Bombardier souffre des résultats de sa division Transport

Publié le 01/08/2019 à 16:03

Bombardier souffre des résultats de sa division Transport

Publié le 01/08/2019 à 16:03

Par Siham Lebiad

(Photo: Getty Images)

Les résultats inférieurs aux attentes de Bombardier (BBD.B) au deuxième trimestre, causés principalement par des pertes dans sa division Transport, entraînent une chute du titre de 18% à l’ouverture du marché. L’entreprise n’a pas seulement manqué ses cibles, mais a été forcée de revoir à la baisse ses prévisions pour l’année prochaine. 

La division Transport de l'entreprise agit en fardeau tandis que les autres divisions performent plutôt bien. Bombardier Avions d'Affaires affiche des revenus 1,4 G$ (une augmentation de 6% par rapport à la même période l’année dernière), et un excédent brut d'exploitation en hausse de 3% (à 146 M$ US), et peut compter sur une addition de 1 G$ US à son carnet de commandes, qui s'établit maintenant à 15,3 G$ US. 

Avec des revenus consolidés de 2,2 milliards de dollars américains (en hausse de 1% de 2018), et un bénéfice avant intérêts et impôts (BAII) ajustés de 111 millions de dollars américains (en dessous du consensus des analystes de 2,6%), les résultats du deuxième trimestre poussent l'entreprise à revoir, pour la deuxième fois cette année, ses objectifs de croissance. Ceci est « largement dû à des pressions de coûts additionnels sur des projets de grande échelle entrepris au Royaume-Unis, en Allemagne et en Suisse », explique Fadi Chamoun, de BMO Capital Markets. 

L’entreprise déçoit les investisseurs en enregistrant un flux de trésorerie disponible négatif de – 429 M$ US, plus bas que prévu de près de 35 M$ US. Et ce n'est pas près de s'arranger. Bombardier a revu à la baisse son BAII prévu à de 1 G$ US - 1,5 G$ US à 700-800 M$ US pour l’exercice 2019, ses liquidités disponibles prévues de «plus ou moins 250 M$US» à une perte 500 M$ US, ainsi que son revenu prévu de 17 G$ US à 16,5 – 17 G$ US. 

Le facteur principal de ces baisses est la volonté du géant de l’aéronautique d’investir 250 à 300 M$ US pour affronter les défis auxquels fait face la division Transport, et s'assurer que les délais de livraison soient respectés. « Nous faisons les investissements nécessaires pour nous assurer d’avoir les bonnes ressources et la bonne capacité », a souligné le président et chef de la direction de Bombardier, Alain Bellemare. 

Les résultats décevants ont exercé une pression sur le titre de l’entreprise qui a chuté de presque 18% à l’ouverture des marchés. L'action a repris graduellement au cours de la journée, mais était encore en perte d’environ 16% en fin d’après-midi (le prix fluctuant autour de 1,89$).

 « Nous anticipons une réaction négative (des investisseurs) en raison des résultats inférieurs aux attentes et de la révision à la baisse des prévisions pour 2019 », a commenté l'analyste Benoit Poirier, de Desjardins Marchés des capitaux, dans une note.

 

À suivre dans cette section


image

Expérience citoyen

Mercredi 26 août


image

Gestion de l'innovation 2020

Mercredi 09 septembre


image

Expérience client

Mercredi 16 septembre


image

Gestion agile

Mercredi 07 octobre

Sur le même sujet

Embraer perd 315 millions $US au 2e trimestre

05/08/2020 | AFP

Embraer avait déjà terminé l’année 2019 largement dans le rouge, avec une perte cumulée de 322,3 millions de dollars.

La Commission européenne approuve la vente de Bombardier Transport à Alstom

L’achat de Bombardier Transport aidera Alstom à concurrencer la chinoise CRRC.

À la une

Un projet de loi américain pourrait favoriser les MCS au Québec

05/08/2020 | François Normand

Le National Defense Authorization Act inclut une provision pour accroître l’autonomie des États-Unis pour ces minéraux.

Bourse: Wall Street ignore le ralentissement de l'emploi

Mis à jour le 05/08/2020 | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. La montée de cas de COVID-19 a freiné la création d'emplois du secteur privé américain en juin.

Titres en action: Great-West Lifeco, Bausch Health, Teva...

Mis à jour le 05/08/2020 | AFP

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.