Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture mercredi

Publié le 01/11/2017 à 06:41, mis à jour le 01/11/2017 à 08:00

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture mercredi

Publié le 01/11/2017 à 06:41, mis à jour le 01/11/2017 à 08:00

Photo: Shutterstock

1. Contexte

Qui aurait dit que l'indice Dow Jones serait en hausse de 18% cette année et surtout presqu'un an après l'élection de Donald Trump? Les Bourses américaines sont en voie d'amorcer novembre sur une note positive, dans une séance qui sera dominée par les annonces de la Réserve fédérale américaine–dont son nouveau grand patron–, ainsi que par les résultats des vedettes techno Facebook et Tesla.

2. Prévisions

Le contrat à terme sur l'indice Dow Jones, qui donne sa tendance avant l'ouverture, s'élève de 0,54%. Celui du Nasdaq, à dominante technologique, monte de 0,50% et celui de l'indice élargi S&P 500 gagne 0,41%

Le baril de Brent, référence au Québec, ajoute 1,08% à 61,60$US.

3. À l'étranger

En Asie, les Bourses ont toutes engrangés des gains. La Bourse de Tokyo a mené la charge avec une poussée de 1,86%, suivi de la Bourse de Hong Kong, qui a pris 1,23%. De son côté, la Bourse de Shanghai a avancé d'un modeste 0,08%.

Les Bourses européennes sont en territoire positif à la mi-séance, mais évoluent à différents rythmes. Le CAC 40 de la Bourse de Paris gagne 0,47%, le FTSE 100 de la Bourse de Londres ajoute 0,15%. La Bourse de Francfort, fermée la veille, bondit de 1,68%.

«Le mois de novembre devrait démarrer sur les chapeaux de roues aujourd'hui, les marchés étant bien partis pour l'entamer du bon pied, dans l'attente de la décision de politique monétaire de la Fed», a observé dans une note Michael Hewson, un analyste de CMC Markets.

La Réserve fédérale américaine (Fed) devrait laisser ses taux d'intérêt inchangés mercredi à l'issue d'une réunion occultée par l'attente de la décision de Donald Trump sur la personnalité qui prendra la succession de l'actuelle présidente, Janet Yellen.

Le président Donald Trump a fait savoir lundi, après avoir évalué de façon assez publique une poignée de candidats dont Mme Yellen elle-même, qu'il annoncerait sa décision jeudi.

Du côté des indicateurs, le marché automobile français a connu un bond de 13,7% au mois d'octobre par rapport à la même période de 2016, poursuivant la tendance observée depuis le début de l'année, selon des statistiques publiées mercredi.

4. Agenda

Le mois débute avec plusieurs statistiques aux États-Unis, mais surtout, la conclusion de la réunion de deux jours de la Réserve fédérale américaine. Les ventes d'automobile d'octobre seront dévoilées. Également au programme, les dépenses de construction de septembre et l'indice ISM Manufacturier d'octobre. 

Au Canada, la prochaine statistique sera publiée vendredi.

5. Titres en action

Adam Shine, de la Financière Banque Nationale, prévoit que Cogeco Communications(CCA, 92,04$) annoncera une hausse de 10% de son dividende lorsqu’elle présentera ses résultats du quatrième trimestre ce jeudi après la clôture des marchés. L’analyste vise une croissance des revenus de 2,5% à 557,9M$ et un bénéfice ajusté de 1,48$ par action, ce qui représenterait un recul de 4,3%. L’analyste laisse sa recommandation à neutre et sa cible à 92$.

C'est au tour de Maher Yaghi, de Desjardins Marché des capitaux, de présenter ses prévisions de résultats du quatrième trimestre pour le Groupe CGI(GIB., 68,55$), attendus le 8 novembre. L'analyste vise un bénéfice ajusté de 0,92$ par action sur des recettes de 2,66G$. La croissance du bénéfice serait de 3,6% si M. Yaghi est juste. L'analyste réitère sa recommandation d'achat pour le titre et sa cible de 74$. Il estime que le titre représente une occasion de placement attrayante, l'entreprise étant en voie d'accroître son bénéfice par action de 15% en 2018. Le titre se négocie à 16,3 fois le bénéfice de 4,20$ anticipé l'an prochain.

Une autre société québécoise est en voie d'être retirée de la cote. Le fournisseur de services de transport par hélicoptère Groupe HNZ(HNZ, 18,55$), de Les Cèdres en banlieue de Montréal, a accepté l'offre d'achat de son président et chef de la direction Don Wall, à 18,70$ par action au comptant. Il s'agit d'une prime de 43,3% par rapport au cours de clôture de la veille. Benoit Poirier, de Desjardins Marchés des capitaux, juge le prix offert juste. Il estime faibles les risques que la transaction n'aille pas de l'avant. Sa nouvelle cible est donc à 18,70$.

Les analystes reviennent sur les résultats supérieurs aux attentes dévoilés par WestJet Airlines(WJA, 27,10$) à son troisième trimestre. Ben Cherniavsky, de Raymond James, maintient sa recommandation neutre pour le titre. Même si le bénéfice par action a enregistré une croissance enviable, plusieurs éléments spéciaux ont favorisé la comparaison avec le troisième trimestre de l'an dernier, note-t-il. Il n'est pas impressionné outre mesure par les résultats, compte tenu de l'ajout musclé de capacité et de sa flotte ces dernières années. Cela fait en sorte que son rendement du capital investi a reculé de 140 points de base. Bref, l'analyste se montre prudent à l'égard du titre. Il laisse sa cible à 28$.

Au sud de la frontière, le géant alimentaire Kraft Heinz(KHC, 77,33$US) dévoile ses résultats du troisième trimestre. Les analystes visent un bénéfice de 0,82$US par action. Le titre de la société contrôlée par Warren Buffett a été sous pression ces derniers mois. Lisez la récente chronique de Yannick Clérouin L’indigeste transaction de Warren Buffett.

Facebook(FB, 182,15$US) devrait pour sa part dévoiler un bénéfice de 1,28$US par action, selon la prévision moyenne des analystes.

 

 

 

 

À la une

Pénurie d'infirmières: la CAQ prévoit améliorer les conditions de travail

Il y a 42 minutes | La Presse Canadienne

Le plan de Québec pour embaucher les 4000 infirmières manquantes du système de santé sera présenté jeudi.

Evergrande: l'économie américaine est mieux préparée qu'en 2008

14:21 | AFP

«On est en meilleure position en 2021 pour absorber des chocs» a affirmé mardi le patron de la SEC

Le patronat veut de l'action de la part d'Ottawa

Mis à jour à 13:53 | Emmanuel Martinez

Suite aux élections fédérales, les associations représentant les entreprises veulent de l'action de la part d'Ottawa.