À surveiller: Suncor, BlackBerry et Telus

Publié le 14/07/2023 à 09:00

À surveiller: Suncor, BlackBerry et Telus

Publié le 14/07/2023 à 09:00

Par lesaffaires.com
Une quincaillerie

Randy Ollenberger de BMO Marchés des capitaux réduit sa recommandation à «performance de secteur». (Photo: 123RF)

Que faire avec les titres de Suncor, BlackBerry et Telus? Voici quelques recommandations d’analystes susceptibles de faire bouger les cours prochainement. Note : l’auteur peut avoir une opinion totalement différente de celle exprimée par les analystes.

Suncor (SU, 39,16$): un analyste abaisse sa recommandation

Même si elle se distingue de ses pairs à plusieurs égards, Suncor a encore beaucoup à faire avant de retomber dans les «bonnes grâces des investisseurs», croit Randy Ollenberger de BMO Marchés des capitaux.

Sa performance décevante à Fort Hills de même que l’incertitude entourant le moment où les réserves de sa mine de base seront épuisées créent de la pression sur le titre.

Cette dernière pourrait être à sec dès 2035, rappelle l'analyste. Or, l’entreprise de Calgary peine à trouver une source pour la remplacer. Le rachat raté de la mine de sables bitumineux de Surmont en mai dernier force la société pétrolière à mettre les bouchées doubles pour trouver une nouvelle source où s’approvisionner.

La production de Fort Hills, quant à elle, ne cesse de nuire à la performance de son titre, estime Randy Ollenberger. Sa stratégie pour bonifier la performance de ses installations ne semble toutefois pas suffire d’après lui pour convaincre les investisseurs de lui accorder davantage de fonds.

Elle devra démontrer des progrès «constants et inébranlables» avant qu’ils ne changent d’idée, croit-il. Le hic, c’est que Suncor doit encore attendre à 2028 avant que son taux de production n’atteigne sa pleine capacité, alors qu’elle révise ses installations de deux puits de la mine.

D’ici là, ses frais d’exploitation devraient demeurer important, sans pour autant que le volume produit n’augmente.

Tant et aussi longtemps que Suncor ne gommera pas du portrait ces deux éléments, elle continuera de sous-performer par rapport à ses pairs.

Cela dit, Randy Ollenberger salue les changements apportés à la haute direction de l’organisation.

Lorsqu’elle retrouvera du lustre aux yeux des investisseurs, elle devrait se démarquer à nouveau, comme ce qu’on observait avant 2020.

L’analyste retranche donc ses prévisions pour le deuxième trimestre de l’exercice 2023. Son bénéfice par action et son bénéfice avant intérêts, impôts et amortissement (BAIIA) passent respectivement de 1,19$ à 0,87$, et de 3,797 millions de dollars (M$) à 3,200 M$.

Dans l’ensemble, le bénéfice par action et le BAIIA de l’exercice 2023 devraient plutôt atteindre 4,30$ et 14,499 M$, alors qu’ils devraient se situer à 6,61$ et à 18,003 M$ en 2024.

C’est pourquoi l’analyste réduit sa recommandation à «performance de secteur». Son cours cible glisse de 52$ à 44$.

Catherine Charron

 

BlackBerry (BB, 4,94$ US): un meilleur point d'entrée à venir

Sur le même sujet

À surveiller: Transat A.T., Cascades et lululemon

07/06/2024 | Charles Poulin

Que faire avec les titres Transat A.T., Cascades et lululemon? Voici des recommandations d’analystes.

À surveiller: CGI, Banque Royale et Banque Nationale

31/05/2024 | Charles Poulin

Que faire avec les titres CGI, Banque Royale et Banque Nationale? Voici des recommandations d’analystes.

À la une

Bourse: records à Wall Street pour le Nasdaq et le S&P 500

Mis à jour il y a 23 minutes | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Le Dow Jones s’est très légèrement replié face à la Fed qui reste prudente.

Bourse: les gagnants et les perdants du 12 juin

Mis à jour à 16:42 | LesAffaires.com et La Presse Canadienne

Voici les titres d'entreprises qui ont le plus marqué l'indice S&P/TSX aujourd'hui.

À surveiller: First Solar, Boralex et BCE

Que faire avec les titres de First Solar, Boralex et BCE? Voici quelques recommandations d’analystes.