À surveiller: Telus, Guru et Lion Électrique

Publié le 17/06/2022 à 10:05

À surveiller: Telus, Guru et Lion Électrique

Publié le 17/06/2022 à 10:05

Par Denis Lalonde

Lion Électrique (LEV, 6,19 $): des besoins en capitaux qui laissent sous-entendre que le carnet de commandes est moins robuste que prévu

Lion Électrique a émis un prospectus qui lui permettrait d’émettre jusqu’à 350 millions de dollars américains (M$ US) d’actions au cours d’une période de validité de 25 mois.

De plus, le fabricant de véhicules électriques lourds a annoncé son intention de déposer un supplément de prospectus pour établir un programme de placement au cours du marché pour émettre 125 M$ US d’actions supplémentaires.

«Selon nous, cela envoie le signal que le carnet de commandes de l’entreprise n’est pas aussi robuste que prévu et que la structure de coûts de Lion fait en sorte que la société aura besoin de capitaux additionnels», analyse Nauman Satti, de Valeurs mobilières Banque Laurentienne.

Selon lui, Lion Électrique possède des liquidités de 155 M$, est en attente de prêts gouvernementaux de 100 M$ et possède une facilité de crédit de 200 M$. «Toutefois, la facilité de crédit doit servir aux dépenses d’investissement, ce qui limite la capacité de la société à l’utiliser», écrit-il.

Nauman Satti ajoute que Lion aura besoin de 185 M$ cette année pour bâtir une usine de fabrication à Joliet, en Illinois.

«Lion possède les fonds pour assurer ses besoins à court terme, mais l’absence de commandes d’envergure fait en sorte que les défis seront plus importants en 2023, lorsque la capacité de production passera de 2 500 à 22 500 véhicules par année. Nous nous attendons à ce que l’entreprise utilise son programme de placement au cours du marché l’an prochain», dit-il.

L’analyste soutient que Lion doit livrer 930 véhicules cette année, mais que les problèmes de chaîne d’approvisionnement réduiront ce chiffre à 670. Il rappelle que le carnet de commandes de la société de Saint-Jérôme était de 2 422 véhicules à la fin du premier trimestre, en hausse de 4,2% par rapport au trimestre précédent. De ce nombre, les commandes d’autobus atteignent 2 136 véhicules, en hausse de 5,5% sur un an. «Par contre, les commandes de camions ont reculé de 14 unités à 286, cela signifie que la société a obtenu de nouvelles commandes de seulement deux unités durant la période», affirme-t-il.

À son avis, le manque de croissance du côté des commandes de camions est le principal défi auquel la direction de Lion devra s’attaquer.

Nauman Satti réitère sa recommandation «d’achat spéculatif» sur le titre de Lion Électrique, mais réduit son cours cible sur un an, lui qui passe de 16 $ à 9 $.

Sur le même sujet

À la une

Bourse: Toronto retraite de plus de 250 points

Mis à jour le 06/12/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Wall Street termine en baisse, le spectre de la récession plane.

À surveiller : Dollarama, Goodfood et Boyd Group

Que faire avec les titres de Dollarama, Goodfood et Boyd Group?

Bourse: les gagnants et les perdants du jour

Mis à jour le 06/12/2022 | Refinitiv

Voici les titres d'entreprises qui ont le plus marqué l'indice S&P/TSX aujourd'hui.