«American Hotel Income Properties profitera d'un dollar américan fort» - James Hodgins, chef des placements chez Arrow Capital Management


Édition du 21 Mars 2015

«American Hotel Income Properties profitera d'un dollar américan fort» - James Hodgins, chef des placements chez Arrow Capital Management


Édition du 21 Mars 2015

Par Stéphane Rolland

James Hodgins, Chef des placements chez Arrow Capital Management.

Vous adoptez une stratégie neutre par rapport au marché. Expliquez-nous en quoi cela consiste.

Cette approche implique que, dans une portion de notre portefeuille, nous détenons les actions et, dans une autre, nous les vendons à découvert. Ces deux volets ont un poids sensiblement équivalent, une pondération de plus ou moins 10 %. Le but est de réduire certains risques de marché. Dernièrement, cette approche nous a aidés à obtenir un rendement positif avec les titres énergétiques, grâce à la part de ce secteur vendue à découvert.

Quelle société est sur votre écran radar ?

Le retour en force de la devise américaine offre une occasion pour les sociétés inscrites à la Bourse canadienne qui génèrent une bonne part de leurs revenus en dollars américains, mais qui dévoilent leurs résultats en dollars canadiens. Le fonds immobilier American Hotel Income Properties (Tor., HOT.UN, 11,08 $) est l'une des entreprises qui en profitent. Une bonne part de son parc immobilier se situe près des gares ferroviaires. La société peut donc compter sur les employés des entreprises ferroviaires pour lui fournir un bassin minimal de clientèle stable. Ce fonds génère tous ses revenus en dollars américains, mais retourne de l'argent aux actionnaires sous forme de dividendes, versés en dollars canadiens. Ses revenus progressent, ce qui fait en sorte que le ratio dividende/bénéfice diminue. La société a ainsi plus de marge de manoeuvre pour augmenter régulièrement son dividende.

Vous détenez aussi des actions de Canam. Considérez-vous qu'il s'agit toujours d'un bon investissement ?

Oui. Canam (Tor., CAM, 12,18 $) est la deuxième position de notre portefeuille. Encore une fois, l'idée des revenus générés en dollars américains guide ce choix, mais ce n'est pas la seule raison. Le carnet de commandes de l'entreprise a augmenté de manière significative. Nous croyons que 2015 sera une année où le carnet et le bénéfice connaîtront une solide croissance.

Quel titre vendez-vous à découvert en ce moment ?

Les perspectives de l'économie de l'Ouest canadien sont mauvaises. Je suis pessimiste au sujet des sociétés liées aux sables bitumineux ou à l'immobilier. Northern Property REIT (Tor., NPR.UN, 23,92 $) est un bel exemple de titre que nous vendons à découvert, puisque son parc immobilier provient principalement de l'Ouest.

James Hodgins, Chef des placements chez Arrow Capital Management

James Hodgins, chef des placements chez Arrow Capital Management, gère le fonds Curvature Market Neutral. Avant de se joindre à Arrow, il a fondé une équipe de vente à découvert chez Canaccord. Il a aussi travaillé dans l’équipe d’analystes techniques chez Teacher’s, le fonds de pension des enseignants de l’Ontario.

À la une

La Bourse de Toronto termine en baisse de plus de 350 points

Mis à jour il y a 24 minutes | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Wall Street termine aussi dans le rouge, déprimée par les taux obligataires.

À surveiller: Dollarama, Banque Scotia et Alimentation Couche-Tard

Que faire avec les titres de Dollarama, Banque Scotia et Alimentation Couche-Tard? Voici des recommandations d’analystes

Les nouvelles du marché du mercredi 29 mai

Mis à jour à 09:21 | Refinitiv

PwC devient le premier client d’OpenAI.