Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture jeudi

Publié le 04/05/2017 à 06:55, mis à jour le 04/05/2017 à 07:50

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture jeudi

Publié le 04/05/2017 à 06:55, mis à jour le 04/05/2017 à 07:50

Photo: 123rf.com

1-Entre les résultats du débat télévisé des élections en France, les résultats d'entreprises phares et les données économiques, les Bourses américaines se frayent un chemin en territoire positif jeudi dans les négociations précédant l'ouverture officielle.

2-Les indices S&P 500, Dow Jones et Nasdaq gagnent 0,27%, 0,27% et 0,35% respectivement dans les négociations précédant l’ouverture officielle. Le baril de pétrole Brent, la référence au Québec, se déleste de 1,4% à 50,08$US.

3-Sur la scène étrangère, les marchés asiatiques ont terminé en baisse. La Bourse de Hong Kong a reculé de 0,05% après un jour férié, tandis que l’indice composite de la Bourse de Shanghai a reculé de 0,25%. La Bourse de Tokyo est fermée jeudi en raison d'un jour férié.

En Europe, les principaux indices évoluent en hausse à la mi-journée, soulevés par les résultats d’entreprise et le débat télévisé qui a permis à Emmanuel Macron de maintenir son avance sur Marine Le Pen.

La Bourse de Paris poursuit ainsi sa marche en avant (+0,89%) à la mi-séance après avoir franchi de nouveaux sommets depuis janvier 2008.

«Les jeux sont (presque) faits ! Le débat (de mercredi) n'aura pas permis de réduire l'écart entre les deux prétendants, au contraire. Emmanuel Macron devrait l'emporter et devenir le prochain président de la République», dit dans une note Franklin Pichard, directeur général de Kiplink Finance. 

Par ailleurs, comme prévu, «la banque centrale américaine a laissé, hier soir, sa politique monétaire inchangée», son communiqué ne comportant «que peu de changements», ont relevé les analystes du courtier Aurel BGC.

«La banque centrale ne modifie donc pas sa communication et une hausse des taux directeurs en juin reste probable», ont-ils ajouté.

La Réserve fédérale américaine (Fed) a évoqué mercredi soir un ralentissement «temporaire» de la croissance au 1er trimestre pour expliquer sa décision de laisser ses taux inchangés, tout en restant optimiste sur l'évolution de la première économie mondiale.

Du côté des indicateurs, la croissance de l'activité du secteur privé en France a légèrement ralenti en avril, une tendance qui ne compromet toutefois pas l'amélioration de la conjoncture, selon les chiffres définitifs de l'indice PMI publiés jeudi par le cabinet Markit.

Au Royaume-Uni, elle a en revanche accéléré le mois dernier, suggérant que l'économie reste en relative bonne santé après un ralentissement en début d'année.

4-À l’agenda économique, il y aura aux États-Unis la publication des nouvelles demandes hebdomadaires d'allocation-chômage ainsi que les commandes de biens durables et la balance commerciale pour le mois de mars. Des données sur la productivité du premier trimestre sont également au programme.

Au Canada, on attend aussi les statistiques sur la balance commerciale de mars. Stephen Poloz, gouverneur de la Banque du Canada, doit aussi prononcer un discours.

5-Parmi les titres en action,

les analystes reviennent sur les résultats du deuxième trimestre dévoilés par Groupe CGI(GIB.A, 65,55$). Maher Yaghi, de Desjardins Marché des capitaux, souligne qu’ils ont dans l’ensemble répondu à ses attentes. En dépit de la faiblesse des marges bénéficiaires dans certains marchés, la direction de la société montréalaise s’est montrée optimiste à propos du potentiel d’amélioration de ces marges. Ce qui, selon l’analyste, devrait contribuer à alimenter la hausse du titre. M. Yaghi réitère sa recommandation d’achat pour l’action de CGI et sa cible de 74$. Il juge que CGI représente encore une occasion d’investissement attrayante.

Kenric S. Tyghe, de Raymond James, réitère sa recommandation d'achat fort pour le titre de Gildan(GIL, 37,86$) après que la société montréalaise ait dévoilé des résultats supérieurs aux attentes à son premier trimestre. Le fabricant de vêtements a dégagé un bénéfice de 0,39$ par action, nettement mieux que les 0,35$ l'action attendus par les analystes. L'entreprise souligne que ces résultats montrent de nouveaux gains de parts de marché et une solide exécution. Gildan tient par ailleurs son assemblée annuelle des actionnaires à 10h, à l'hôtel Windsor.

Benoit Poirier, de Desjardins Marché des capitaux, abaisse sa recommandation pour le titre d'Uni-Sélect(UNS, 36,16$) à conserver(elle était à achat). La société bouchervilloise a dévoilé de faibles résultats à son premier trimestre après la fermeture des marchés mercredi, indique l'analyste. Tant les revenus que les bénéfices ont été inférieurs à ses prévisions. La perte inattendue d'un membre indépendant explique cette contre-performance. Ce titre avait été chaudement recommandé par les analystes récemment, mais voilà que les perspectives à court terme laissent un faible potentiel d'appréciation à court terme. Du moins selon M. Poirier, qui laisse sa cible à 38$.

SNC-Lavalin(SNC, 54,98$) tient son assemblée annuelle des actionnaires(11h, Palais des congrès) et rend publics ses résultats du premier trimestre. Les analystes visent un bénéfice de 0,40$ par action.

Assemblée annuelle et extraordinaire des actionnaires de Stella-Jones(SJ, 41,70$). (10h, Hôtel Omni Mont-Royal).

Kenric S. Tyghe, de Raymond James, fait passer sa cible pour le titre de Loblaw(L, 76,86$) de 80$ à 81$ après la publication de résultats nettement supérieurs aux prévisions à son premier trimestre. Le plus grand exploitant d’épiceries du pays a dégagé un bénéfice de 0,90$ par action, contre une prévision de 0,87$ en moyenne. L’analyste réitère sa recommandation surperformance pour le titre.


image

Expérience citoyen

Mercredi 26 août


image

Gestion de l'innovation 2020

Mercredi 09 septembre


image

Expérience client

Mercredi 16 septembre


image

Gestion agile

Mercredi 07 octobre

À la une

Luge Capital et iNovia misent sur la fintech Senso

Il y a 18 minutes | Catherine Charron

Elle se spécialise dans la modélisation du comportement des clients d’institutions financières.

Couche-Tard se prépare-t-elle pour une acquisition?

Cela pourrait aussi permettre à la société établie à Laval d’obtenir jusqu’à 4 milliards $ US.

Bourse: Wall Street s'inquiète du virus

Mis à jour il y a 0 minutes | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. Le Nasdaq a atteint son 26e record de l’année et son cinquième record du mois de juillet.