ArcelorMittal: la dette du géant minier décotée au rang spéculatif

Publié le 06/11/2012 à 09:50, mis à jour le 06/11/2012 à 10:03

ArcelorMittal: la dette du géant minier décotée au rang spéculatif

Publié le 06/11/2012 à 09:50, mis à jour le 06/11/2012 à 10:03

Par AFP

[Photo : Bloomberg]

L'agence de notation financière Moody's a dégradé mardi la note de la dette à long terme d'ArcelorMittal d'un cran, de « Baa3 » à « Ba1 », la reléguant ainsi dans la catégorie des investissements dits spéculatifs.

Moody's maintient la note sous perspective négative, ce qui signifie qu'elle envisage de l'abaisser de nouveau à moyen terme.

Lisez notre récent texte ArcelorMittal vendra-t-elle une partie de ses mines québécoises?

L'agence justifie sa décision par « la dégradation du marché de l'acier au cours des six derniers mois, comme l'ont montré les résultats du troisième trimestre d'ArcelorMittal, sa pire performance sur trois mois depuis le deuxième trimestre 2009 ».

Accusant notamment le coup du ralentissement économique chinois, le géant de la sidérurgie avait dévoilé fin octobre une perte nette de 709 millions de dollars entre juillet et septembre, contre un bénéfice de 659 millions un an plus tôt et un chiffre d'affaires en baisse de 19% à 19,7 milliards de dollars.

« Nous pensons que les conditions vont rester difficiles pour ArcelorMittal sur les prochains trimestres, car il opère dans un environnement qui a plus de chance de se dégrader que de s'améliorer », a déclaré Steve Oman, analyste chez Moody's, cité dans le communiqué.

« Les mesures récemment annoncées par la compagnie pour préserver sa trésorerie sont modestes », a-t-il ajouté.

ArcelorMittal avait annoncé, à l'occasion de la présentation de ses résultats trimestrielles, qu'il allait sabrer le dividende à 0,20 dollar par action à compter de 2013, contre 0,75 dollar auparavant, ce qui devrait lui permettre d'économiser un milliard de dollars.

« Cette annonce n'aura pas d'impact bénéfique sur les liquidités disponibles jusqu'en 2013 », relève l'agence Moody's.

Le patron du groupe Lakshmi Mittal a récemment averti que les conditions d'exploitation devraient rester très difficiles au quatrième trimestre pour son groupe.

PLUS :

ArcelorMittal s'enfonce dans le rouge et fait fondre son dividende

Ça se corse pour ArcelorMittal: une deuxième agence abaisse sa cote de crédit

À la une

Il y a toujours des raisons de garder espoir

BLOGUE. La Bourse s'offre un deuxième mois fort rentable grâce aux largesses monétaires.Les indicateurs se contredisent.

Santé publique: une gouvernance de broche à foin

29/05/2020 | Jean-Paul Gagné

BLOGUE. On nous a présenté Horacio Arruda comme étant l’autorité de la Santé publique au Québec. Or, il n'en est rien.

Deux exemples percutants de titres dits «défensifs»

29/05/2020 | Philippe Leblanc

BLOGUE INVITÉ. Jamais n’a-t-on vu le taux de chômage exploser comme on l’a vu au cours des dernières semaines.