Bell achète AlarmForce pour 166M$

Publié le 07/11/2017 à 11:17

Bell achète AlarmForce pour 166M$

Publié le 07/11/2017 à 11:17

Par La Presse Canadienne

Le géant des télécommunications BCE (BCE,60,66) compte acheter l'entreprise de services de sécurité résidentiels et d'affaires AlarmForce(AF,16$) dans une transaction évaluée à environ 166 millions de dollars.

Le président et chef de la direction de BCE, George Cope, affirme que cette acquisition permettra à la société de renforcer sa position dans le domaine des services de sécurité et d'automatisation.

BCE achètera toutes les actions d'AlarmForce au moyen d'une offre entièrement en espèces de 16$ par titre.

AlarmForce affirme que le prix proposé représente une prime de 71 pour cent par rapport le cours de son action à la fermeture des marchés lundi.

Les actionnaires d'AlarmForce peuvent également choisir de recevoir des actions ordinaires de BCE, calculées au prorata et plafonnées à 49,5 pour cent de la valeur totale en capital-actions.

La clôture de la transaction, qui doit obtenir les approbations réglementaires habituelles, est prévue pour le mois de janvier.

Lisez ce qu'en pense un premier analyste ici

 

À suivre dans cette section


image

DevOps

Mercredi 11 septembre


image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Gestion de l’innovation

Mercredi 18 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Marché du cannabis

Mercredi 23 octobre


image

Service à la clientèle

Mercredi 23 octobre


image

Communication interne

Mardi 26 novembre


image

Marché de l'habitation

Mercredi 04 décembre


image

Gestion de la formation

Jeudi 05 décembre


image

Sommet énergie

Mardi 21 janvier


image

Santé psychologique

Mercredi 22 janvier


image

Contrats publics

Mardi 28 janvier

À la une

Le G7 Finances fait un pas vers la taxation des géants du numérique

18/07/2019 | AFP

Le G7 s’est aussi entendu sur « pour instaurer une taxation minimale à l’impôt sur les sociétés ».

FaceApp aspire vos données, mais ce n'est pas la seule

18/07/2019 | AFP

Outre le fait que la société est russe, sont en cause les conditions générales d’utilisation.

États-Unis: mises en garde sur la populaire application russe FaceApp

18/07/2019 | AFP

Un sénateur appelle la police à enquêter sur les «risques pour la sécurité nationale et la vie privée».