À surveiller: Tesla, Boeing et MTY

Publié le 26/01/2024 à 09:39

À surveiller: Tesla, Boeing et MTY

Publié le 26/01/2024 à 09:39

Par Charles Poulin

Les investisseurs qui voulaient obtenir une perspective sur les marges qui ralentissent et les coupures de prix ont plutôt entendu le patron de l’entreprise parler de production, de l’horizon pour l’arrivée de la prochaine génération de véhicules et des investissements en intelligence artificielle (IA). (Photo: 123RF)

Que faire avec les titres de Tesla, Boeing et MTY? Voici quelques recommandations d’analystes susceptibles de faire bouger les cours prochainement. Note: l’auteur peut avoir une opinion totalement différente de celle exprimée par les analystes.

Tesla (TSLA, 207,83 $US): des enfants mènent la barque

Dire que Wedbush se questionne sur l’avenir de Tesla est un euphémisme. La téléconférence sur les prévisions pour le quatrième trimestre a tout simplement laissé l’analyste Daniel Ives pantois, lui qui se désole que des enfants mènent la barque de l’entreprise au lieu d'adultes.

L’analyste s’attendait à ce qu’Elon Musk et les autres dirigeants de Tesla mettent leurs culottes et dévoilent leur vue stratégique et financière relative aux plus récentes diminutions de prix de leurs véhicules, marges et demande de leurs produits à la baisse. Au lieu de cela, il affirme plutôt que l’appel ressemblait davantage à un déraillement de train.

Les investisseurs qui voulaient obtenir une perspective sur les marges qui ralentissent et les coupures de prix ont plutôt entendu le patron de l’entreprise parler de production, de l’horizon pour l’arrivée de la prochaine génération de véhicules et des investissements en intelligence artificielle (IA).

Si Daniel Ives estime que l’horizon à long terme est intact pour Tesla, notamment parce qu’il croit qu’une adoption plus massive des véhicules électriques approche, il parle d’un ouragan de catégorie 4 en matière de diminutions de prix, de prévisions et de communications de la part de l’entreprise et d’Elon Musk, ce qui est une pilule difficile à avaler pour les investisseurs positifs sur le titre.

Le patron de l’entreprise n’a toujours pas fermé la porte à d’autres coupures de prix importantes. Ceci dit, ajoute l’analyste, les marges ont été de 16,9% au quatrième trimestre, soit un peu mieux que celle de 16,3% au troisième.

La confiance de l’analyste envers Tesla est ébranlée, mais il demeure du côté positif en raison de l’arrivée prochaine de l’IA. Il note toutefois que l’entreprise est à un moment charnière qui façonnera son avenir dans le marché des véhicules électriques.

Wedbush maintient sa prévision de surperformance du titre de Tesla face à son secteur d’activités, mais réduit son cours cible de 350$ US à 315$ US.

 

À SUIVRE: Boeing (BA, 214,13$ US): deux pas en avant, un en arrière

Sur le même sujet

À surveiller: Boralex, Alphabet et Bombardier

19/04/2024 | Charles Poulin

Que faire avec les titres Boralex, Alphabet et Bombardier? Voici des recommandations d’analystes.

Nestlé sous pression de ses actionnaires au sujet des aliments sains

18/04/2024 | AFP

Nestlé s’était fixé pour objectif de faire croître la part des aliments les plus nutritifs dans son chiffre d’affaires.

À la une

Monique Leroux: notre productivité reflète notre manque d’ambition

Édition du 10 Avril 2024 | François Normand

TÊTE-À-TÊTE. Entrevue avec Monique Leroux, ex-patronne de Desjardins et ex-présidente du CA d'Investissement Québec.

Dette et déficit du fédéral: on respire par le nez!

19/04/2024 | François Normand

ANALYSE. Malgré des chiffres relativement élevés, le Canada affiche le meilleur bilan financier des pays du G7.

Budget fédéral 2024: «c'est peut-être un mal pour un bien»

19/04/2024 | Philippe Leblanc

EXPERT INVITÉ. Les nouvelles règles ne changent pas selon moi l'attrait des actions à long terme.