À surveiller: WSP, Weston et Recipe

Publié le 09/04/2019 à 08:32

À surveiller: WSP, Weston et Recipe

Publié le 09/04/2019 à 08:32

Par Dominique Beauchamp

Weston (WN, 100,82$): un solde de pain frais irrésistible

 

Depuis que Loblaw (L, 66,48$) a annoncé l’échange de sa participation dans sa filiale immobilière en actions de sa société mère George Weston, l’action de société de portefeuille de la famille du même nom n’a pas suivi celles de ses filiales en Bourse.

Ainsi, le titre de Weston s’est apprécié de 6% alors que celui de Loblaw a gagné 26%.

Loblaw a échangé son intérêt de 61,6% dans la Fiducie de placements immobiliers Propriétés de Choix (CHP.UN, 14,12$) contre 27 millions de nouvelles actions de George Weston. Loblaw les a ensuite redistribuées à ses propres actionnaires minoritaires.

En somme, les actionnaires minoritaires de Loblaw ont échangé leur actionnariat indirect dans le fonds immobilier pour un autre dans Weston.

Les actionnaires de Loblaw ayant reçu des actions de Weston et qui n’en voulaient pas ont vendu, explique Mark Petrie, de CIBC Marchés mondiaux.

Les actionnaires de Weston qui ne voulaient pas détenir une participation accrue et directe dans le fonds immobilier ont aussi vendu.

Si bien que l’action de George Weston s’échange à fort rabais par rapport à la valeur de ses actifs en pièces détachées, soutient M. Petrie.

Weston possède 50,4% de Loblaw, 65,4% Propriétés de Choix et 100% du boulanger Weston Foods.

Un rabais plus grand qu’avant se justifie parce que Weston a désormais trois groupes d’affaires distincts et du capital excédentaire à déployer. Toutefois, la valeur négative accordée au boulanger Weston Foods est excessive, selon l’analyste.

Surtout que le pire est probablement passé pour la rentabilité déficiente du boulanger encore en redressement.

Weston a aussi l’intention de se diversifier davantage par acquisitions, ce qui crée aussi de l’incertitude. M. Petrie croit cependant que sa priorité reste le redressement du boulanger de Weston Foods. Tout futur achat cadrera avec ses compétences.

Même s’il augmente de 10 à 12% l’écart qui sépare la valeur de Weston de celles de ses actifs, il augmente son cours cible de 109 à 113$.

«Loblaw est plus facilement négociable en Bourse que Weston, mais le fossé d'évaluation de la deuxième est trop important pour être ignoré», écrit M. Petrie.

Il recommande de nouveau l’achat du titre de Weston qu’il voit s’apprécier de 12%.

Recipe (RECP, 26,25$): des flux de trésorerie libres en tête de la restauration


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Marché du cannabis

Mercredi 23 octobre


image

Service à la clientèle

Mercredi 23 octobre


image

Communication interne

Mardi 26 novembre


image

Gestion de la formation

Mardi 03 décembre


image

Marché de l'habitation

Mercredi 04 décembre


image

Sommet Énergie

Mardi 21 janvier


image

Santé psychologique

Mercredi 22 janvier


image

Forum Contrats publics

Mardi 11 février

Sur le même sujet

Au tour des aubaines de briller en Bourse

Édition du 21 Septembre 2019 | Dominique Beauchamp

ANALYSE. Les secteurs sous-évalués ou ceux ayant moins participé jusqu'ici à l'élan boursier séduisent de ...

Pourquoi la FBN reste-t-elle prudente?

Édition du 21 Septembre 2019 | Dominique Beauchamp

La Bourse américaine enfile les gains tandis que le S&P/TSX de la Bourse de Toronto fracasse son record d'avril. ...

À la une

Les entrepreneurs, ces héros

Édition du 21 Septembre 2019 | Marine Thomas

ÉDITO. It’s lonely at the top. Qu’on le veuille ou non, la dynamique change lorsqu’on grimpe les ...

Pour une intervention sensée en santé mentale

Édition du 21 Septembre 2019 | Simon Lord

DROIT DES AFFAIRES. Une des fortes tendances en matière de relations de travail cette année est celle des cas...

Catherine Dagenais, la première femme à la tête de la SAQ

18/09/2019 | Karl Moore

BLOGUE INVITÉ. «N’hésitez pas à vous lancer, à dire à vos supérieurs ce que vous voulez apprendre», dit Mme Dagenais.