À surveiller: Tyson, Stornoway et Telus

Publié le 07/02/2017 à 10:59

À surveiller: Tyson, Stornoway et Telus

Publié le 07/02/2017 à 10:59

Par Stéphane Rolland
Telus (Tor., T, 43,72$) : une cible bonifiée, juste avant les résultats


Adam Shine, de Financière Banque Nationale, augmente sa cible 12 mois de 2$, pour la fixer à 46$, deux jours avant la publication des résultats au quatrième trimestre. La vigueur du sans-fil s’est maintenue dans les trois derniers mois de l’année 2016, estime l’analyste. 


Les résultats seront dévoilés le jeudi 9 février. M. Shine anticipe un bénéfice ajusté par action de 0,56$, ce qui représenterait une progression de 3,2%. Le consensus est établi à 0,58$. Les revenus totaux augmenteraient au même rythme à 3,2%, toujours selon l’analyste, pour s’établir à 3,83 G$. 


La vigueur du sans-fil devrait se poursuivre au quatrième trimestre avec des revenus en hausse de 4,1% à 1,85 G$. Les recettes tirées du réseau filaire, pour leur part, devraient atteindre 1,48 G$, ce qui représente une augmentation de 2,4%. Malgré la pression concurrentielle de Shaw dans le réseau filaire, M. Shine note que le redressement économique en Alberta amène un vent favorable.


Il maintient sa recommandation «surperformance».


image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre

Sur le même sujet

Ça va saigner dans l'allée des petits pois

Édition du 04 Mai 2019 | Julie Cailliau

Depuis tout ce temps que je participe à la célébration des succès d'affaires, je n'avais jamais été à une ...

Bonduelle à la conquête du règne végétal

Édition du 04 Mai 2019 | François Normand

Alimentation saine, bien-être animal ou protection de l'environnement... Quelle que soit la raison, les consommateurs ...

À la une

Foodarom, ou les parfumeurs de l'industrie agroalimentaire

Il y a 46 minutes | Matthieu Charest

PME DE LA SEMAINE. La PME de Longueuil parfume nos aliments, de l’Allemagne à l’Italie en passant par les États-Unis.

L'IA militarisée se glisse en douce dans C2 Montréal!

CHRONIQUE. J'y ai aperçu la face cachée de l'intelligence artificielle, et ça m'a donné froid dans le dos...

À quoi tient notre avenir? À la beauté!

22/05/2019 | Olivier Schmouker

CHRONIQUE. La preuve par l'exemple avec le designer Daan Roosegaarde, de passage à C2 Montréal...