Alibaba: après le pactole, des attentes élevées à combler


Édition du 27 Septembre 2014

Alibaba: après le pactole, des attentes élevées à combler


Édition du 27 Septembre 2014

Par Dominique Beauchamp

Après une émission record de 25 G$ US, Alibaba (NY, BABA, 89,89 $ US) devra maintenant répondre aux énormes attentes que suscitent les promesses du commerce électronique et de 1,36 milliard de Chinois. Avec 70 % du commerce en ligne chinois, 20 000 employés et environ 10 G$ US de capital frais pour réaliser d'autres acquisitions, le potentiel paraît illimité.

Sa valeur boursière de 222 G$ US propulse déjà Alibaba au 4e rang des géants de la techno, derrière Apple, Google et Microsoft. Alibaba est entrée en Bourse à un multiple de 29 fois ses bénéfices prévus, une évaluation bien orchestrée pour être inférieure à celles de Facebook (47 fois) et d'Amazon (264 fois). Cette évaluation a déjà grimpé à 39 fois et repose sur une croissance annuelle de 30 % à 35 % de ses revenus et sur un bond de 50 % de son bénéfice en 2015. Pour ce potentiel, les investisseurs doivent tolérer une structure d'actionnariat complexe, ainsi qu'une divulgation qui laisse à désirer. L'adoption rapide du commerce en ligne et les marges élevées de son modèle d'intermédiaire propulseront l'action à 125 $ US d'ici un an, prévoit Rob Sanderson, de MKM Partners. Par contre, en sortant de la Chine, Alibaba affrontera des acteurs établis qui riposteront, une situation peu familière pour l'entreprise qui a presque inventé le commerce en ligne en Chine», note Gordon Chang, avocat, auteur et blogueur.

«Nous espérons que dans 15 ans les gens diront que nous sommes une entreprise qui, comme Microsoft, IBM et Wal-Mart, a changé le monde.» - Jack Ma, 50 ans, a lancé Alibaba de son salon en 1999 avec une mise de fonds de 60 000 $. Sa fortune est estimée à 26,5 milliards de dollars américains.

À la une

Bourse: Wall Street termine en hausse

Mis à jour le 27/01/2023 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Toronto est restée pratiquement inchangée pendant la dernière séance de la semaine.

Moins d’aubaines sur le marché boursier qu’on ne pourrait penser

27/01/2023 | Charles Poulin

Si les marchés boursiers ne sont plus surévalués, ils ne sont pas une aubaine pour autant.

Bourse: les gagnants et les perdants du jour

Mis à jour le 27/01/2023 | Refinitiv

Voici les titres d'entreprises qui ont le plus marqué l'indice S&P/TSX aujourd'hui.