains résultats de Couche-Tard sont prévus le 4 septembre. Son titre a terminé la semaine en hausse de 3,92$, ou de 4,95%, passant de 79,24$ à 83,16$ l’action.

 

XXXX  

LES PERDANTS 


Bellus Santé (-14,96%)

La société biopharmaceutique Bellus Santé (TSX, BLU) a trébuché de presque 15% cette semaine à la Bourse de Toronto, poursuivant un mouvement baissier entamé au début août, après sept mois de gains quasi-ininterrompus. Le 1eraoût, son titre a clôturé à un sommet de 11,84$ l’action, lequel a semblé déclencher un mouvement de prises de profits des actionnaires. Pendant ce temps, en début de semaine, l’entreprise annonçait la nomination d’un nouveau chef de la direction médicale, en la personne de Catherine Bonucelli. Jeudi, son titre a clôturé à un prix de 8,81$ l’action, en baisse de 1,55$ ou 14,96%, par rapport à son cours de fermeture (10,36$ par action) de la semaine précédente.

 

Transat A.T. (-6,92%)

L'action de Transat A.T. (TSX, TRZ) a perdu presque 7% de sa valeur cette semaine, résultat de la confirmation que son mariage avec Air Canada l’an prochain fera l'objet d'un examen plus long que prévu (250 jours plutôt que 150 jours) de la part des autorités fédérales. Sur Bay Street, le titre de la société mère d'Air Transat a chuté de plus de 1,00$, l'éloignant encore un peu plus des 18$ par action offerts par Air Canada. Ce mouvement suggère une certaine impatience ou nervosité des investisseurs quant aux conclusions de l’examen de la transaction de 720M$ qui doit s'amorcer dans un mois (4 novembre). Cette semaine, l’action du voyagiste aura donc reculé de 1,12$, ou 6,92%, retraitant d’un cours de 16,19$ à 15,07$ par action.

 

Theratechnologies (-6,91%)

Le titre de Theratechnologies (TSX, TH) a continué de chuter cette semaine dans la foulée de la déception entourant ses derniers résultats (deuxième trimestre), de procédures d’approbation qui s’étirent en Europe, et d'une concurrence qui -ce faisant- paraît se raffermir aux États-Unis, dans le même créneau que le Trogarzo, son médicament en développement. Depuis le début de l’année, où son titre se négociait à 9$, l’action de la pharmaceutique québécoise a connu une chute de 43,11%. Cette semaine, son action a vu sa valeur reculer de 0,38$, de 5,50$ à 5,12$, pour une glissade de 6,91%.

 

Mes derniers textes / me suivre sur Twitter 

(*) La semaine boursière, telle qu’entendue dans cette chronique hebdomadaire, s’étend normalement de la clôture des marchés nord-américains du vendredi à celle du jeudi précédent la publication. On parle donc ici de la semaine contenue entre la fin de séance boursière du vendredi 23 août et celle du jeudi 29 août 2019.

À suivre dans cette section


image

Communication interne

Mardi 26 novembre


image

Gestion de la formation

Mardi 03 décembre


image

Marché de l'habitation

Mercredi 04 décembre


image

Sommet Énergie

Mardi 21 janvier


image

Santé psychologique

Mercredi 22 janvier


image

Marketing personnalisé

Mercredi 05 février


image

Forum Contrats publics

Mardi 11 février


image

Expérience

Jeudi 20 février


image

DevOps - Québec

Mercredi 26 février


image

Usine 4.0 - Québec

Mercredi 18 mars

Sur le même sujet

Bombardier en négociations pour vendre ses activités de câblage

11/11/2019 | AFP

Son chiffre d'affaires annuel moyen est estimé à environ 60 millions de dollars.

Bombardier vend ses usines de Belfast et de Casablanca

Mis à jour le 31/10/2019 | La Presse Canadienne

Bombardier a dévoilé des résultats financiers inférieurs aux prévisions au 3e trimestre.

À la une

À surveiller: Mediagrif, Canopy Growth et Savaria

09:06 | Jean Gagnon

Que faire avec les titres de Mediagrif, Canopy Growth et Savaria? Voici quelques recommandations d'analystes.

Canopy Growth rate la cible, le titre plonge

Mis à jour le 14/11/2019 | Denis Lalonde

Le titre de Canopy Growth termine la journée sur une chute de 14,27% à la Bourse de Toronto.

L'évaluation des investissements responsables relève du Far West

BALADO.Les investissements responsables sont là pour durer mais leur évaluation relève du Far West, dit François Bourdon