Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture jeudi

Publié le 15/06/2017 à 06:43, mis à jour le 15/06/2017 à 07:47

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture jeudi

Publié le 15/06/2017 à 06:43, mis à jour le 15/06/2017 à 07:47

Par lesaffaires.com

Photo: Gettyimages

1-Les Bourses américaines sont en voie d'ouvrir en baisse notable jeudi, au lendemain de la décision de la Réserve fédérale de relever ses taux et de réduire ses interventions pour souternir l'économie et tandis que les titres technologiques se font de nouveau secouer.


2-Les indices S&P 500, Dow Jones et Nasdaq baissent de respectivement 0,70%, 0,44% et 1,19% dans les négociations précédant l'ouverture officielle. Le baril de pétrole Brent, la référence au Québec, monte de 0,15% à 47,07$US.


3-À l’étranger, les marchés asiatiques ont terminé sur une note contrastée. La Bourse de Hong Kong a chuté de 1,2% et la Bourse de Tokyo, de 0,26%. Seule la Bourse de Shanghai a terminé en hausse, d'un mince 0,06%.


En Europe à la mi-séance, les principales Bourses reculent aussi fortement. L'indice CAC 40 de la Bourse de Paris laisse tomber 1,12%, le DAX de Francfort s'allège de 1,07% et le FTSE 100 de Londres recule de 0,80%.


«Le marché amplifie son recul, amorcé hier après la publication de chiffres d'inflation aux États-Unis très décevants qui remettent en cause le scénario optimiste des marchés en la matière», dit Daniel Larrouturou, directeur général délégué de Diamant bleu Gestion.


«Les investisseurs s'alarment en outre du décalage entre des anticipations économiques assez positives en terme d'inflation et d'activité de la Fed et ses propres prévisions» moins enthousiastes au vu des derniers indicateurs américains, a-t-il ajouté.


La banque centrale américaine a donné mercredi un nouveau tour de vis monétaire en relevant ses taux d'intérêt face à la bonne santé de l'économie tout en ouvrant la voie à une prochaine réduction de son bilan.


Elle a aussi revu à la hausse sa prévision de croissance économique cette année, semblant ainsi indifférente à de récents indicateurs décevants. Mais sur le long terme, elle reste toutefois très mesurée en prédisant une décélération à 1,8%.


«Après la mauvaise séance de l'indice Nasdaq, les craintes sur le secteur sont de retour», dit le financier.


4-À l'agenda économique, les prix à l'importation de mai, la production industrielle pour le même mois et les demandes hebdomadaires d'allocation chômage sont attendus aux États-Unis.


Au Canada, les ventes des manufacturiers d'avril et les ventes de maisons existantes de mai seront dévoilées.


5-Parmi les titres en action,


Fiera Capital(FSZ, 13,60$) a annoncé en fin de journée mercredi l'arrivée d'une grosse pointure: Monique F. Leroux, ancienne grande patronne de Desjardins, a accepté le poste de vice-présidente exécutive et conseillère stratégique pour le gestionnaire d'actifs fondé par Jean-Guy Desjardins. Gary Ho, de Desjardins Marché des capitaux, salue cette nomination, qui est bienvenue après les récents départs à la haute direction. Mme Leroux, note-t-il, possède une vaste expérience et siège sur de nombreux conseils d’administration. Fiera tient son assemblée annuelle aujourd’hui à Toronto, ce qui devrait nous fournir davantage d’informations. L’analyste laisse sa recommandation à achat et sa cible à 16,50$.


Le Canadien National(CNR, 104,46$) a tenu une journée des investisseurs mercredi. Benoit Poirier, de Desjardins Marché des capitaux, indique que la direction du tranporteur ferroviaire a présenté sa prévision de bénéfice par action sur cinq ans, laquelle correspond à ses attentes et à celles de l'ensemble des analystes. La société a aussi discuté des améliorations technologiques qu'elle prévoit mettre en place sur son réseau au cours des prochaines années, comme l'inspection autonome des rails. L'analyste réitère sa recommandation neutre pour le titre, mais fait passer sa cible de 105$ à 106$.


Keith Howlett, de Desjardins Marchés des capitaux, fait passer sa recommandation pour le titre de Canadian Tire(CTC.A, 147,27$) de conserver à achat, en raison de la récente faiblesse du titre. L'analyste expérimenté en commerce de détail demeure néanmoins soucieux du rythme d'adaptation de la chaîne généraliste à l'ère numérique. Une partie importante de ses activités est pour l'heure protégée du commerce en ligne, mais l'analyste souligne que Home Depot et Lowe's bougent vite pour saisir les occasions numériques. M. Howlett laisse sa cible à 169$.


Le prêteur hypothécaire Home Capital(Tor., HCG) a conclu une entente avec les autorités de réglementation ontarienne ainsi qu’une poursuite lancée dans le cadre des allégations de divulgation trompeuse. Selon l’entente, Home Capital et trois ex-dirigeants débourseront un total de 29,5M$ pour régler ces cas. La société prévoit régler la quasi-totalité de la somme par l’entremise d’une assurance responsabilité. Brenna Phelan, de Raymond James, laisse sa recommandation pour le titre à neutre et sa cible à 10$.


Au sud de la frontière, les titres techno seront à surveiller. Les poids lourds Apple(AAPL, 143,14$US) et Amazon(AMZN, 962,02$US) reculent de 1,4% dans les négociations précédant l'ouverture officielle.


image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Impartition TI

Mercredi 09 octobre

Sur le même sujet

Ces sept applis pour montres connectées vous feront oublier votre téléphone

16/05/2019 | Alain McKenna

BLOGUE. Profitez du plein air pour décrocher… ou pour être plus exact, pour raccrocher.

Lightspeed, Spotify, AWS et l'infonuagique

BLOGUE INVITÉ. Avec l'aide de l'informatique en nuage, de nombreux biens sont devenus des services.

À la une

La résilience de la Bourse surprend encore

BLOGUE. La confiance des consommateurs et le rebond des mises en chantier font espérer que l'économie tient bon.

Pourquoi le changement climatique menace les investisseurs

18/05/2019 | François Normand

ANALYSE - La Banque du Canada met en garde les investisseurs contre les actifs échoués ou Stranded Assets.

Pourquoi Donald Trump s'attaque à la Chine

17/05/2019 | François Normand

BALADO - La Chine veut devenir numéro un en termes de qualité dans 10 secteurs clés à la base de l'économie américaine.