À surveiller: WSP Global, Aimia et La Baie

Publié le 10/01/2017 à 11:06

À surveiller: WSP Global, Aimia et La Baie

Publié le 10/01/2017 à 11:06

Par Stéphane Rolland
Aimia (Tor., AIM, 9$): négociation en position de faiblesse

La balance du pouvoir penche en faveur d’Air Canada(Tor., AC) dans les négociations avec Aimia, estime Stephanie Price, de Marchés mondiaux CIBC. Pour cette raison, elle abaisse sa recommandation sur le gestionnaire de programme de loyauté à «sousperformance». La cible reste sous le cours du marché à 8$. 

Le prochain contrat avec Air Canada devrait ainsi être moins avantageux pour Aimia, anticipe Mme Price. L’entente expire en 2020. Le contrat pourrait aborder des points plus corsés comme la distribution des sièges, le prix de certains forfaits et la possibilité pour Air Canada d’offrir des «milles» à d’autres vendeurs. Elle estime que le transporteur aérien sera en position de force. Il serait mieux pour Air Canada de ne pas aller voir ailleurs, mais elle a le moyen de le faire, juge l’analyste. 

De plus, la concurrence s’intensifie dans le marché des programmes de loyauté liés aux cartes de crédit. Le marché devient de plus en plus «achalandé» tandis que de nombreuses institutions financières offrent leur propre carte avec des programmes de loyautés plus flexibles.

Les débats sur les frais de transaction que paient les commerçants aux émetteurs de carte de crédit représentent également un risque. Ces frais sont nettement plus élevés au Canada, souligne Mme Price. L’Europe a plafonné ceux-ci à 0,3% de la transaction, contre 1,5% au Canada. L’analyste ne voit pas de changements législatifs à l’horizon, mais le sujet restera sur le radar des décideurs publics.

À la une

Quels sont les détaillants qui vous font sentir en sécurité?

Peu d’entre eux auraient pourtant fait preuve de réelle innovation dans leur façon de s’approprier les consignes.

Bourse: comment s'inspirer des plus grands investisseurs de l'histoire

BALADO. François Rochon commente les philosophies de Philip Fisher, Peter Lynch, Benjamin Graham et Warren Buffett.

À surveiller: Banque Nationale, Saputo, Stingray

Que faire avec les titres de Banque Nationale, Saputo et Stingray? Voici quelques recommandations d’analystes.