Bourse: les gagnants et perdants de la semaine

Publié le 01/02/2019 à 16:27

Bourse: les gagnants et perdants de la semaine

Publié le 01/02/2019 à 16:27

Par Martin Jolicoeur

Le titre de SNC-Lavalin a glissé cette semaine sous le plancher qu’il avait atteint en 2015, au moment de l’éclatement du scandale de fraude et de corruption.

BILAN. Quels sont les titres d'entreprises qui ont le plus marqué l'actualité boursière de la dernière semaine*, tant par leur progression que par leur recul ? 


XXXX


DES GAGNANTS


Facebook (+11,86%)


Le titre de Facebook (NASDAQ: FB) a montré une belle avancée cette semaine, après avoir présenté des résultats du quatrième trimestre surpassant les attentes. Le géant des réseaux sociaux a rapporté un bénéfice de 2,38$US par action alors que les analystes de l’industrie s’attendaient en moyenne à un bénéfice de 2,18$US par action. L’analyste Mark Mahaney, de RBC Marchés des capitaux, a accru sa cible de 10$US à 200$US,  estimant que Facebook pourrait être en amorce de réévaluation par le marché alors que les pires craintes ne semblent pas s'être matérialisées. Au terme de la semaine, le titre de l’américaine aura progressé de 17,86$US, passant de 149,01$US à 166,69$US, pour un gain cumulatif de 11,86%.


Hexo Corp (+10,04%)


Les actionnaires du producteur de cannabis de Gatineau (TSX : HEXO) ont salué l’annonce mercredi de clôture d’une nouvelle ronde de financement privée de 57,6M$. L’entreprise a déclaré vouloir utiliser ses fonds pour financer ses projets d’expansion, en Europe notamment, et mener de nouveaux travaux de R&D pour le développement de nouveaux produits. Hexo Corp a également fait son entrée à la Bourse de New York la semaine dernière, une stratégie de la direction qui a semblé plaire aux actionnaires. Par voie de conséquence, l’action de la québécoise a avancé de 0,68%, progressant de 6,77$ à 7,45$, pour une hausse hebdomadaire de 10,04%.


Mes derniers textes / me suivre sur Twitter / me joindre sur LinkedIn 


Boeing (+5,88%)


L’avionneur américain (TSX : BA) a présenté des résultats au-dessus des attentes cette semaine avec un bénéfice par action de 5,48$US au quatrième trimestre de 2018, comparativement à 4,80$US pour la même période en 2017. L’aperçu de bénéfices de l’année 2019 a également été meilleurs qu’anticipés, avec des prévisions de ventes de 15G$US, en hausse par rapport aux 13,6G$US de l’exercice 2018. Le titre de Boeing aura donc grimpé de 21,42$US cette semaine, de 364,20$US à 385,62$US, ou 5,88$US.


XXXX  


DES PERDANTS 


SNC-Lavalin (-24,60%)


Le titre de l’ancien symbole du génie québécois (TSX: SNC) a de nouveau reculé de manière importante cette semaine après que la direction eût prévenu les marchés que ses résultats de l’exercice 2018 seront largement inférieurs à ce qui était initialement prévu. Pour l’exercice terminé le 31 décembre, la direction s’attend à ce que le profit de ses activités oscille entre 2,15 $ et 2,30 $ l’action, alors qu’on faisait état en novembre de bénéfice de 3,60$ à 3,85$ l’action. 


Une des raisons évoquées: l’escalade des tensions diplomatiques entre le Canada et l’Arabie saoudite. L’entreprise a également évoqué des pertes découlant d’un contrat minier non précisé obtenu en 2016 et une décision d’arbitrage défavorable entourant un projet en Australie. Enfin, l'affaire pose aussi des questions sur l'endettement de SNC-Lavalin et sa capacité à faire face à d'éventuels nouvelles difficultés. En réaction, la valeur du titre de SNC a perdu 11,93$ l’action cette semaine, voyant sa valeur dégringoler de 48,50$ à 36,57$ l’action, pour un plongeon de 24,60%.


Produits forestier Résolu (-13,82%)


Les derniers résultats de la papetière québécoise (TSX: RFP) ont déçu les marché. Au quatrième trimestre, la société a rapporté un bénéfice avant intérêts, impôts et amortissement (BAIIA) de 105 M$US, comparativement à une attente moyenne des analystes de 127M$US. L’analyste Sean Steuart, de Valeurs mobilières TD, juge ces résultats décourageants après un troisième trimestre qui avait été mieux que prévu. Il note que les coûts sont en augmentation dans tous les segments et que les résultats de 2018 marquent probablement l'atteinte d'un sommet cyclique. À plus long terme, l’analyste estime que l’industrie aura de la difficulté à composer avec l'érosion de la demande dans les papiers de publication. Il n’en fallait pas plus pour que la valeur de l’action de l’entreprise recule de 1,67$ l’action, glissant de 12,08$ à 10,41$, une baisse de 13,82%. 


DowDuPont Inc (-6,84%)


La direction de la multinationale américaine (NYSE: DWDP) a surpris les marchés en admettant anticiper un repli de son chiffre d'affaires pour le trimestre en cours, en raison d’une baisse des ventes de produits chimiques utilisés dans les emballages et les liquides de freins. Né de la fusion à 130 G$US de Dow Chemical et DuPont en 2017, le groupe prévoit une baisse des ventes d’«autour de 5%» et du bénéfice (BAIIA) d’un peu plus de 10%. Les analystes s’attendaient en moyenne à une hausse de 5% des revenus. Il n’en fallait pas plus pour que la valeur de son titre trébuche de 3,95$US à la Bourse de New York, de 57,76$US à 53,81$US, équivalent à un recul de 6,84%.


Mes derniers textes / me suivre sur Twitter / me joindre sur LinkedIn 


(*) Sauf avis contraire, la semaine boursière, telle qu’entendue dans cette chronique hebdomadaire, s’étend de la clôture des marchés nord-américains du vendredi à celle du jeudi précédent la publication. On parle donc ici de la semaine contenue entre la fin de la séance du vendredi 25 janvier et la fin de séance du jeudi 31 janvier 2019.


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Impartition TI

Mercredi 09 octobre

Sur le même sujet

Bourse: les gagnants et perdants de la semaine

25/01/2019 | Martin Jolicoeur

BILAN. Après une chute de 25%, elle connaît son plus fort gain en dix ans. Le hic: ce n'est pas celle que vous espériez.

Bourse: Wall Street termine en hausse une séance volatile

Mis à jour le 10/12/2018 | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. «Beaucoup de gens semblent vouloir se préparer pour le scénario du pire», avance un spécialiste.

À la une

L'accès à la propriété: la cadrature du cercle

Il y a 50 minutes | Daniel Germain

BUDGET FÉDÉRAL. Ottawa introduit un nouveau programme d’aide pour les premiers acheteurs et améliore le RAP.

Budget fédéral: Options d'achat - augmentation d'impôt pour les hauts dirigeants

Il y a 39 minutes | Stéphane Rolland

BUDGET FÉDÉRAL. Les employés des entreprises en démarrage sont exemptés pour préserver cet outil de rétention.

Budget fédéral: des indices sur les thèmes de la campagne électorale

Il y a 42 minutes | La Presse Canadienne

Sans surprise, le déficit atteint 14,9G$ pour l'année financière qui se termine et grimpera à 19,8G$ en 2019-2020.