À surveiller: TSO3, Aecon et Maple Leaf

Publié le 26/11/2015 à 11:20

À surveiller: TSO3, Aecon et Maple Leaf

Publié le 26/11/2015 à 11:20

Par Stéphane Rolland

Photo Bloomberg.

Que faire avec les titres de TSO3, Aecon et Maple Leaf? Voici quelques recommandations d’analystes qui pourraient influencer les cours prochainement. Note : l’auteur peut avoir une opinion différente de celle des analystes.

TSO3 (Tor., TOS, 2,03$) : le risque diminue

Le spécialiste de la stérilisation à basse température a signé une entente de distribution internationale exclusive avec Getinge Infection Control. Le titre a gagné 38% mercredi.

Chase Bethel, de Desjardins Marché des Capitaux, prend note du rebond. Il croit que le titre de l’entreprise de Québec a toujours du potentiel haussier pour le reste de l’année.

L’escompte sur l’action de TSO3 peut maintenant être réduit, selon lui. L’entente amène une réduction du risque pour cette petite capitalisation. Elle apporte une autre indication sur le bon potentiel de son produit.

Les astres sont mieux alignés pour le plan de croissance de TSO3 depuis la fin de l’année 2013, croit M. Bethel. La société devrait être en mesure de prendre de nouvelles parts de marché aux États-Unis et à l’international. Depuis le début de l’année, TSO3 a également renforcé son bilan.

M. Bethel maintient sa recommandation d’achat. Il bonifie sa cible de 3,25$ à 4,40$.

 Aecon (Tor., ARE, 14,42$) : ce n’est plus l’aubaine du siècle

L’action du constructeur Aecon est attrayante, mais ce n’est plus une aubaine qui «saute aux yeux », affirme Frederic Bastien de Raymond James. L’analyste fait passer sa recommandation de «forte recommandation d’achat» à «achat». La cible se maintient à 17,50$.

L’analyste a appris hier que deux contrats majeurs lui ont glissé entre les doigts. BC Hydro a alloué un contrat de 1,5 G$ à un consortium dont ne faisait pas partie Aecon. La même chose s’est produite pour le projet de tain léger d’Edmonton.

Désormais, même s’il reste des catalyseurs à venir en 2016, il manque de catalyseurs à court terme.

M. Bastien précise que les deux déceptions ont précipité sa décision de modérer son optimisme. La récente appréciation est cependant l’élément principal qui justifie sa décision. L’action a gagné 25% depuis la publication de ses résultats à la mi-août, contre un déclin de 7% pour le S&P/TSX, l’indice vedette de la Bourse de Toronto.

Maple Leaf Food (Tor., MFI, 21,38$) : des coûts réduits

Maple Leaf a annoncé qu’elle licenciera 400 employés afin de réduire ses coûts. Michael Van Aelst, de Valeurs mobilières TD, voit l’annonce d’un œil favorable.

Il estime que cette annonce démontre que la société a atteint certains objectifs de productivité dans ses nouvelles usines, ce qui fait en sorte que certains employés ne sont plus nécessaires au bon déroulement des activités. De plus, la direction réitère ainsi son intention de devenir une organisation plus efficace, qui concentre son attention sur la croissance. La société fait des progrès vers son objectif d’atteindre des marges de 10% (elles sont de 7,1% en ce moment), juge l’analyste.

Il croit que d’autres pertes d’emplois sont à venir dans la première moitié de l’année 2016.

Le déclin récent de la valeur de Maple Leaf fait en sorte qu’il s’agit d’une « très attrayante occasion d’achat » sur un horizon de 6 à 12 mois, croit M. Van Aelst. Si le travail de la direction ne parvient pas à faire monter le prix de l’action, la société pourrait devenir une cible d’achat.

L’analyste maintient sa recommandation d’achat et sa cible de 28$.


image

Communication interne

Mardi 26 novembre


image

Gestion de la formation

Mardi 03 décembre


image

Marché de l'habitation

Mercredi 04 décembre


image

Sommet Énergie

Mardi 21 janvier


image

Santé psychologique

Mercredi 22 janvier


image

Marketing personnalisé

Mercredi 05 février


image

Forum Contrats publics

Mardi 11 février


image

Expérience

Jeudi 20 février


image

DevOps - Québec

Mercredi 26 février


image

Usine 4.0 - Québec

Mercredi 18 mars

À la une

Disney+ fait mieux que prévu avec 10 millions d'abonnés pour son lancement

13/11/2019 | AFP

Disney a dépassé les attentes en affirmant mercredi avoir attiré 10 millions d'abonnés à sa plateforme Disney+.

Les PME et l'innovation: pas que des mauvaises nouvelles

La présidente-directrice générale de QuébecInnove, Isabelle Foisy, répond à une chronique d'Olivier Schmouker.

Au Québec, 2 PME sur 3 tournent le dos à l'innovation!

12/11/2019 | Olivier Schmouker

CHRONIQUE. C'est l'avenir socioéconomique du Québec qui est ainsi mis en péril, selon une étude fracassante...