À surveiller: Telus, Descartes Systems Group et Aritzia

Publié le 09/12/2022 à 10:00

À surveiller: Telus, Descartes Systems Group et Aritzia

Publié le 09/12/2022 à 10:00

Par Catherine Charron

 

Descartes Systems Group (DSG-O, 67,27 $US): le taux de change affecte ses résultats

La spécialiste des solutions de logistique Descartes semble encore avoir profité des bris dans la chaîne d’approvisionnement mondiale, ce qui alimente la demande pour ses services, a constaté Nick Agostino de la Banque Laurentienne lorsqu’il a consulté les nouveaux résultats trimestriels de l’entreprise.

Toutefois, ceux-ci le laissent un peu sur sa faim. En effet, bien que ses ventes de 121,5 millions de dollars américains (M$US) soient 11,5% supérieures à celles rapportées à la même période l’an dernier, elles sont moins fortes que ce à quoi s’attendait l’analyste. La cause? Le taux de change.

La croissance interne de l'ontarienne de 5,5% a aussi raté la cible de 8% de la Banque Laurentienne, note Nick Agotsino. Si l’entreprise est tout de même parvenue à avoir une telle performance, c’est grâce à la situation géopolitique et l’état de l’économie mondiale. L’intérêt est grand pour suivre en temps réel ses commandes, souligne l'analyste.

La direction a indiqué lors de son appel avec les investisseurs qu’elle constate que ses clients enregistrent une forte demande en Amérique du Nord, alors que celle en Europe ralentit. L’inflation, la hausse des taux d’intérêt et les soucis d’approvisionnement les forces à faire preuve de prudence.

Pourtant, rapporte l’analyste, la société ne semble pas remarquer de changements dans ses activités de logistique. Ça se reflète selon lui dans les taux des croissances de ses ventes et de son BAIIA qui se retrouvent près de sa moyenne historique.

D’ailleurs, à 54,4 M$US, son bénéfice avant intérêt, impôt et amortissement (BAIIA) est parvenu à atteindre la cible qu’avait fixée la Banque Laurentienne. Ça représente un bond de 13,2% par rapport au troisième trimestre de l’exercice 2022.

Descartes Systems Group a révisé à la hausse sa cible pour les marges de son BAIIA, et table maintenant sur une fourchette de 40% à 45%, alors qu’elle misait avant sur 38% à 43%.

C’est similaire à ce qu’anticipe l’analyste, qui voit en cette augmentation un signe que la conjoncture devrait permettre à l’entreprise de maintenir sa performance.

Nick Agostino accroît légèrement son cours cible de 81 $US à 82 $US. Sa recommandation demeure à «achat».

Aritzia (ATZ, 50,14$): un titre prometteur

Sur le même sujet

À la une

Les nouvelles du marché du lundi 15 avril

Mis à jour il y a 37 minutes | Refinitiv

Apple perd sa place de premier fabricant de téléphones au profit de Samsung.

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture lundi 15 avril

Mis à jour il y a 50 minutes | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Les marchés mondiaux étaient mitigés lundi sous fond de tensions au Moyen-Orient.

Puces électroniques: les États-Unis accordent 6,4G$US à Samsung

Mis à jour il y a 17 minutes | AFP

Les nouvelles installations au Texas créeront 20 000 emplois, soutient le gouvernement américain.