À surveiller: TVA, Bombardier et Aimia

Publié le 02/03/2015 à 09:34

À surveiller: TVA, Bombardier et Aimia

Publié le 02/03/2015 à 09:34

Par François Pouliot

Que faire avec les titres de TVA, Bombardier et Aimia? Voici quelques recommandations d’analystes susceptibles de faire bouger les cours prochainement. Note : l’auteur peut avoir une opinion totalement différente de celle exprimée.

Groupe TVA (TVA.B, 5,90$): sous les attentes, mais hausse de recommandation

Financière Banque Nationale hausse sa recommandation à «performance de secteur».

Au quatrième trimestre, la société rapporte une perte de 0,04$ par action, comparativement à une attente maison pour un bénéfice de 0,14$ et un consensus à 0,18$.

Adam Shine note que les revenus du réseau TVA ont baissé de 4,1%, principalement en raison d’une chute des ventes publicitaires.

SUIVRE SUR TWITTER: F_POULIOT 

L’analyste note que les revenus d’abonnement à TVA Sports ont cependant augmenté de 200%. Il ajoute que l’entreprise continue de dépenser beaucoup d’argent pour augmenter la valeur de son contenu sportif. Cela devrait lui permettre d’également élever ses tarifs publicitaires et ses prix d’abonnement. Il note qu’à court terme, la rentabilité continuera d’être sous pression.

Monsieur Shine croit que le bas a maintenant été atteint, d’où la hausse de recommandation.

L’anticipation 2015 est pour une perte de 0,06$ par action, celle 2016 pour un bénéfice de 0,35$.

La cible est à 6,50$.


image

Expérience citoyen

Mercredi 26 août


image

Gestion de l'innovation 2020

Mercredi 09 septembre


image

Expérience client

Mercredi 16 septembre


image

Gestion agile

Mercredi 07 octobre

À la une

Bourse: Wall Street plus optimiste sur le front sanitaire

Mis à jour le 10/07/2020 | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. Cette semaine, le Dow Jones est monté de 0,96 %, le Nasdaq de 4,02 % et le S&P 500 de 1,76%.

L'affaire Trudeau-WE Charity: on ne lésine pas avec l'éthique

10/07/2020 | Jean-Paul Gagné

Une apparence de conflits peut en effet être aussi dommageable pour sa réputation qu’un véritable conflit d’intérêts.

Se former à l'ère du «nouveau normal»

Édition du 17 Juin 2020 | Philippe Jean Poirier

FORMATION. Les entreprises ont tout intérêt à profiter de la timide reprise de leurs ...