Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture jeudi

Publié le 02/11/2017 à 06:09, mis à jour le 02/11/2017 à 07:51

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture jeudi

Publié le 02/11/2017 à 06:09, mis à jour le 02/11/2017 à 07:51

Graphique: L'action de Bombardier pourrait profiter d'une nouvelle commande de CSeries.

1. Contexte

Dans ce qui s'annonce comme une des journées les plus chargées de l'année sur le plan des résultats trimestriels des deux côtés de la frontière(Apple, BCE, Bombardier, Gildan, Starbucks, SNC et compagnie), les Bourses se dirigent vers une ouverture en légère baisse.

Mercredi, la Réserve fédérale américaine a maintenu son principal taux directeur inchangé, comme prévu. Donald Trump s'apprête par ailleurs à dévoiler le nom du successeur de Janet Yellen à la tête de la banque centrale américaine.

2. Prévisions

Le contrat à terme sur l'indice Dow Jones, qui donne sa tendance avant l'ouverture, se replie de 0,07%. Celui du Nasdaq, à dominante technologique, cède 0,10% et celui de l'indice élargi S&P 500 laisse tomber 0,11%

Le baril de Brent, référence au Québec, baisse de 0,40% à 60,25$US.

3. À l'étranger

En Asie, les Bourses ont terminé sur une note hésitante. La Bourse de Tokyo a encore dominé la séance avec un gain de 0,53%. En revanche, la Bourse de Hong Kong a reculé de 0,26% et la Bourse de Shanghai a abandonné 0,38%.

Les principales Bourses européennes sont hésitantes jeudi à la mi-séance. Le CAC 40 de la Bourse de Paris se replie de 0,10%, le DAX de la Bourse de Francfort laisse aller 0,20%, mais le FTSE 100 de Londres monte de 0,30%.

«La séance sera dominée par les Etats-Unis avec la publication attendue des détails de la réforme fiscale et l'annonce par Donald Trump, qui a largement théâtralisé l'événement ces derniers jours, du successeur de Janet Yellen», présidente de la Réserve fédérale américaine (Fed), ont souligné dans une note les stratégistes du courtier Aurel BGC.

Selon le Wall Street Journal, Jerome Powell, un républicain modéré, déjà gouverneur de la Fed, dont le nom circule depuis des semaines, devrait l'emporter. La Maison Blanche l'aurait informé dès mercredi soir de sa nomination, a indiqué le journal.

Une décision monétaire de la Banque d'Angleterre (BoE) est par ailleurs attendue en début d'après-midi, après celle de la Fed mercredi.

A l'issue de sa réunion monétaire, la banque centrale américaine a laissé ses taux d'intérêt au jour le jour inchangés dans la fourchette de 1% à 1,25% qui est la leur depuis juin.

Le Comité monétaire a également signalé que l'économie a progressé à un rythme «solide» malgré les ouragans mais que l'inflation, hors prix de l'énergie, reste contenue.

4. Agenda

Les demandes initiales d'assurance-chômage pour la semaine terminée le 28 octobre seront dévoilées aux États-Unis. On attend également des chiffres sur la productivité et le coût unitaire de main-d'oeuvre du troisième trimestre.

Au Canada, la prochaine statistique sera publiée vendredi.

5. Titres en action

Bombardier(BBD.B, 2,78$) a annoncé une perte de 0,01$US par action à son troisième trimestre, tel qu'anticipé par les analystes. Ce qui retient l'attention c'est que l'avionneur montréalais a signé une lettre d'intention avec un client européen portant sur un contrat potentiel de 61 appareils CSeries, soit 31 commandes fermes et une option sur 30 appareils additionnels. Lisez notre texte complet.

BCE(BCE, 59,48$) a dévoilé un bénéfice ajusté de 0,88$ par action à son troisième trimestre, mieux que les 0,85$ l’action attendus par des analystes. Les revenus de la société mère de Bell ont augmenté de 5% à 5,68G$. Les analystes visaient cependant des recettes de 5,72G$.

SNC-Lavalin(Tor., SNC) a dévoilé un bénéfice ajusté supérieur aux prévisions des analystes à son troisième trimestre. Le bénéfice par action ajusté s’est établi à 0,59$, tandis que les financiers visaient un profit de 0,56$ par action.

Frederic Tremblay, de Desjardins Marché des capitaux, présente ses prévisions de résultats du troisième trimestre pour Savaria(SIS, 15,68$), attendus le 8 novembre. Il s’agira du premier trimestre qui reflètera la contribution de la plus récente acquisition du spécialiste de la mobilité, Span. M. Tremblay vise des recettes de 58,5M$, une croissance de 80,4% sur la même période l’an dernier. Le bénéfice par action devrait s’établir à 0,13$, comparativement à 0,09$ par action au même trimestre un an plus tôt. L’analyste laisse sa recommandation à achat et sa cible à 16,50$.

Le propriétaire de la chaîne Dormez-vous?, Sleep Country Canada(ZZZ, 38,27$) a dévoilé un bénéfice inférieur aux attentes à son troisième trimestre, en dépit de la forte croissance de 7,3% de ses magasins ouverts depuis au moins un an. La société a dégagé un bénéfice ajusté de 0,63$ par action, tandis que les analystes visaient 0,66$ l’action. La hausse plus marquée que prévu des dépenses administratives explique l’écart. Une téléconférence avec les analystes a lieu à 10h ce matin. Dans l’intervalle, Kenric S. Tyghe, de Raymond James, laisse sa recommandation à neutre et sa cible à 40$.

Greg Pardy, de RBC Marchés des capitaux, a abaissé sa recommandation pour le titre de la Pétrolière Impériale(IMO, 41,46$) de neutre à sous-performance, car il a dépassé son cours cible de 40$.

Au sud de la frontière, l'action de Tesla(TSLA, 302,15$US) chute de près de 6% après avoir cédé 3,15% mercredi. Le constructeur automobile a annoncé après la clôture des marchés sa plus importante perte trimestrielle. Lisez notre article sur les résultats.

Le Groupe Alibaba(BABA, 192,30$US), numéro un chinois de la vente en ligne, a plus que doublé son bénéfice net (+132% sur un an) au deuxième trimestre de son exercice 2017/18, dopé par les transactions mobiles et l'informatique dématérialisée (cloud).

 

À la une

Budget fédéral 2024: l'art de se tirer dans le pied

EXPERT INVITÉ. Le gouvernement de Justin Trudeau «s’autopeluredebananise» avec son «budget mémorable».

Gain en capital: pas une surprise

EXPERT INVITÉ. «Combien d’impôt ça va vous coûter de plus?»

L'industrie technologique mécontente des mesures sur les gains en capital

Mis à jour à 17:22 | La Presse Canadienne

L'industrie technologique est mécontente des mesures sur les gains en capital.