Banque Nationale: léger repli en un an du bénéfice net du 3e trimestre

Publié le 24/08/2022 à 07:27, mis à jour le 24/08/2022 à 17:50

Banque Nationale: léger repli en un an du bénéfice net du 3e trimestre

Publié le 24/08/2022 à 07:27, mis à jour le 24/08/2022 à 17:50

Par La Presse Canadienne

Le résultat net du secteur Marchés financiers a augmenté de 249M$ à 280M$. (Photo: Romeo Mocafico pour Les Affaires)

Banque Nationale: léger repli en un an du bénéfice net du troisième trimestre
La Banque Nationale du Canada (TSX:NA) déclare un résultat net de 826 millions $ au troisième trimestre de l’exercice en cours comparativement à 839 millions $ un an plus tôt. La baisse a été de 2 %.
Quant au résultat dilué par action de l’institution établie à Montréal, il a légèrement reculé au cours de la même période, de 2,36 $ à 2,35 $.
Le résultat avant dotations aux pertes de crédit et charge d’impôts a pour sa part augmenté, de 1,038 milliard $ à 1,107 milliard $.
Le secteur Particuliers et Entreprises a affiché un résultat net de 335 millions $ au troisième trimestre de 2022 par rapport à 303 millions $ un an plus tôt, une croissance de 11 % que la Banque Nationale attribue à l’augmentation du revenu total, atténuée par des dotations aux pertes de crédit plus élevées.
Pendant la même période, le résultat net du secteur Marchés financiers a augmenté de 249 millions $ à 280 millions $, une hausse de 12 % attribuable à l’augmentation du revenu total.
Le président et chef de la direction de la Banque Nationale du Canada, Laurent Ferreira, croit que les résultats du troisième trimestre de l’exercice 2022 sont excellents. Il les attribue à la forte croissance de chacun des secteurs d’exploitation. Il affirme que la Banque est dans une position solide avec des niveaux élevés de fonds propres et des provisions pour pertes de crédit substantielles.
Par ailleurs, le conseil d’administration de la Banque Nationale du Canada a déclaré les dividendes réguliers sur les diverses séries d’actions privilégiées de premier rang, ainsi qu’un dividende de 0,92 $ par action ordinaire, payable le 1er novembre prochain.

Les bénéfices de la Banque Nationale du Canada ont chuté par rapport à l’année dernière en raison de dotations plus élevées pour pertes de crédits, mais les résultats du troisième trimestre ont été amortis par des revenus de négociation résilients et un revenu net d’intérêts plus élevé.

La banque montréalaise a déclaré mercredi avoir réalisé un bénéfice net de 826 millions de dollars (M$) ou 2,35$ par action pour le trimestre terminé le 31 juillet, en baisse par rapport à 839M$ ou 2,36$ par action il y a un an.

Les dotations aux pertes de crédit se sont élevées à 57M$ pour le trimestre, comparativement à une reprise de 43M$ un an plus tôt.

Le directeur général Laurent Ferreira a indiqué lors d’un appel aux analystes que les provisions renforcées intervenaient alors qu’il s’attend à ce qu’un ralentissement de la croissance économique persiste, mais pas nécessairement à une récession.

«Bien que la probabilité d’une récession ait augmenté au cours des dernières semaines, ce n’est pas notre cas de base. Notre équipe d’économistes préconise actuellement un atterrissage en douceur de l’économie canadienne», a-t-il dit.

Il a noté que la concentration de la banque au Québec pourrait également aider à protéger la banque des défis économiques étant donné une meilleure accessibilité relative des logements, l’épargne des consommateurs et les niveaux d’endettement dans la province.

La banque a indiqué que ses activités bancaires personnelles et commerciales ont rapporté 335M$, contre 303M$ au même trimestre l’an dernier, les prêts hypothécaires ayant augmenté de 8% en douze mois.

Les revenus ont totalisé 2,4 milliards de dollars (G$), contre 2,3G$ au même trimestre l’an dernier.

Sur une base ajustée, la Banque Nationale a déclaré avoir gagné 2,35$ par action, comparativement à un bénéfice ajusté de 2,36$ par action il y a un an.

Les analystes s’attendaient en moyenne à un bénéfice ajusté de 2,34$ par action, selon la société de données sur les marchés financiers Refinitiv.

Les activités de gestion de patrimoine de la banque ont rapporté 181M$, contre 164M$ il y a un an, tandis que ses opérations sur les marchés financiers ont rapporté 280M$, contre 249M$ un an plus tôt.

Sur le même sujet

Transformer les nouveaux arrivants en… clients

Édition du 23 Novembre 2022 | Jean-François Venne

IMMIGRATION. En plus des services qu'elles offrent, les banques déploient des stratégies pour recruter les immigrants.

Les banques publieront la semaine prochaine leurs résultats du dernier trimestre

Les analystes examineront comment le secteur bancaire se comporte à la veille d’un possible ralentissement économique.

À la une

L'immobilier entre deux tempêtes

BLOGUE INVITÉ. Une tempête s’est abattue sur le marché immobilier en mars 2022.

Bourse: Toronto retraitait en fin de matinée avec le cours du pétrole brut

Mis à jour à 12:03 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Wall Street en baisse, l'idée d'une récession tourne en boucle.

Les nouvelles du marché

Mis à jour à 08:56 | Refinitiv

Hausse de taux attendue au Canada, mise en garde des banques américaines contre une récession l’an prochain.