Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture vendredi

Publié le 07/07/2017 à 06:59, mis à jour le 07/07/2017 à 07:15

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture vendredi

Publié le 07/07/2017 à 06:59, mis à jour le 07/07/2017 à 07:15

Par lesaffaires.com

Justin Trudeau est accueilli à Hambourg par Angela Merkel à l'entame du G20.

1. Contexte

Les marchés restent sous le coup de la perspective d'une prochaine normalisation monétaire des banques centrales et avant des statistiques sur l'emploi américain de premier ordre.

«Que ce soit du côté de la Fed ou de la BCE, les déclarations des différents membres de ces institutions militent en faveur d'un retrait d'une partie des mesures de soutien même si cela ne doit intervenir que très progressivement», a commenté dans une note Franklin Pichard, directeur général de Kiplink Finance.

En quête d'indices sur le rythme de ce futur resserrement monétaire, les investisseurs scruteront donc avec attention le rapport mensuel sur l'emploi américain ainsi que le taux de chômage aux États-Unis pour le mois de juin.

Ce vendredi s'ouvre par ailleurs à Hambourg le sommet de deux jours des chefs d'Etat et de gouvernement du G20, qui sera notamment marqué par une rencontre entre le président américain, Donald Trump, et son homologue russe, Vladimir Poutine.

«L'ouverture du G20 et les discussions qui vont s'enchaîner peuvent révéler quelques tensions entre Donald Trump et le reste du monde», ce qui pourrait être de nature à provoquer des remous sur les marchés, a souligné M. Pichard.

Alors que les investisseurs sont déjà prudents en raison de la crise des missiles de la Corée du Nord, les analystes estiment qu'il y a peu de volonté d'acheter des produits risqués comme les actions.

2. Prévisions

La Bourse de New York devrait ouvrir avec des indices en ordre dispersé. Les contrats à termes (futures) annoncent le Dow Jones en baisse de seulement 0,03%, le S&P 500 en hausse de 0,02% tandis que le Nasdaq devrait gagner de l'ordre de 0,12% dans les premiers échanges.

3. À l'étranger

La Bourse de Hong Kong a terminé vendredi une semaine volatile dans le rouge, dans le sillage d'un repli des marchés asiatiques suite à la baisse de Wall Street, en attendant la publication des chiffres mensuels de l'emploi aux États-Unis. L'indice Hang Seng a perdu 0,49%, soit 124,37 points, à 25.340,85 points.

L'indice Nikkei de la Bourse de Tokyo a fini sur une nouvelle baisse, de 0,32%, vendredi, dans l'attente des chiffres de l'emploi aux Etats-Unis, malgré un recul significatif du yen face au dollar et à l'euro. À l'issue des échanges, l'indice Nikkei des 225 valeurs vedettes a cédé 64,97 points à 19.929,09 points. Sur la semaine, il s'est contracté de 0,52%.

À noter que la société américaine MSCI a décidé en juin d'inclure les Bourses de Shanghai et Shenzhen dans un important indice boursier mondial, ce qui pourrait séduire les investisseurs internationaux.

4. Agenda

Le premier ministre Justin Trudeau prend part au Sommet des pays du G20. Il doit notamment avoir des rencontres bilatérales avec la chancelière allemande Angela Merkel, le président français Emmanuel Macron et le premier ministre indien Narendra Modi.

Attendu ce matin, le rapport mensuel sur l'emploi aux États-Unis est un indicateur majeur pour jauger la santé de la première économie mondiale. Les analystes pensent que les deux autres hausses des taux d'intérêt de la Fed attendues cette année sont remises en cause, freinant le billet vert.

De son côté, Pékin doit publier lundi les chiffres de l'inflation en juin. Le PIB du deuxième trimestre sera annoncé le 17 juin.

5. Titres en actions

Grâce au recul du yen, les actions des constructeurs d'automobiles ont plutôt bien tiré leur épingle du jeu: Toyota a gagné 0,37% à 6.157 yens, Nissan 0,39% à 1.146,50 yens, Mitsubishi Motors 0,13% à 746 yens et mais Honda Motor a perdu 0,48% à 3.087 yens en raison d'un risque de dégradation de note par l'agence Moody's.

À surveiller: Uni-Sélect, Innergex et Canaccord. Que faire avec les titres d'Uni-Sélect, Innergex et Canaccord Genuity? Voici quelques recommandations

Frais excédentaires: des pénalités de 217 000 $ pour six banques. La Banque Nationale, Industrielle Alliance et la Banque Laurentienne sont parmi les fautives.

L'appétit des banques américaines pour les acquisitions se réveille. Dix ans après la crise financière, les grandes institutions repartent en quête de croissance externe.

New Look: deux analystes s'affrontent après Iris. L'achat d'Iris plaît mais les perspectives de placement de New Look pour les investisseurs divisent les analystes.

 

À la une

Voici comment surmonter votre bégaiement interne

07:00 | Karl Moore

BLOGUE INVITÉ. «Si [...] la peur de l’échec vous retient, c’est votre bégaiement», indique Joze Piranian.

Diversité au CA: progrès ou stagnation?

BLOGUE INVITÉ. Il n’y a plus d’excuses pour les CA homogènes.

TDAH: un superpouvoir entrepreneurial

BLOGUE INVITÉ. Qu'ont en commun Sir Richard Branson, Ingvar Kamprad et Bill Gates? Ils ont tous un TDAH.