À surveiller: Sun Life, AutoCanada, et Meta

Publié le 06/07/2022 à 09:35

À surveiller: Sun Life, AutoCanada, et Meta

Publié le 06/07/2022 à 09:35

Par Dominique Beauchamp

Meta Platforms a prévenu de coupes additionnelles et d’une réduction des embauches pour préserver ses profits. (Photo: 123RF)

Que faire avec les titres de Sun Life, AutoCanada et Meta Platforms? Voici quelques recommandations d’analystes susceptibles de faire bouger les cours prochainement. Note: l’auteur peut avoir une opinion totalement différente de celle exprimée.

 

Financière Sun Life (SLF, 58,54$): la chute des marchés réduit les attentes

Sun Life demeure l’unique recommandation de Paul Holden de CIBC Marchés mondiaux dans son industrie pour ses attributs prudents, mais l’analyste tempère ses attentes.

L’assureur-vie affiche toujours un bilan de haute qualité et des bénéfices moins sensibles à la Bourse et aux taux d’intérêt que ses semblables, mais il n'échappe pas à la récente chute des marchés financiers. 

«Le recul de 16% du titre depuis trois mois provient surtout d’une réaction à l’effet encore incertain de la dépréciation des cours boursiers et des obligations sur les bénéfices et la valeur comptable de la société», explique l’analyste.

Paul Holden juge bon de revoir ses prévisions et son cours cible parce que le titre de Sun Life a touché le cours plancher qu’il avait établi dans son modèle financier.

L’analyste abaisse le bénéfice prévu pour 2022 de 0,8% à 6,29 $ par action et celui prévu pour 2023 de 1,4% à 7,05 $. Ces révisions proviennent surtout de la dépréciation des marchés sur l’actif et les honoraires de la filiale américaine de gestion de portefeuilles MFS qui procure 40% des bénéfices.

L’analyste estime que l’actif en gestion aura baissé de 14% au deuxième trimestre et que les bénéfices de MFS auront fléchi de 0,3% par rapport au même trimestre l’an dernier.

Paul Holden diminue aussi la valeur comptable de la société d’un pour cent pour ces deux années en raison de la dépréciation des obligations au deuxième trimestre.

La filiale américaine d’assurances collectives devrait par contre continuer à produire de solides résultats après un fort premier trimestre. Un déclin du taux de mortalité aux États-Unis et l’acquisition de DentaQuest devraient porter à 19% la hausse prévue du bénéfice du deuxième trimestre par rapport au précédent, prévoit-il.

L’action de Sun Life s’échange à un multiple de 1,5 fois sa valeur comptable par rapport à la moyenne de 1,7 à 1,8 fois avant la chute des marchés. Historiquement, ce multiple a baissé jusqu’à 1,2 fois lorsque la conjoncture était défavorable, ce qui suggère un cours plancher potentiel de 53 $.

Le titre s’échange déjà à un multiple de 8,5 fois les bénéfices projetés en 2023, soit 20% de moins que la moyenne sur cinq ans et pas très loin du niveau plancher de 8,1 fois atteint dans le passé.

Étant donné les risques qui pèsent sur les bénéfices, Paul Holden préfère utiliser le multiple de la valeur comptable que celui des bénéfices dans son analyse.

Au final, le cours cible passe de 68 à 67 $.

 

AutoCanada (ACQ, 25,11$): le groupe de concessionnaires défie la mauvaise conjoncture

À la une

Bourse: Wall Street finit en hausse malgré la torpeur ambiante

Mis à jour à 16:53 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Le secteur énergétique mène la Bourse de Toronto vers le haut.

Bourse: les gagnants et les perdants du jour

16:43 | Refinitiv

Voici les titres d'entreprises qui ont le plus marqué l'indice S&P/TSX aujourd'hui.

Faites partie de notre classement des 300 plus grandes PME du Québec

17:00 | Les Affaires

Pour y figurer en bonne place et ainsi profiter d’une belle visibilité, remplissez notre formulaire.