À surveiller: Tesla, CGI et Stantec

Publié le 30/01/2020 à 08:09, mis à jour le 30/01/2020 à 10:32

À surveiller: Tesla, CGI et Stantec

Publié le 30/01/2020 à 08:09, mis à jour le 30/01/2020 à 10:32

Par Dominique Beauchamp

(Photo: 123RF)

Que faire avec les titres de Tesla, CGI et Stantec? Voici quelques recommandations d’analystes susceptibles de faire bouger les cours prochainement. Note: l’auteur peut avoir une opinion totalement différente de celle exprimée.

Telsa (TLSA, 644,38$ US): excellentes nouvelles, mais son titre hyperbolique dérange

D’entrée de jeu, Joseph Spak, de RBC Marchés des capitaux, reconnaît que Tesla n’avait que de bonnes nouvelles à annoncer aux actionnaires au quatrième trimestre, mais il n’en reste pas moins que l’ascension hyperbolique du titre est extrême.

Il hausse son cours-cible de 315 à 530$ US en accordant différentes probabilités à divers scénarios potentiels, mais cet objectif est bien inférieur au cours actuel qui a grimpé de presque 14% depuis les résultats. Tesla a explosé de 250% depuis l'été dernier.

«Nous continuons de croire que le titre est surévalué dans un scénario fondamental raisonnable. Nous devons toutefois porter plus attention aux scénarios extrêmes. Si les optimistes continuent de rêver, il est possible que le titre atteigne le cours cible (928$US) du scénario le plus optimiste», évoque M. Spak.

Tesla est un titre dynamique, complexe dont la valeur est difficile à établir, admet M. Spak. «Le duel entre la vision d’Elon Musk à long terme et les facteurs fondamentaux à court terme font du titre de Tesla un pendule accroché à l’humeur des investisseurs», prévient-il.

Néanmoins, maintenant que les profits et les flux de trésorerie apparaissent durables, l’analyste se dit prêt à évaluer le titre en fonction des ventes et du bénéfice d’exploitation.

Son scénario de base prévoit désormais des livraisons de véhicules de 524 000 en 2020, de 618 000 en 2021 et de 860 000 en 2022.

Ses prévisions de bénéfices ajustés passent donc à 12,25$US, 13,45$US et 17,85$US par action pour ces trois années.

Bien que les marges et les bénéfices du quatrième trimestre annoncé soient difficiles à cerner, en raison des crédits accordés aux acheteurs de véhicules entre autres, les flux de trésorerie libres d’un milliard de dollars ont doublé ses prévisions.

Son cours-cible repose sur les hypothèses suivantes: des revenus de 40 milliards de dollars américains et une marge d’exploitation de 9,7% en 2021. Il accorde des probabilités de 65% à ce scénario principal.

Ce modèle débouche sur une valeur de 496$US qu’il module ensuite en fonction de scénarios pessimistes et optimistes auxquels il accorde des probabilités de 17,5% chacun, pour arriver au cours cible de 530$US.

Groupe CGI (GIB.A, 105,68$): une pause comme tant d’autres

Sur le même sujet

Il y a toujours des raisons de garder espoir

BLOGUE. La Bourse s'offre un deuxième mois fort rentable grâce aux largesses monétaires.Les indicateurs se contredisent.

Les titres boursiers qui ont retenu l'attention cette semaine

29/05/2020 | lesaffaires.com

Quels titres boursiers et rapports d'analystes ont retenu l'attention cette semaine?

À la une

Crise des finances publiques? Quelle crise?

30/05/2020 | François Normand

ANALYSE - Quand il y a des crises graves, les gouvernements haussent les impôts. C'est la leçon du 20e siècle.

Il y a toujours des raisons de garder espoir

BLOGUE. La Bourse s'offre un deuxième mois fort rentable grâce aux largesses monétaires.Les indicateurs se contredisent.

Santé publique: une gouvernance de broche à foin

29/05/2020 | Jean-Paul Gagné

BLOGUE. On nous a présenté Horacio Arruda comme étant l’autorité de la Santé publique au Québec. Or, il n'en est rien.