À surveiller: Tesla, TVA et Cascades

Publié le 22/01/2019 à 09:35

À surveiller: Tesla, TVA et Cascades

Publié le 22/01/2019 à 09:35

Par François Pouliot

Que faire avec les titres de Tesla, TVA et Cascades? Voici quelques recommandations qui pourraient influencer les cours prochainement. Note: l'auteur peut avoir une opinion différente de celle des analystes.


Tesla (TSLA, 347,31$ US): petit choc (électrique)


Canaccord Genuity renouvelle une recommandation "conserver".


La société annonce qu'elle va diminuer son effectif de 7%, après l'avoir fait croître de 30% l'an dernier.


Jed Dorsheimer note que la mesure survient alors que des crédits de taxes viennent à expiration pour l'achat de véhicules électriques aux États-Unis.


SUIVRE SUR TWITTER: F_POULIOT


Il précise que la société indique que son bénéfice devrait afficher un "petit" bénéfice au quatrième trimestre, ce qui est relativement conforme ou légèrement sous les attentes du marché.


L'analyste estime qu'une pression accrue sur les prix en raison de l'expiration des crédits force l'entreprise à s'orienter vers davantage de véhicules Model 3s sous les 44 000$ US afin de demeurer rentable.


Même s'il s'attend à ce que la nouvelle crée plus de volatilité sur le titre, il croit que lorsque la poussière sera retombée le geste pourrait être vu comme positif, en ce qu'il permet d'aligner les affaires pour une meilleure année 2019.


La cible est maintenue à 323$ US.



image

Gestion agile

Mercredi 08 mai


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Impartition TI

Mercredi 09 octobre

Sur le même sujet

À la une

Du numérique à la brique: le virage de BonLook

Découvrez pourquoi l'entreprise a décidé d'ouvrir plus d'une trentaine de points de vente physiques.

Du numérique à la brique: la transition de Frank and Oak

17/04/2019 | Catherine Charron

Voici pourquoi l'entreprise a pris la décision d'ouvrir des points de vente physiques.

Le taux directeur demeure inchangé à 1,75%

Mis à jour à 11:25 | La Presse Canadienne

Sa révision à la baisse de la croissance fait suite au brusque ralentissement de l’économie canadienne à la fin de 2018.